Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#601

Message par richard » 14 janv. 2019, 11:29

Le signal arrive en A et B respectivement aux temps TA = To + tA et TB = To + tB. Il arrive en A’ et B’ respectivement aux temps TA’ = T’o + t’A’ et T’B’ = T’o + t’B’. Comme tA = tB et que t’A’ = t’B’, le signal arrive simultanément en A’ et B’, comme il arrive simultanément en A et B.

thewild
Messages : 2125
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#602

Message par thewild » 14 janv. 2019, 14:18

Les points A et A’ et B et B’ ne sont pas les mêmes, il n'y a donc aucune simultanéité qui ait été conservée par changement de référentiel.
Pour que la simultanéité soit conserver, il doit s'agir de la même simultanéité, évidemment.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5015
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#603

Message par unptitgab » 15 janv. 2019, 00:45

Le problème de richard, c'est qu'il invente le concept de mouvement immobile, d'où sa première fixette à ne se focaliser que sur le temps de l'émission et maintenant de nous apporter une relation foireuse entre un référentiel inertiel et un autre référentiel inertiel, à aucun moment il ne considère le mouvement de l'un par rapport à l'autre et il ne le fera jamais cela invaliderait en une ligne sa marotte.
Ou bien il n'arrive pas à comprendre le principe même de la relativité des mouvements de référentiels aussi bien galiléenne que restreinte d'où le blabla stérile qu'il traîne depuis depuis des décénies.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4613
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#604

Message par Wooden Ali » 15 janv. 2019, 02:10

Si vous voulez une allégorie rigolote de cet interminable fil, je vous conseille "les croissants"de F. Raynaud. Vous remplacez "deux croissants" par "la simultanéité est conservée" et vous y êtes !
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6521
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#605

Message par curieux » 15 janv. 2019, 03:37

unptitgab a écrit : 15 janv. 2019, 00:45[richard] n'arrive pas à comprendre le principe même de la relativité des mouvements de référentiels aussi bien galiléenne que restreinte d'où le blabla stérile qu'il traîne depuis depuis des décénies.
Ce qu'il n'arrive surtout pas à intégrer est qu'il existe une vitesse limite à la transmission de l'information.
Autrement dit, que des vitesses supérieures peuvent exister sur le plan mathématiques mais qu'elles n'ont aucune réalité physique.(*)
D'ailleurs, sans cette vitesse limite (qui se trouve être celle des ondes électromagnétiques) il n'y aurait aucune relation de cause à effet envisageable dans cet univers ci.
A mon sens tout ce qui s'y passerait serait un foutoir phénoménal, si toutefois il était possible qu'il puisse simplement être.

(*) Il suffit, par exemple, de regarder les étoiles la nuit, on en fixe une à l’extrême gauche, puis on tourne la tête de 90° et on a balayé des distances de plusieurs milliards d'années-lumière en une fraction de seconde.
On peut aussi imaginer une paire de ciseaux gigantesque, le point de contact immatériel des deux lames qui se referment brutalement pourrait aussi bien paraitre se déplacer à vitesse supra-luminique.
Pourtant, ce genre de 'vitesse' n'a aucun sens physique, il ne transporte aucune information réelle.
D'ailleurs, en RR on connait cet aspect sous la dénomination que j'ai déjà citée : vg * vp = c^2
Vitesse de groupe (vitesse réelle des particules) multipliée par la vitesse de phase (cette fameuse vitesse virtuelle) égale le carré de la vitesse de la lumière. Ce qui sous-entend qu'avec une vg nulle on peut imaginer une vp infinie, mais ça ne marche que sur le papier, évidemment.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#606

Message par richard » 15 janv. 2019, 11:38

Wooden je n’ai pas dit que la simultanéité était conservée, j’ai dit
richard a écrit : 14 janv. 2019, 11:29le signal arrive simultanément en A’ et B’, comme il arrive simultanément en A et B.
:hello: A+


thewild
Messages : 2125
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#608

Message par thewild » 15 janv. 2019, 14:43

richard a écrit : 15 janv. 2019, 11:38 Wooden je n’ai pas dit que la simultanéité était conservée [...]
Si, tu l'as dit.
thewild a écrit : 14 janv. 2019, 08:47Donc a priori, la simultanéité n'est pas conservée par changement de référentiel.
richard a écrit : 14 janv. 2019, 11:03 Oui! mais a posteriori elle est bien conservée et le temps est absolu.
Tu l'as dit dans d'autres posts aussi. Assume.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Souris
Messages : 158
Inscription : 01 mars 2016, 10:51

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#609

Message par Souris » 17 janv. 2019, 12:54

Bonjour richard,

j'ai l'impression que tu ne parles pas de la même chose que les autres dans ce fil.

Je vais te poser une à une des questions simples afin de voir où vous divergez. J'invite les autres à répondre, surtout si vous n'êtes pas d'accord avec une réponse de richard.

Suppose un train immobile dans une gare. J'ai une horloge à la queue du train et une à l'avant du train. Elles sont arrêtées à 0 seconde chacune. Pour moi, je suis positionné au milieu du train. Je parts simultanément les deux horloges. J'envoies un signal lumineux simultanément vers l'avant et vers l'arrière du train. Lorsque le signal lumineux atteint l'horloge elle s'arrête.


Les 2 horloges vont-elles indiquer le même temps lorsqu'elles s'arrêteront ?

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#610

Message par Pooh » 17 janv. 2019, 18:01

Souris a écrit : 17 janv. 2019, 12:54


Les 2 horloges vont-elles indiquer le même temps lorsqu'elles s'arrêteront ?
Je tente ma chance même si je ne comprends pas le quart du fil de discussion.
Je suis partagée vous savez les horloges c'est pas fiables à 100% ... mais disons qu'elles le sont. Moi je dirais oui
Pourquoi ? Parce que nos horloges sont sensées être fiables, que le train ne bouge pas et que la vitesse de la lumière est constante
J'ai bon ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#611

Message par richard » 18 janv. 2019, 03:54

Souris a écrit : 17 janv. 2019, 12:54Les 2 horloges vont-elles indiquer le même temps lorsqu'elles s'arrêteront ?
oui.
:hello: A+

thewild
Messages : 2125
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#612

Message par thewild » 18 janv. 2019, 05:49

Tu n'as toujours pas trouvé l'erreur dans les infirmations de tes calculs ?
Ici par exemple ?
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Souris
Messages : 158
Inscription : 01 mars 2016, 10:51

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#613

Message par Souris » 18 janv. 2019, 10:09

richard,

On perce un trou au milieu du train immobile à la gare.
Lorsque le train roule en ligne droite à une vitesse constante de 0.9c, celui qui est à l’intérieur du train constate que le trou est toujours au milieu du train ?

Pour celui qui est à la gare, le trou est-il toujours au milieu du train ? Sinon il est situé plus à l’avant ou plus à l’arrière du train ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#614

Message par richard » 18 janv. 2019, 11:08

1. Oui
2. Plus en avant.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#615

Message par Pooh » 18 janv. 2019, 19:22

richard a écrit : 18 janv. 2019, 11:08 1. Oui
2. Plus en avant.
Pas gentil de répondre avant moi
Je voulais aussi participer...

La deuxième question j'ai eu de la difficulté
Premièrement c'est quoi le c après le 0,9 ?
Pourquoi plus en avant et pourquoi pas plus en arrière ?
Explication pour les nul svp

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5519
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#616

Message par Etienne Beauman » 19 janv. 2019, 04:39

Pooh a écrit : 18 janv. 2019, 19:22
Premièrement c'est quoi le c après le 0,9 ?
0.9c = 90% de la vitesse de la lumière

Pourquoi plus en avant et pourquoi pas plus en arrière ?
Quand on mesure un objet en mouvement par rapport à nous, la distance mesurée n'est pas la même que si cet objet était immobile.

Ce phénomène est connu sous le nom de contraction des longueurs.
Je ne sais pas si cela affecte la position des milieux , et si oui dans quel sens.
Je ne sais pas si Richard a tort ou raison sur ce point.

Patience.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6521
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#617

Message par curieux » 19 janv. 2019, 05:15

Etienne Beauman a écrit : 19 janv. 2019, 04:39Je ne sais pas si cela affecte la position des milieux , et si oui dans quel sens.
Bonjour

la contraction s'applique en tous points du mobile, ce qui sous-entend qu'il ne peut pas y avoir de dissymétrie, le centre reste toujours le centre, quelque soit la vitesse.
La réponse serait différente si on avait précisé quelle devrait être sa forme 'visuelle'.
En vitesse relativiste, une boule reste visuellement une boule et non pas un ballon de rugby, par contre des calculs compliqués montrent que les détails de sa surface seraient pas mal amochés.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6521
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#618

Message par curieux » 19 janv. 2019, 05:28

Un petit exemple de ce la RR pure prévoit en calculs instantanés:
RR pure.jpg
et en vertu de la vitesse finie de la propagation des rayons lumineux qui reviennent vers l'observateur :
RR vraie.jpg
c'est ce que les yeux de l'observateur pourrait voir, on remarque que certaines partie normalement cachées par la position même du mobile deviennent apparentes.
C'est à cause des temps de trajets différents empruntés par la lumière émise par chaque point du sujet.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#619

Message par richard » 19 janv. 2019, 08:34

C’est très curieux que les longueurs se contractent dans le sens du déplacement mais pas dans les directions perpendiculaires alors que l’espace est isotrope. Il est curieux également que le temps se dilate dans le sens du mouvement mais pas dans les directions perpendiculaires.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5015
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#620

Message par unptitgab » 19 janv. 2019, 08:38

richard a écrit : 19 janv. 2019, 08:34 C’est très curieux que les longueurs se contractent dans le sens du déplacement mais pas dans les directions perpendiculaires alors que l’espace est isotrope. Il est curieux également que le temps se dilate dans le sens du mouvement mais pas dans les directions perpendiculaires.
Peut-être tout bêtement parce que perpendiculairement à la direction du mouvement la vitesse est nulle.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#621

Message par richard » 19 janv. 2019, 09:00

Le temps est un scalaire non pas une grandeur vectorielle; comment peut-il se dilater dans une direction et pas dans les autres?
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#622

Message par Cogite Stibon » 19 janv. 2019, 10:39

richard a écrit : 19 janv. 2019, 09:00 Le temps est un scalaire non pas une grandeur vectorielle; comment peut-il se dilater dans une direction et pas dans les autres?
Tu dis n'importe quoi.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6836
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#623

Message par richard » 19 janv. 2019, 11:12

Ce n’importe quoi c’est ce que dit la RR: dilatation du temps et contraction des longueurs dans le sens du mouvement et statu quo dans les directions perpendiculaires.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5015
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#624

Message par unptitgab » 19 janv. 2019, 11:48

richard a écrit : 19 janv. 2019, 11:12 Ce n’importe quoi c’est ce que dit la RR: dilatation du temps et contraction des longueurs dans le sens du mouvement et statu quo dans les directions perpendiculaires.
Ah bon la RR dit que le temps est un scalaire, donc qui ne connaît pas de variations par changement de référentiel, tout en variant?
Ou bien c'est encore une définition du temps de ton cru ?
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul


Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : jean7