Le mensonge vert

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3589
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: Le mensonge vert

#126

Message par PhD Smith » 13 juin 2019, 17:40

Un point d'équilibre pour les financiers assurément. Et les chômeurs restent au chômage sans accéder à la formation professionnelle et "les contingences d’une quantité horaire de travail rigide et uniformisé" me rappellent la doxa ultra-libérale de Reagan qui disait qu'on devait libérer le travail des charges sociales car c'était de l'argent volé aux entreprises qui doivent investir verser des dividendes aux fonds de pension.
Pour revenir au sujet: si on doit se passer de pétrole qui donne des matières plastiques et à des huiles industrielles et bien on peut revenir à la chasse à la baleine du XIXe s. qui a fourni une huile de lubrification pour les machines à vapeur. C'est une huile sans CO2 et naturelle.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 377
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Le mensonge vert

#127

Message par Arensor » 13 juin 2019, 18:25

PhD Smith a écrit :
13 juin 2019, 17:40
... on peut revenir à la chasse à la baleine du XIXe s. qui a fourni une huile de lubrification pour les machines à vapeur. C'est une huile sans CO2 et naturelle.
Diantre, avec plus de 30 millions de tonnes annuelles de lubrifiants, il va falloir un stock de cétacés.. :a2: .

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 700
Inscription : 08 janv. 2018, 14:18
Localisation : Belgique

Re: Le mensonge vert

#128

Message par Aggée » 14 juin 2019, 11:37

PhD Smith a écrit :
13 juin 2019, 17:40
Un point d'équilibre pour les financiers assurément. Et les chômeurs restent au chômage sans accéder à la formation professionnelle et "les contingences d’une quantité horaire de travail rigide et uniformisé" me rappellent la doxa ultra-libérale de Reagan qui disait qu'on devait libérer le travail des charges sociales car c'était de l'argent volé aux entreprises qui doivent investir verser des dividendes aux fonds de pension.
Votre réflexion est intéressante si on considère que vous avez embarqué dans ce forum sans en avoir suivi le fil précédemment ,je voulais insister sur la notion de marché qui est souvent très mal perçue ,c’est par principe le lieu de rencontre entre le producteur et le consommateur, c’est également un prétexte pour justifier une rémunération ou ….une absence de rémunération entre les différents acteurs, en effet, la logique industrielle implique que si le marché n’existe pas il n’y a pas de rémunération possible, le marché peut répondre à des besoins fondamentaux ou totalement superficiels des consommateurs, le marché peut donc être créé tout à fait artificiellement mais il n’est pas extensible à l’infini ,le capitalisme utilise donc le prétexte du marché pour rémunérer le travailleur, si le marché existe, le capitalisme est gagnant, il rémunère avec profit à la clé , si le marché n’existe pas, pour diverses raison, y compris de solvabilité, le capitalisme n’a rien à débourser, le chômage s’installe et les chômeurs doivent se débrouiller pour survivre avec plus ou moins d’aide de l’Etat.
C’est precisement ce piege du marché qu’il faut eviter,l’offre d’emploie doit etre adaptée à la taille du marché pour que tous les acteurs puissent y participer,ce qui implique une multitudes de parametres a modifier, si on laisse les regles du travail en l’état actuel, la situation ne peut que devenir toujours plus inextricable.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 619
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#129

Message par DictionnairErroné » 14 juin 2019, 12:33

Aggée a écrit :
14 juin 2019, 11:37
C’est precisement ce piege du marché qu’il faut eviter,l’offre d’emploie doit etre adaptée à la taille du marché pour que tous les acteurs puissent y participer,ce qui implique une multitudes de parametres a modifier, si on laisse les regles du travail en l’état actuel, la situation ne peut que devenir toujours plus inextricable.
L'économie capitalisme fonctionne uniquement sur le principe de la croissance et ainsi permettre la prospérité, elle est impossible à maintenir et s’ajuste périodiquement avec les crashs pour se rééquilibre et repartir une nouvelle croissance. Le dieu économique est une bulle d'investissement à la Ponzi.

La bourse est responsable de gérer la valeur de l'offre et la demande dans toutes les sphères de l'économie jusqu'à créer de la fausse valeur avec les actions. L'apparition des produits financiers à la bourse n'a fait qu'empirer la situation, le monde de l'illusion. Comment obtenir de la croissance tout en limitant l'offre et la demande créateur d'emploi d'un point de vue écologique-humaniste? Il y a bien entendu le partage des heures de travails entre travailleurs. La valeur du travail et sa reconnaissance pécuniaire devront augmenter pour maintenir une prospérité.

Plusieurs éléments de la culture boursière devront changer. À ce jour, je n'ai rien trouvé qui vaille sur internet. Sûrement des économistes en ont philosophé.
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 700
Inscription : 08 janv. 2018, 14:18
Localisation : Belgique

Re: Le mensonge vert

#130

Message par Aggée » 14 juin 2019, 13:02

Jean Tirole « L’Homo economicus a vécu »
https://www.ieif.fr/revue_de_presse/jea ... cus-a-vecu

Pour le Prix Nobel 2014, le modèle théorique abstrait qui a dominé la science économique au XXe siècle est dépassé. Il défend une plus grande transversalité avec les sciences sociales...

L’économie, par exemple, a construit son identité propre au XXe siècle, à travers, d’une part, une emphase particulière sur des méthodes statistiques et quantitatives, et, d’autre part, le concept d’Homo economicus. Cet Homo economicus est supposé défendre rationnellement ses intérêts, compte tenu de l’information dont il dispose. Un apport essentiel de cette approche et des recommandations associées est la mise en exergue des différences qui peuvent exister entre rationalité individuelle et collective : ce qui est bon pour un acteur économique n’est pas forcément bon pour l’ensemble de la société.

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1970
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Le mensonge vert

#131

Message par lefauve » 15 juin 2019, 20:21

@Aggée

Il n'y a pas de prix Nobel d’économies, c'est une fraude intellectuelle à la base.

Le nom du prix que tu cite c'est le prix d’économie de la banque de suède en l’honneur d'Alfred Nobel.
C'est un comme si je lançais, "le prix de la taquinerie du fauve en l’honneur d'aggée " et que les gens nommerais le prix de la taquinerie d'aggée.

Alfred Nobel n'a jamais inclus l’économie dans la listes des prix Nobel. De plus, l’économie est extrêmement dogmatique avec ses écoles de pensées. Certaines personne vont même mettre l’économie dans le même sac que les diseuses de bonne aventure.
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Montréalais
Messages : 14
Inscription : 20 juin 2018, 22:05

Re: Le mensonge vert

#132

Message par Montréalais » 15 juin 2019, 22:45

Aggée a écrit :
11 juin 2019, 15:25
DictionnairErroné a écrit :
11 juin 2019, 14:06
Il me semble que ça démontre bien le déséquilibre du partage de la richesse. Il faut bien que quelqu'un prête cet argent. Finalement, les dettes nationales ne sont-elles pas la preuve irréfutable du déséquilibre financier qu'une minorité monopolise le capital?
Les écologistes belges appellent cela, la redistribution à l’envers, l’Etat devrait redistribuer plus équitablement les richesses envers tous ses citoyens, cependant, au travers de sa fiscalité, l’Etat transfère les richesses des contribuables les plus pauvres vers les organismes bancaires les plus riches.
Mais le problème est plus complexe que cela, s’il fallait redistribuer de manière égalitaire toute les richesses à une population écologiquement inculte, cela pourrait être la catastrophe environnementale, ce marxisme, par essence matérialiste, inciterait les travailleurs à mener un train de vie hollywoodien, ils pourraient trouver une forme de jouissance irresponsable, version grand luxe ,dans le gaspillage des énergies fossiles et ou dans l’accumulation des biens qu’ils ont produits.
C'est pourtant bien le cas. Le présent fil nous le démontre, il me semble. À la base, ça prend un ordi ou un truc pouvant utiliser internet, donc, un ou des outils plutôt polluants et rarement recyclés. Nos bons sceptiques donneurs de leçons, qualifiant de zozo quiconque n'abondent pas avec leurs assertions utilisent pourtant ce même outils potentiellement polluant.

En passant, dixit DicoBiaisé, au contraire, les écolos ne boivent pas d'eau embouteillée... Je suis pas écolo, et je ne le fais pas, pour la simple raison connue d'une minorité... De même que pour la viande... Mais ça, faut pas trop en parler ici, ça touche une corde sensible chez certains et certaines sceptiques... Se moquer des climato-sceptiques, c'est ok, mais se moquer aussi des végétariens qui sont contre la consommation de la viande (ben oui, ça pollue l'élevage de bovins; tellement, que c'est une des plus grande source de pollution sur la planète), ça, ça passe aussi. Paradoxe, vous dites?

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 700
Inscription : 08 janv. 2018, 14:18
Localisation : Belgique

Re: Le mensonge vert

#133

Message par Aggée » 16 juin 2019, 02:32

Montréalais a écrit :
15 juin 2019, 22:45
Paradoxe, vous dites?
Les sceptiques du Québec constituent une chapelle comme une autre,anti chrétienne,ça c’est réellement très évident ( quels que soient leurs contorsions intellectuelles ,leurs discours polis et convenus pour le nier ),je peux les comprendre quand on étudie l’histoire et l’attitude de l’Église catholique envers les sciences.Leur doctrine ,qui repose sur une recherche absolue de vérité dans les domaines scientifiques, me semble absolument vertueuse. Là ou le bas peut blesser,c’est lorsqu’ils s’aventurent avec leur rationalisme très matérialiste dans les domaines spirituelles.
Ces terrains ne me semblent pas explorables par leur méthode privilégiée.
Les sceptiques du Québec doivent tout naturellement se sentir héritiers du siècle des lumières,ce dernier devrait pour eux symboliser la victoire de la pensée rationnelle sur l’obscurantisme religieux,jusque là leur attitude me semble logique.
Une certaine hostilité envers l’écologie politique ne m’a pas échappée non plus,de prime abord cette hostilité apparente est incompréhensible,en effet l’écologie politique s’inspire directement de l’écologie scientifique.
Alors pourquoi cette espèce d’hostilité, selon moi elle doit être idéologique, c’est probablement parce que l’apparition de l’écologie politique est révélatrice des dégâts sans précédents qui ont été engendrés grâce aux progrès scientifiques,du moins a cause de leurs applications techniques,ça doit tacher un peu trop la belle robe de mariée,ces applications techniques ont été encouragées par une vision ultra matérialiste du monde ,ce matérialisme est lui aussi d’origine scientifique, le comble du paradoxe c’est que les premiers mouvements écologistes étaient chrétiens.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4534
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Le mensonge vert

#134

Message par unptitgab » 16 juin 2019, 03:21

@aggée, s'il existe une forme d'hostilité de la part de sceptiques vis-à-vis de certains mouvements écolos politiques c'est justement parce qu'ils sont dans la croyance écologique et pas en accord avec les savoirs que seul permet la démarche scientifique.
S'il y a une chose que défend le scepticisme c'est la recherche des savoirs, ce qui indirectement le met en opposition aux croyances religieuses ou laïques, ainsi ces croyances peuvent avoir le sentiment d'être la cible du scepticisme, alors qu'elles ne sont que les victimes de leur propre inadéquation avec la réalité.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2100
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Re: Le mensonge vert

#135

Message par Lambert85 » 16 juin 2019, 05:09

L'écologie ne devrait pas être idéologique ni politique mais scientifique.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4534
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Le mensonge vert

#136

Message par unptitgab » 16 juin 2019, 05:44

Lambert85 a écrit :
16 juin 2019, 05:09
L'écologie ne devrait pas être idéologique ni politique mais scientifique.
Mais pour que les conséquences mise en avant grâce à la science afin d'éviter une catastrophe écologique cela doit passer nécessairement par la politique, gestion de la chose publique et malheureusement les partis verts racontent souvent des âneries et ceux aux gouvernements s'en contre foutent.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6479
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Le mensonge vert

#137

Message par richard » 16 juin 2019, 06:08

Le journal d’écologie politique la gueule ouverte reparaît quarante-quatre ans après sa disparition!

tecnic
Messages : 751
Inscription : 02 août 2006, 09:20
Localisation : france st malo

Re: Le mensonge vert

#138

Message par tecnic » 16 juin 2019, 06:15

unptitgab a écrit :
16 juin 2019, 05:44
Mais pour que les conséquences mise en avant grâce à la science afin d'éviter une catastrophe écologique
Conséquences elles-mêmes créées par la science ! Il est grand temps qu'elle se penche sur sa responsabilité et essaye de corriger le tir !

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 619
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#139

Message par DictionnairErroné » 16 juin 2019, 10:59

Gouvernement québécois et canadien siphonne un peu plus de 9 milliards $ annuellement grâce à nos bazous au Québec et il faut considérer l'argent dépensé pour la fabrication du bazous, de son entretien, les salaires (revenu de taxes et impôts), etc.
Taxe provinciale sur les carburants : 2,23 milliards
Droits sur l’immatriculation et les permis de conduire : 1,17 milliard
Taxe supplémentaire de 45 $ dans Montréal : 35 millions
Financement du transport en commun : 111 millions
Financement du Fonds vert : 379 millions

À cela s’ajoutent les recettes de 3,27 milliards $ provenant de la taxe de vente provinciale que les automobilistes payent :
TVQ sur l’essence : 970 millions
Taxe sur l’assurance dommages auto : 320 millions
TVQ sur l’entretien de l’auto : 375 millions
TVQ sur l’achat de véhicules neufs : 1,6 milliard
CE QU’ON PAYE... À OTTAWA

De son côté, le gouvernement fédéral va chercher dans les poches des automobilistes québécois des recettes de 2,48 milliards :
Taxe d’accise par litre (10 cents sur l’essence et 4 cents sur le diesel) : 980 millions
TPS sur l’essence : 492 millions
TPS sur l’entretien de l’auto : 188 millions
TPS sur la vente de véhicules neufs : 820 millions

https://www.journaldemontreal.com/2019/ ... -et-tarifs
Un revenu important pour la société. Dans une culture écologiste-humaniste le transport devient communautaire, le transport en commun, beaucoup moins de bazous ainsi l'économie sera grandement affectée.

Le citoyen aura plus de capital dans son portefeuille et devra le transférer d'une façon ou d'une autre dans l'économie. Le principe d'économie de consommation par l'achat, la propriété, ne sera plus valide et devra se diriger vers une économie de service et de location suivant le principe du transfert de quantitatif vers le qualitatif. C.-à-d., que la valeur d'un objet de consommation ne sera plus déterminée par sa valeur de fabrication et de profit, mais plutôt sur son utilité. De plus en plus nous voyons ce système s'implanter avec la location de voiture, la location de logiciels comme Microsoft, Adobe, Spotify, Netflix et bientôt Ikea qui louera ses cochonneries.

La concurrence dans le marché de consommation pourra s'adapter en offrant des produits ayant une meilleure valeur qualitative ce qui fera baisser le coût de location puisque la pérennité de l'objet sera prolongée et générera plus de revenu, de profit, en relouant l'objet sur plusieurs générations. L'objet devra être retourné au fabricant, il devra le réparer, l'entretenir, et sera responsable de sa location, créant ainsi une boucle qui forcera le fabricant à ajouter de la valeur qualitative s'il veut maximiser ses profits.
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Avatar de l’utilisateur
écologie réaliste
Messages : 16
Inscription : 28 mai 2019, 04:33
Contact :

Re: Le mensonge vert

#140

Message par écologie réaliste » 16 juin 2019, 13:56

tecnic a écrit :
16 juin 2019, 06:15
unptitgab a écrit :
16 juin 2019, 05:44
Mais pour que les conséquences mise en avant grâce à la science afin d'éviter une catastrophe écologique
Conséquences elles-mêmes créées par la science ! Il est grand temps qu'elle se penche sur sa responsabilité et essaye de corriger le tir !
Quel tir de la science voulez-vous corriger ? Voulez vous revenir au temps où l'on ignorait l'hygiène, quand on ne se lavait pas les mains, quand on ne se vaccinait pas ? Voulez-vous revenir au bon vieux temps des épidémies ? Au bon vieux temps des variétés anciennes, au temps des disettes et des famines, quand tout le monde mangeait bio, mais mangeait peu et mourait à 40 ans ?
La science a depuis bien longtemps alerté du risque de réchauffement climatique, on ne l'a pas écoutée ; faut-il corriger le tir ou continuer à ignorer les alertes de la science ?
La science alerte sur le risque alimentaire dans les années à venir, quand il faudra nourrir 9 à 10 milliards de Terriens ; faut-il corriger le tir ou continuer à encenser des agricultures de faible rendement alors que la terre manque de plus en plus ?
Le mythe du "bon" vieux temps - C'était vraiment mieux avant ?

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 351
Inscription : 18 févr. 2019, 17:27
Localisation : Protectorat Etasunien

Re: Le mensonge vert

#141

Message par Curieux_ » 16 juin 2019, 17:36

écologie réaliste a écrit :
16 juin 2019, 13:56
tecnic a écrit :
16 juin 2019, 06:15
unptitgab a écrit :
16 juin 2019, 05:44
Mais pour que les conséquences mise en avant grâce à la science afin d'éviter une catastrophe écologique
Conséquences elles-mêmes créées par la science ! Il est grand temps qu'elle se penche sur sa responsabilité et essaye de corriger le tir !
Quel tir de la science voulez-vous corriger ? Voulez vous revenir au temps où l'on ignorait l'hygiène, quand on ne se lavait pas les mains, quand on ne se vaccinait pas ? Voulez-vous revenir au bon vieux temps des épidémies ? Au bon vieux temps des variétés anciennes, au temps des disettes et des famines, quand tout le monde mangeait bio, mais mangeait peu et mourait à 40 ans ?
La science a depuis bien longtemps alerté du risque de réchauffement climatique, on ne l'a pas écoutée ; faut-il corriger le tir ou continuer à ignorer les alertes de la science ?
La science alerte sur le risque alimentaire dans les années à venir, quand il faudra nourrir 9 à 10 milliards de Terriens ; faut-il corriger le tir ou continuer à encenser des agricultures de faible rendement alors que la terre manque de plus en plus ?
Le mythe du "bon" vieux temps - C'était vraiment mieux avant ?
C'est de la propagande Capitalistique, le soi-disant, on mourait à 40 avant ! Charlemagne est mort à l'âge de 72 ans apparemment.
D'ailleurs il me semble qu'aujourd'hui, nous sommes en régression sur l'âge de mortalité.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 619
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#142

Message par DictionnairErroné » 16 juin 2019, 18:44

Nous vivons plus longtemps malade au lieu de mourir.
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3142
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Le mensonge vert

#143

Message par Cogite Stibon » 16 juin 2019, 18:45

DictionnairErroné a écrit :
16 juin 2019, 18:44
Nous vivons plus longtemps malade au lieu de mourir.
Source ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 619
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#144

Message par DictionnairErroné » 16 juin 2019, 18:55

Cogite Stibon a écrit :
16 juin 2019, 18:45
DictionnairErroné a écrit :
16 juin 2019, 18:44
Nous vivons plus longtemps malade au lieu de mourir.
Source ?
Une analyse en profondeur des données entourant 306 maladies et blessures dans 188 pays, publiée par le journal médical The Lancet, démontre ainsi que l'espérance de vie globale a augmenté de plus de six ans depuis 1990, mais que la croissance de l'espérance de vie en santé a été freinée par des problèmes comme la maladie cardiaque ischémique, les infections respiratoires et les accidents vasculaires cérébraux.

Les gens vivent plus vieux, mais aussi plus malades
L’espérance de vie dans le monde a augmenté de 6,2 ans depuis 1990. L’espérance de vie en bonne santé a augmenté elle aussi, mais dans une proportion moindre (5,4 ans). En clair, la période pendant laquelle nous vivons malades ou souffrant de handicaps est plus longue.

La durée de vie s’allonge, mais nous vivons malades plus longtemps
L’espérance de vie moyenne dans le monde a augmenté de 6,2 ans entre 1990 et 2013, selon une étude publiée dans la revue britannique The Lancet. Mais si les humains vivent de plus en plus vieux, ils vivent aussi plus longtemps malades.

Les hommes vivent plus vieux mais pas forcément mieux
Ad vitam æternam sur google
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 619
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#145

Message par DictionnairErroné » 16 juin 2019, 20:57

écologie réaliste a écrit :
16 juin 2019, 13:56
au temps des disettes et des famines, quand tout le monde mangeait bio, mais mangeait peu et mourait à 40 ans ?
Les études récentes démontrent que mourir à 40 ans au moyen est non fondé scientifiquement et ressemble plus à une légende.
Une archéologue de l’Université nationale australienne (ANU) s’est donnée pour objectif de passer au crible de la science nos connaissances sur les personnes âgées à travers l’histoire et a dissipé le mythe selon lequel l’âge de la plupart des gens d’antan ne dépassait pas 40 ans.

«Certains sont portés à croire que si on avait auparavant vécu jusqu'à 40 ans, cela aurait constitué une chance inouïe. Or, cela n'a rien à voir avec la réalité», explique-t-elle. Et de poursuivre: «L'âge moyen de mortalité de tous ceux qui suivaient un mode de vie traditionnel sans la médecine et le marché modernes se situait aux alentours de 70 ans, ce qui est remarquablement similaire partout dans le monde dans différentes civilisations».

Combien de temps vivaient vraiment les gens au Moyen-Âge?
En moyenne lorsqu'il y avait famine au moyen âge nous parlions de moins de 2 millions de décès. Aujourd'hui plus de 9 millions d'humains meurent annuellement à cause de la faim. La famine est encore plus percutante aujourd'hui qu'au moyen âge. C'est une famine perpétuelle sans faim.

C'est certain qu'avec les avancées médicales, l'agriculture, les sciences biologiques nous ne mourrons pas pour les mêmes raisons et vivons de mieux en mieux, mais nous sommes tout même malade plus longtemps. Il me semble que les avancées scientifiques ont été partiellement contrebalancées par notre style de vie décadent.
Il y a un an, la FAO estimait le nombre de personnes sous-alimentées à 777 millions dans les pays en développement. Elle déclare qu'elles sont désormais 799 millions.

Ce que veulent dire les nouveaux chiffres sur la faim
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 700
Inscription : 08 janv. 2018, 14:18
Localisation : Belgique

Re: Le mensonge vert

#146

Message par Aggée » 17 juin 2019, 00:16

Lambert85 a écrit :
16 juin 2019, 05:09
L'écologie ne devrait pas être idéologique ni politique mais scientifique.
Une des questions que je me suis souvent posée, question par rapport à l’écologie politique, les responsables scientifiques du Projet Manhattan, n’auraient-ils pas du être traduit devant un tribunal international pour crime contre l’humanité, étaient-ils fondamentalement plus vertueux qu’un Eichmann ?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2100
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Re: Le mensonge vert

#147

Message par Lambert85 » 17 juin 2019, 02:25

Comme la mortalité infantile et les décès maternels étaient beaucoup plus importante dans la passé, cela diminuait fortement la moyenne. Ceux qui mangeaient bien et qui vivaient sainement en parvenant à éviter les épidémies, pouvaient vivre quasi aussi longempts qu'aujourd'hui, mais c'était des exceptions.

Pour le projet Manhattan, plusieurs pays tentaient de créer des bombes atomiques à l'époque, même Hitler. La science ne s'arrête pas. Les bombardements classiques massifs ont massacré bien plus que les bombardements atomiques, mais ceux-ci étaient plus "spectaculaires".
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 700
Inscription : 08 janv. 2018, 14:18
Localisation : Belgique

Re: Le mensonge vert

#148

Message par Aggée » 17 juin 2019, 03:07

Lambert85 a écrit :
17 juin 2019, 02:25
Les bombardements classiques massifs ont massacré bien plus que les bombardements atomiques, mais ceux-ci étaient plus "spectaculaires".
Ce n’est pas pareil, contrairement aux bombes conventionnelles, une arme nucléaire est fondamentalement génocidaire, elle vise exclusivement les populations civiles dans le cadre d’une extermination de masse. Elle est conçue à dessein pour cela.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6371
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Précisions.

#149

Message par Cartaphilus » 17 juin 2019, 03:30

Salut à tous.
Curieux_ a écrit :
16 juin 2019, 17:36
C'est de la propagande Capitalistique, le soi-disant, on mourait à 40 avant ! Charlemagne est mort à l'âge de 72 ans apparemment.
Exemple qui, vous en conviendrez, ne représente pas l'espérance de vie du sujet lambda à cette époque.
[curieux_ a écrit :D'ailleurs il me semble qu'aujourd'hui, nous sommes en régression sur l'âge de mortalité.
Non ; actuellement, en tenant compte des résultats provisoires de la fin 2018, il y aurait au pire une stabilisation de l’espérance de vie pour la France.

Statistiques pour le monde ; un cas intéressant : la Russie, qui a vu une chute, puis une remontée de cette donnée.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Trotsko-Titiste
Messages : 8
Inscription : 02 avr. 2019, 10:45

Re: Le mensonge vert

#150

Message par Trotsko-Titiste » 17 juin 2019, 04:05

Sans compter que si l'on prend l'ensemble des Carolingiens de Charles Martel à Louis V inclus, on obtient 50 ans de moyenne au décès (et j'ai charitablement omis les décès violents ou accidentels, qui feraient nettement baisser le moyenne et dont on peut se demander s'il n'auraient pas été soignés et sauvés par la médecine moderne)
Sachant qu'on parle ici de 'grands de ce monde', quel chiffre sera t'on en droit en effet d'envisager pour les ploucs lambda contemporains ?
Ajoutons que l'échantillon est lourdement biaisé, puisqu'il s'agit d'adultes, ayant tous passé le moment crucial de la petite enfance dans des société à la mortalité infantile lourde.
Bref, la propagande capitalistique a bon dos.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit