Charlatan ou bienfaiteur ?

Revenez ici sur les vieux sujets de phénomènes étranges déjà expliqués.
Répondre
Ferdinand
Messages : 411
Inscription : 11 juil. 2018, 03:52

Charlatan ou bienfaiteur ?

#1

Message par Ferdinand » 14 mai 2019, 17:01

Je vous avoue que je vous soumets ce lien dans le but de vraiment voir quelle pourrait être votre réaction à celà.
En gros si certains oseront .........

https://m.youtube.com/watch?v=GixvzUiY9xQ
Notez bien le changement radical qui s'opère chez la personne qui sollicite la séance.
Bon visionnage. ( Environ 8mn)

Avatar de l’utilisateur
alraune
Messages : 190
Inscription : 17 avr. 2018, 00:49

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#2

Message par alraune » 14 mai 2019, 17:24

Charlatan c'est encore trop gentil, escroc qui donne dans l'abus de faiblesse c'est le minimum.
Consultations à son cabinet :130€ ça fait cher pour 30 mn d'espoir, surtout quand on sait que les personne en deuil sont fragiles et deviennent accros...
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier.

Pancrace
Messages : 215
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#3

Message par Pancrace » 14 mai 2019, 17:42

Oseront dire quoi ? Que les ficelles sont tellement grosses (principalement poser des questions et broder après acquiescement) que n'importe qui, avec un minimum de training, peut remplacer le "medium" ? Garry Kuntz est bien meilleur dans ce job, sans faire croire à un quelconque pouvoir surnaturel...

Ferdinand
Messages : 411
Inscription : 11 juil. 2018, 03:52

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#4

Message par Ferdinand » 14 mai 2019, 18:33

Ça y est .....
Bingo.
En fait vous n'êtes pas du tout sceptiques..
Juste des êtres profondément traumatisés , c'est d'ailleurs le signe de votre aveuglément.
130 balles pour se libérer d'une souffrance comme celle de la perte d'un enfant. C'est cadeau....
Charlatan ou pas...
L'essentiel c'est le résultat...
Vous êtes à gerber.
À vous vautrer dans la fils de puterie.
Bonne vie avec vos traumas.

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 480
Inscription : 18 févr. 2019, 17:27
Localisation : Protectorat Etasunien

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#5

Message par Curieux_ » 14 mai 2019, 18:58

Ferdinand a écrit :
14 mai 2019, 18:33
Ça y est .....
Bingo.
En fait vous n'êtes pas du tout sceptiques..
Juste des êtres profondément traumatisés , c'est d'ailleurs le signe de votre aveuglément.
130 balles pour se libérer d'une souffrance comme celle de la perte d'un enfant. C'est cadeau....
Charlatan ou pas...
L'essentiel c'est le résultat...
Vous êtes à gerber.
À vous vautrer dans la fils de puterie.
Bonne vie avec vos traumas.
Oh Ferdinand, tu as décompensé !? :shock:

Le deuil c'est spécial, on a souvent presque un besoin vital de se réfugier dans certaines croyances, et d'accepter un peu tout et n'importe quoi dans une sorte de rituel pour expier nos souffrances.

Il faut voir les choses de plusieurs façons, si ça permet à cette dame de vivre moins péniblement son deuil, qu'il soit un charlatan ou un scientifique, il va lui faire du bien. Tant que ça ne devient pas une obsession que de vivre dans l'ésotérisme et la métaphysique à travers des communications avec l'au-delà.
Je pense, sans savoir, que notre besoin de croire, est une substitution à un manque de savoir.
Nous ne connaissons qu'une chose, c'est la vie...l'autre passage est notre plus grande angoisse au plus profond de nos êtres, inconsciemment ou pas.

Tu as souffert de nombreux deuils ? Et quel âge tu as Ferdinand ?

Sinon voici un lien que j'avais regardé, sur les dimensions du deuil, c'était intéressant pour ceux que ça intéresse :
https://www.youtube.com/watch?v=aIuL7GTSnXM

Pancrace
Messages : 215
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#6

Message par Pancrace » 14 mai 2019, 20:46

Ferdinand a écrit :130 balles pour se libérer d'une souffrance comme celle de la perte d'un enfant. C'est cadeau...
Si c’était vrai, oui – un deuil, un petit coup de spiritisme, et hop ça repart ! Mais tu penses vraiment que même une personne assez crédule pour croire en ces fadaises va être soulagée durablement ? Tu penses pas qu'elle risque plutôt de s'enfoncer dans une psychose terrifiante qui va encore aggraver les choses au final ?

Cependant la question peut se poser en cas de réel bénéfice comme prix du charlatanisme. Un cas intéressant est celui des « coupeurs de feu », qui sont utilisés au sein même de certains hôpitaux (voir par exemple ici).

Est-il éthique, pour un médecin, de se servir sciemment de l’effet placebo ? Particulièrement dans certaines pathologies comme les brûlures, où cet effet est bien marqué chez certaines personnes crédules ?

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10102
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#7

Message par Nicolas78 » 14 mai 2019, 21:10

Ferdinand a écrit :
14 mai 2019, 18:33
Ça y est .....
Bingo.
En fait vous n'êtes pas du tout sceptiques..
Juste des êtres profondément traumatisés , c'est d'ailleurs le signe de votre aveuglément.
130 balles pour se libérer d'une souffrance comme celle de la perte d'un enfant. C'est cadeau....
Charlatan ou pas...
L'essentiel c'est le résultat...
Vous êtes à gerber.
À vous vautrer dans la fils de puterie.
Bonne vie avec vos traumas.
Pour la partie "130 balles pour se libérer d'une souffrance comme celle de la perte d'un enfant. C'est cadeau....
Charlatan ou pas...L'essentiel c'est le résultat..."
. Je suis asses d'accord... ;)
L'important, c'est que la personne aille mieux dans ce genre de trucs !

Le soucis, c'est que des amis et la famille, ça fait pas mal de taff aussi, et gratos...et que les charlatans sont des personnes a risques qui proposent des croyances satellites à ces méthodes qui peuvent poser des problèmes.
Ces problèmes, ça serait la volonté que cette personne veuillent entrer en contact avec l’être chère plusieurs fois dans le cas d'un deuil difficile (sortir mieux d'une séance ne veut pas dire que la personne a fini son deuil...*), et donc de devenir une vache a lait (un bon client quoi...).
Ou de tenter de le faire seul (l'exercice), et développer des souffrances* psychiques liées à ces croyances ésotériques dans une optique de deuil qui n'en fini plus...

*Je parle bien de souffrances la, et non pas de ce qui est "normal ou non selon qui"...Si tu parle à tes morts mais que psychologiquement t'en souffre pas de trop (tu décharge une souffrance en gros), que bien te fasse, tu t'illusionne possiblement et puis voila, si tes plus heureux comme ça, c'est cool :a1:
Certaines personnes s’accommodent bien de ce genre de croyances et s'y sentent bien, ça ne les handicapes pas plus que cela (ou peu), mais d'autres sont moins aptes a prendre tout cela aussi bien et ça va les fragiliser encore plus (je pense pas que ça soit les croyances qui les rendent fragiles, plutôt que leurs fragilité leurs permets de croire... et qu'un rapport a la croyance puisse [pas obligatoirement donc !] devenir un parasite qui, a la base anxiolytique, devient envahissant et addictif, voir incontrôlable et fini par envahir la psyché et empêche la personne de vivre sa vie, en se projetant sans cesse dans la mort des autres). Bref, ce genre de croyances, ya des gens pour qui sa pose pas ou peu de problèmes, d'autres ou c'est plus problématique. Quoi qu'il en soit, le deuil est un truc difficile et compliqué. Les zozos pas plus que les psy même très sérieux et doué n'ont le parfait mode d'emplois pour ça...(la dessus on sera d'accord ;) ).

* Aller mieux après une séance chez Bruno ne prouve rien sur l’évolution du deuil au long terme...Pas plus que sortir soulagé après une simple séance chez le psy voudrais dire que tout est rentrer dans l'ordre par ailleurs...
Charlatan ou bienfaiteur ?
Ça dépend pas que de Bruno en fait. Mais de lui et de ses patient/clients...
Et comme on est pas dans leurs tètes... :hausse:

Après, savoir si oui ou non Bruno échange avec les morts...
C'est un autre sujet. Du genre "Dieu existe t'il ?"...
Rejeter l'idée par simple posture n'est pas logique amha, mais y croire n'est pas vraiment raisonnable. Toi, tu y crois ?

jean7
Messages : 2629
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#8

Message par jean7 » 14 mai 2019, 21:32

on peut être charlatant et bienfaiteur

après, c'est comme pour la malebouffe : ça n'est pas nocif en soi.
mais si ça amène à se couper de besoins essentiels (dans ce cas, le soutien des proches et moins proches), ça devient nocif par substitution.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Igor
Messages : 2475
Inscription : 04 déc. 2010, 21:39

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#9

Message par Igor » 14 mai 2019, 22:19

Ferdinand a écrit :
14 mai 2019, 17:01
quelle pourrait être votre réaction à celà.
Ça me semble beaucoup moins dangereux que ceux qui prétendent pouvoir guérir certaines maladies (comme le cancer par exemple).

J'suis plutôt d'accord avec Nicolas78 j'dois dire.

Tant qu'à moi, les psychologues ne sont pas mieux (pis quand on est adulte, c'est à nous de juger par nous-même ce qui peut nous faire du bien).

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6420
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

La putasserie n'est pas là où l'on croit.

#10

Message par Cartaphilus » 15 mai 2019, 04:29

Salut à tous.
Ferdinand a écrit :
14 mai 2019, 18:33
Vous êtes à gerber.
À vous vautrer dans la fils de puterie.
La référence aux vaillantes travailleuses du sexe se veut méprisante, mais les sceptiques, eux, n'ont rien à vendre...

Cela dit, j'accepte volontiers 130 euros pour donner trente minutes de leçon de scepticisme.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10102
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#11

Message par Nicolas78 » 15 mai 2019, 05:47

Ha ouai Carta...

Mais la vie est injuste.
Personne ne payerais pour des lecons d’esprits critiques.
Parcontre pour se faire tripoter le crane avec des huiles essentielles pendant qu’un mec nous raconte nos incarnations passées, ca paye...

Monde de merde :lol:

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 409
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: La putasserie n'est pas là où l'on croit.

#12

Message par Arensor » 15 mai 2019, 06:00

Cartaphilus a écrit :
15 mai 2019, 04:29
Salut à tous.
Ferdinand a écrit :
14 mai 2019, 18:33
Vous êtes à gerber.
À vous vautrer dans la fils de puterie.
La référence aux vaillantes travailleuses du sexe se veut méprisante, mais les sceptiques, eux, n'ont rien à vendre...

Cela dit, j'accepte volontiers 130 euros pour donner trente minutes de leçon de scepticisme.
Bonjour,

Peut-on considérer que traiter les intervenants "d'émétiques" et de "fils de pute" respecte ces points de la Charte du Forum ? :gratte:

Tenue du forum
...
Les propos injurieux,....., sont interdits sur ce forum.
En toutes circonstances, restez courtois, et faites preuve de bienséance et de politesse envers les autres utilisateurs du forum.
...

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4968
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#13

Message par LoutredeMer » 15 mai 2019, 06:16

Curieux_ a écrit :
14 mai 2019, 18:58
Sinon voici un lien que j'avais regardé, sur les dimensions du deuil, c'était intéressant pour ceux que ça intéresse :
https://www.youtube.com/watch?v=aIuL7GTSnXM
Une heure onze de bla bla de soi-disant psychiatre sur le décès des proches et les sensations éprouvées, pour ne meme pas citer les reves et les cauchemars qui font pourtant partie des clés principales... :roll:

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22091
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#14

Message par Jean-Francois » 15 mai 2019, 07:18

jean7 a écrit :
14 mai 2019, 21:32
on peut être charlatan et bienfaiteur
Difficilement. Pour prendre votre exemple sur la malbouffe: encourager les gens à croire que c'est un régime sain et complet n'est pas les aider.

Malgré les apparences, il y a fort à parier que ce gugusse ne sert que lui. Il croit peut-être à ses capacités mais peut-être même pas. Il est plus certain qu'il sait comment profiter des crédules (et des ahuris anti-rationalité-par-principe-ou-incapacité*) à qui il s'adresse.

Jean-François

* Comme F...
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 480
Inscription : 18 févr. 2019, 17:27
Localisation : Protectorat Etasunien

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#15

Message par Curieux_ » 15 mai 2019, 10:12

LoutredeMer a écrit :
15 mai 2019, 06:16
Curieux_ a écrit :
14 mai 2019, 18:58
Sinon voici un lien que j'avais regardé, sur les dimensions du deuil, c'était intéressant pour ceux que ça intéresse :
https://www.youtube.com/watch?v=aIuL7GTSnXM
Une heure onze de bla bla de soi-disant psychiatre sur le décès des proches et les sensations éprouvées, pour ne meme pas citer les reves et les cauchemars qui font pourtant partie des clés principales... :roll:
C'est-à-dire les rêves et les cauchemars ? Ça m'intéresse d'en savoir plus !

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 903
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#16

Message par LePsychoSophe » 15 mai 2019, 11:13

Un grand maître à moi disait : "seul comptent les faits l'effet!"
Il avait une éthique bien à lui.

Si l'apaisement de la souffrance passe par de l'escroquerie et de la charlatanerie, ceux que ça dérange c'est les autres, pas le souffrant (qui va mieux, rappelons car c'est l'essentiel de mon point de vue).

Sur le sujet le plus hard qui soit à savoir la mort... si des gens ont besoin de Charbonier et sa bande pour faire de la TCI trans-extra-neurale... pour s'illusionner d'un revenant et qu'après ils vivent en paix... Où est-le problème?
Nous détournons et nous mentons sciemment à nos enfants (pour des raisons importantes de fonction de tabou) pour qu'ils se construisent au mieux et souffrent au moins... Et cela se fait depuis toujours et pour toujours... Le réel ne peut pas toujours être traité par tous les cerveaux... Même 100 000 milliards de cerveaux interconnectés auraient toujours autant de mal à définir et circonscrire la réalité... alors que diable... en quoi cela est un problème de fantasmer un peu avec ou sans l'aide d'un arnaqueur...
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22091
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#17

Message par Jean-Francois » 15 mai 2019, 11:50

LePsychoSophe a écrit :
15 mai 2019, 11:13
Si l'apaisement de la souffrance passe par de l'escroquerie et de la charlatanerie, ceux que ça dérange c'est les autres, pas le souffrant (qui va mieux, rappelons car c'est l'essentiel de mon point de vue)
Que les "souffrants" n'aient pas l'impression de souffrir ne veut pas dire que leur condition se soit réellement améliorée ou stabilisée. Dans certains cas, cette condition peu rapidement empirer (ex.: nombre de médiums s'enrichissent en ruinant petit-à-petit leurs victimes: le "support" ne marche que tant qu'elles paient). Et mettre l'emphase sur la seule l'apparence, c'est promouvoir l'illusion de guérison*.

Le problème avec votre point de vue est que, plus souvent qu'autrement, l'escroquerie profite principalement au profiteur (pourquoi se fatiguerait-il autrement?). Et quand le charlatan est un charismatique sociopathe, le risque de dérive est augmenté. Par exemple, n'est-ce pas le but de tout wannabe gourou de faire croire à ses ouailles qu'elles ont tout à gagner à le servir... et que n'importe quel moyen est bon pour les en convaincre.
si des gens ont besoin de Charbonier et sa bande pour faire de la TCI trans-extra-neurale... pour s'illusionner d'un revenant et qu'après ils vivent en paix... Où est-le problème?
Le problème réside dans le fait qu'ils deviennent potentiellement incapables de distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux. Cela érode le sens critique de manière plus ou moins circonscrite. Cela favorise l'obscurantisme et peut aussi alimenter des dissensions sociales (si ce que chacun pense à la même valeur que quelqu'un d'autre, peu importe sa véracité intrinsèque, aucune unité n'est possible**).

D'ailleurs, vous pourriez pousser votre raisonnement: pourquoi éduquer? Après tout, ce que vous dites pour les charlatans peut s'appliquer pour d'autres groupes d'intérêt: politiques (dont politico-scientifiques), économiques... alors, pourquoi essayer de sensibiliser les gens aux tentatives de propagande ou aux méfaits des publicités si ce que dit Truc ou ce que vend MachinTM si cela leur procure (l'illusion) du bonheur?

Jean-François

* D'ailleurs, votre slogan ("seul compte l'effet") aurait sans doute pu être lancer par un artiste de la vacuité (psychanalytique) autopromotionnelle comme "Maitre" Lacan :mrgreen:
** Comment pourriez-vous défendre que la surconsommation a un effet sur la planète si tous les arguments se valent en autant qu'ils "fassent plaisir"? Àma: sans lois vous n'avez pas de société qui tienne, sans règles intellectuelles visant à distinguer le vrai du faux vous n'avez pas de lois.
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4968
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#18

Message par LoutredeMer » 15 mai 2019, 12:36

Curieux_ a écrit :
15 mai 2019, 10:12
Une heure onze de bla bla de soi-disant psychiatre sur le décès des proches et les sensations éprouvées, pour ne meme pas citer les reves et les cauchemars qui font pourtant partie des clés principales... :roll:
C'est-à-dire les rêves et les cauchemars ? Ça m'intéresse d'en savoir plus !
Au repas succédant les obsèques de ma mère, décédée brusquement et accidentellement ..., mon cousin qui avait perdu sa mère (ma tante) d'un long cancer quelques années avant, m'a dit qu'il avait fait des cauchemars pendant un an. Pour moi ils ont duré 10 ans... dont 1 an de cauchemars 4 ou 5 nuits par semaine (je ne voulais plus m'endormir parce que j'étais terrorisée), puis 1 a 2 fois par semaine, puis le rêve final, 10 ans après (il y a environ 2 ans).. J'ai su à la seconde où je me suis réveillée que je venais enfin de faire le deuil de ma mère. Et cela s'est vérifié depuis, puisque je n'ai jamais refait de cauchemar mais des rêves d'amour et de tendresse où nous vivions normalement et nous étreignions parfois, sans tristesse ressentie, et que j'arrive à penser à elle sans fondre en larmes.

Je pense que les rêves constituent une part essentielle du travail de deuil. Je pense que nous (notre cerveau) faisons ce travail par nécessité de préservation et pour "récupérer" du trauma subi.

Tu trouveras tout et n'importe quoi si tu cherches en ligne (recherche de contact du défunt, âmes qui cherchent à correspondre entre elles). Je ne crois pas à l'âme et je suis athée. Il y a eu cependant un rêve où ma mère me prévenait d'un danger et je l'ai écoutée... mais il paraît que c'est courant aussi.

Je me suis très peu renseignée sur le web car j'estime que la teneur de l'expérience est avant tout personnelle. Mais je suis plus proche de la conception youngienne, Freud étant plus tourné vers la culpabilité et le sexe (Oepide Edit : non, Oedipe, merde à la fin :a2: et tout le tralala), ce qui restreint considérablement le champ (heu Lacan on n'en parle meme pas...). Pour Young, "le rêve devenant l'une des sources de l'individuation, processus naturel de croissance et d'équilibre du système psychique (...) est une fonction psychique naturelle qui corrige, développe et oriente le système psychique". Quiconque perd un être cher fait ces rêves et ces cauchemars comportant le défunt aimé (ou pas, ce qui a aussi une signification personnelle sur la nature des relations avec ce proche).

Je suis donc très étonnée qu'un "psychiatre" n'en fasse pas mention sur un discours de plus d'une heure (oups, j'en ai déjà oublié la teneur, c'est dire...). Il aurait été souhaitable qu'une aide extérieure puisse éventuellement me donner un coup de pouce pour faire avancer ce cheminement onirique plus rapidement, sereinement ou efficacement, ou ne je sais quoi. Bon j'ai fait le boulot toute seule, c'est pas bien grave... au moins, je suis sûre de moi, car je ne le dois qu'à moi.
Dans les premiers temps, ces rêves ont souvent tout du cauchemar : chargés d’angoisse, ils manifestent notre désarroi immense par rapport à la mort et à tous les événements qui l’ont entourée.
...
les violences subies dans cette confrontation intime avec la mort ne peuvent disparaître comme par enchantement. C’est pourquoi elles s’expriment souvent par des rêves aux allures de cauchemars, qui disent la profondeur du choc subi. Même s’ils laissent au réveil un profond sillage d’angoisse, de tels rêves nous aident à exorciser peu à peu nos peurs et nos sentiments de terreur, à apprivoiser l’idée de mort autant que faire se peut.
...
Au fur et à mesure que le temps passe, et parfois dès les premiers moments du deuil, d’autres types de rêves apparaissent, empreints d’une nostalgie presque douce. Les cauchemars du début laissent peu à peu la place à des rêves parfois riches en symboles apaisants : la personne décédée peut apparaître vêtue de blanc, se détachant sur un ciel intensément bleu, entourée d’eau, cheminant sur une route, un pont ou une passerelle… De tels rêves sont étroitement liés à l’amour ou à l’amitié qui nous unissait au défunt. L’espace d’un rêve, nous avons l’impression de pouvoir renouer contact avec la personne disparue.
...
Parfois, nous pouvons même avoir l’impression qu’à travers le rêve le défunt est revenu nous donner un conseil, nous montrer la route à suivre. De tels rêves signifient que notre deuil s’accomplit peu à peu et que, tout doucement, nous remplaçons l’absence de la personne chère par davantage de présence intérieure.
http://www.condoleances.com/portail-inf ... nification

Un document intéressant
« Les rêves sont une nécessité biologique et forment une fonction d'intégration et de récupération aussi importante que nos grandes fonctions physiologiques. » (Magnin P. - Le Sommeil et le Rêve - PUF "Que Sais-je", 1990.)

« Le rêve rend opérationnels les conditionnements innés de nos systèmes neuronaux. C'est le gardien de l'équilibre psychique et des comportements spontanés. Le rêve est une protection contre les erreurs de comportement, la déraison, les actes inconsidérés, les influences perverses et néfastes. » (Jouvet M. - Le sommeil et le rêve - O. Jacob, 1992.)
"Pour Jung, l'inconscient est à la fois un élément perturbateur et un moteur de transformation et d'évolution de la personnalité. Le travail analytique tend à éclairer et à intégrer les éléments psychiques inconscients qui se manifestent, en particulier dans les rêves. Dans ce travail de réflexion et de reconstruction, l'égo se subordonne consciemment et volontairement à l'inconscient. L'analyste veille à la stabilité de l'égo et participe à ce travail d'intégration.
Dans les cas où l'analyste rencontre un moi conscient très fragile et un inconscient destructeur (noyau psychotique), l'analyse cherche à fortifier l'égo et à le protéger contre l'inconscient."
Dernière modification par LoutredeMer le 15 mai 2019, 12:48, modifié 1 fois.

Pancrace
Messages : 215
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#19

Message par Pancrace » 15 mai 2019, 12:44

LePsychoSophe a écrit :Nous détournons et nous mentons sciemment à nos enfants
Certes, mais nous ne sommes pas des pédiatres... Si nous avons un proche malade, nous allons tenter de le rassurer, de lui apporter une certaine quiétude, bref d'utiliser à notre échelle l'effet placebo. Comme indiqué dans mon précédent message avec l'exemple des coupeurs de feu, la question de la pertinence d'une telle approche se pose surtout pour les professionnels de la santé. Peuvent-t-il en conscience utiliser la charlatanerie, sachant que dans une certaine mesure elle marche ? Le serment d'Hippocrate ne tranche pas bien ce sujet, puisque le médecin doit à la fois "promouvoir la santé", mais aussi "être fidèle à l'honneur et à la probité", injonctions qui peuvent être contradictoires...

Je penche, à titre strictement personnel, en faveur de la priorité de la seconde injonction, qu'on ne peut pas "soigner à tout prix", qu'il existe des contingences morales supérieures. D'un autre côté, si j'avais un gosse gravement brûlé, et que le médecin me propose de faire intervenir un coupeur de feu, m'affirmant que cette technique a de bons résultats, complémentaires au traitement standard, probablement que j'accepterais. Mais "l'honneur et la probité" d'un père ne sont pas les mêmes que celles d'un médecin...

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2163
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#20

Message par Lambert85 » 15 mai 2019, 12:47

Toutes les sectes profitent aussi des moments de faiblesse de leurs victimes pour ensuite leur pomper tout leur argent ou pire.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
alraune
Messages : 190
Inscription : 17 avr. 2018, 00:49

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#21

Message par alraune » 15 mai 2019, 14:23

Lambert85 a écrit :
15 mai 2019, 12:47
Toutes les sectes profitent aussi des moments de faiblesse de leurs victimes pour ensuite leur pomper tout leur argent ou pire.
Tout à fait, et c'est exactement ce que je lui reproche. Il ne les "délivre" pas du tout de leur souffrance, il l’entretient : non seulement ces gens dans l’affliction ne peuvent pas faire leur deuil, mais en plus le "medium" engloutit des sommes conséquentes, donc quand bien même "ça leur fait du bien sur le moment" ce n'est pas pertinent : se retrouver plongé dans un deuil pathologique avec la conviction que l'enfant décédé est toujours là, c'est malsain et sur le long terme ne fait aucun bien, seulement beaucoup de dégâts ! "L'essentiel c'est le résultat..." : ce qui se traduira pour certain par une situation assez comparable à celle des substances-dépendants qui ne peuvent même plus envisager de vivre sans leur dose et qui y ont laissé jusqu'à leur chemise.
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier.

Ferdinand
Messages : 411
Inscription : 11 juil. 2018, 03:52

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#22

Message par Ferdinand » 15 mai 2019, 15:07

Pancrace a écrit :
15 mai 2019, 12:44


Je penche, à titre strictement personnel, en faveur de la priorité de la seconde injonction, qu'on ne peut pas "soigner à tout prix", qu'il existe des contingences morales supérieures. D'un autre côté, si j'avais un gosse gravement brûlé, et que le médecin me propose de faire intervenir un coupeur de feu, m'affirmant que cette technique a de bons résultats, complémentaires au traitement standard, probablement que j'accepterais. Mais "l'honneur et la probité" d'un père ne sont pas les mêmes que celles d'un médecin...
Tu es dans l'armée ?
Ou tu travailles au Vatican ?
J'espère que tu te rends compte que ce discours est profondément réac.Et pétri de croyances, pire qu'un médium.
De plus un père qui dit " j'acquiesserais PROBABLEMENT à une technique pouvant soulager /ou sauver/ ou éviter des séquelles à mon enfant pourrait paraître ne pas l'aimer.

Ferdinand
Messages : 411
Inscription : 11 juil. 2018, 03:52

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#23

Message par Ferdinand » 15 mai 2019, 15:08

Lambert85 a écrit :
15 mai 2019, 12:47
Toutes les sectes profitent aussi des moments de faiblesse de leurs victimes pour ensuite leur pomper tout leur argent ou pire.
Tu parles de SANOFI ?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2163
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#24

Message par Lambert85 » 15 mai 2019, 15:22

Ferdinand a écrit :
15 mai 2019, 15:08
Lambert85 a écrit :
15 mai 2019, 12:47
Toutes les sectes profitent aussi des moments de faiblesse de leurs victimes pour ensuite leur pomper tout leur argent ou pire.
Tu parles de SANOFI ?
Non mais Boiron correspond assez bien. Faire du profit en vendant des granulés de sucre à des gogos, chapeau !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 480
Inscription : 18 févr. 2019, 17:27
Localisation : Protectorat Etasunien

Re: Charlatan ou bienfaiteur ?

#25

Message par Curieux_ » 15 mai 2019, 17:08

@Loutredemer

Merci pour ton témoignage.
J'aime beaucoup Michel Jouvet ( paix à son âme ), j'avais regardé plusieurs heures de documentaire sur ses travaux, sa découverte par sérendipité du sommeil paradoxal, et quelques théories sur le rôle fondamental que les rêves et le sommeil paradoxal auraient sur nos vies.
Dire qu'on passe quand même 5 ans de notre vie à rêver.
J'avais aussi entendu dire que selon lui, le rêve aurait pour rôle de préserver notre individuation, qu'il serait garant de notre stabilité mentale, de notre " moi".
J'ai appris aussi que les hommes pendant leur sommeil paradoxal ont une érection toute les 90 minutes...( si ça peut en intéresser certain(e)s ) ;) :mrgreen: ( utile pour la médecine pour connaître l'origine des troubles de l'érection )

Il est même allé un peu plus loin, sur le rôle des rêves dans l'histoire biologique de notre humanité, que les hommes auraient pu accédés à une nouvelle forme de conscience, à travers le monde onirique. ( De son propre avis )
( Il faut que je me procure ses livres pour comprendre le développement de cette théorie, si il l'aborde )
D'ailleurs, si vous avez des avis ou des informations sur ce sujet...Je serai ravi de les lire !!! :a3:

Donc il est possible que pour les mécanismes du deuil, le monde onirique soit une vraie soupape.
Je n'ai jamais vécu le deuil d'un ( très proche ), le sujet est anxiogène, tragique, mais fascinant.
Tant qu'on ne l'a pas vécu, il est difficile d'imaginer ce que c'est.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit