VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8165
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#751

Message par Kraepelin » 06 oct. 2021, 18:52

spin-up a écrit : 06 oct. 2021, 13:22
Bah ca change tout. Tu affirmes que les femmes ont un traitement de faveur, alors que ce n'en est pas un.
Si ce n'est pas un avantage, explique-moi pourquoi les avocats de la défense plaident l'aliénation mentale chaque fois que c'est possible? Et explique-moi pourquoi les avocats de la couronne contestent ce plaidoyer chaque fois qu'il y a un doute?
:a4:
spin-up a écrit : 06 oct. 2021, 13:22 Par ailleurs ces décisions sont le fait d'experts psy, pas de jury populaires.
Pas du tout! Il y a des experts qui témoignent , mais ce sont les juges et les membres du jury (lorsqu'il y en a un) qui décident.
spin-up a écrit : 06 oct. 2021, 13:22 Ce serait presque comme si une certaine profession, peut être influencée par un certain Sigmund Freund, aurait une tendance a classer les femmes comme folles un peu facilement. Je spécule.
Tu crois que les préjugés sexistes ont attendu Sigmund Freud pour s'inscrire dans la culture? :D
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6838
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#752

Message par LoutredeMer » 06 oct. 2021, 19:47

Kraepelin a écrit : 06 oct. 2021, 18:52
spin-up a écrit : 06 oct. 2021, 13:22 Ce serait presque comme si une certaine profession, peut être influencée par un certain Sigmund Freund, aurait une tendance a classer les femmes comme folles un peu facilement. Je spécule.
Tu crois que les préjugés sexistes ont attendu Sigmund Freud pour s'inscrire dans la culture? :D
Hiiiiiiih!!!

(Hystérie, quand tu nous tiens :mrgreen: ...)

:lol:

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4841
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#753

Message par Dash » 06 oct. 2021, 21:26

LoutredeMer a écrit : 06 oct. 2021, 19:47 Hiiiiiiih!!!

(Hystérie, quand tu nous tiens :mrgreen: ...)

:lol:
Oui oui... l'humour, La dérision, la caricature... ...ça ne fait pas avancer le sujet... :roll:
Dernière modification par Dash le 06 oct. 2021, 21:29, modifié 2 fois.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4841
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#754

Message par Dash » 06 oct. 2021, 21:27

LoutredeMer a écrit : 06 oct. 2021, 13:33
Kraepelin a écrit : 06 oct. 2021, 09:23 Je ne conteste pas l'opinion du juge.
Si.
Ça fait avancer le sujet ce genre de commentaire insignifiant non développé? :roll: :hausse:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6838
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#755

Message par LoutredeMer » 07 oct. 2021, 12:19

Dash a écrit : 06 oct. 2021, 21:27
LoutredeMer a écrit : 06 oct. 2021, 13:33
Kraepelin a écrit : 06 oct. 2021, 09:23 Je ne conteste pas l'opinion du juge.
Si.
Ça fait avancer le sujet ce genre de commentaire insignifiant non développé? :roll: :hausse:
Il dit qu'"il ne conteste pas l'opinion du juge" alors que c'est précisément ce qu'il fait sur deux ou trois posts. Mon "Si" est alors bien assez explicite (enfin pour qui veut comprendre évidemment).

Et toi, as-tu fait avancer le sujet avec tes accusations à mon égard? Ou vas-tu encore nous coller une tartine d'ego et d'ad hominems de 300 lignes?

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3744
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#756

Message par DictionnairErroné » 07 oct. 2021, 16:09

Une femme a livré un témoignage très émotif en cour hier au procès de son ex-conjoint qui l'a harcelée pendant 7 ans. Une relation toxique qu'elle a eue avec son ex-conjoint. Il a plaidé coupable à une accusation de Harcèlement criminel et doit recevoir sa sentence demain. Elle raconte l'enfer qu'elle a vécu avec ce craque pote qui éprouve de sérieux problèmes de comportements, accentués par une consommation excessive d'alcool et de drogue dure. Comme elle le dit, comment prouver des sentiments!

Très émouvant: https://cdn.cogecolive.com/prod-2021100 ... 260982.mp3

Le craque pote a déjà été dans un centre d'aide en 2014 pour des sérieux problèmes. Il a été condamné en 2016 pour harcèlement envers la même femme et en 2021 il va probablement faire de la prison. Il devrait faire comme avec d'autres types d'agresseurs et déclaré un.e individu.e délinquant dangereux.se et délinquant.e à contrôler.

Le Québec a déposé un projet de loi visant à instaurer un tribunal spécialisé en matière de violences sexuelles et conjugales dans un souci de «redonner aux personnes victimes un sentiment de confiance, de sécurité et de justice».

C'est bien beau mais rien n'a été fait à ce jour. Quelles seront les publicités? Un blanc violentant une femme blanche comme aujourd'hui. Ils ont tout de même été modérés, ils auraient pu choisir une femme racisée.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8165
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#757

Message par Kraepelin » 07 oct. 2021, 17:14

DictionnairErroné a écrit : 07 oct. 2021, 16:09
Le Québec a déposé un projet de loi visant à instaurer un tribunal spécialisé en matière de violences sexuelles et conjugales dans un souci de «redonner aux personnes victimes un sentiment de confiance, de sécurité et de justice».
Il y a des résistances importantes du côté de la magistrature. La juge en chef, Lucie Rondeau, a même évoqué la possibilité que les juges contestent la loi devant les tribunaux. C'est donc pas juste un petit «malaise».

Je cherche où se trouvent les réserves des juges. Lorsque je trouverais je posterais ici.

Ce qui me turlupine pour le moment c'est l'idée que des fonctionnaires préparent les victimes alléguées pour s'assurer que leurs témoignages soient le plus claire et cohérent possible... C'est quoi la différence entre aider une victime et "fabriquer" avec elle un témoignages qui cogne plus?
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8165
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#758

Message par Kraepelin » 07 oct. 2021, 17:52

À propos des objections de la juge en chef, j'ai trouvé ça:
Le «tribunal spécialisé en violence conjugale et sexuelle», c’est une expression que la Cour du Québec ne retient pas, parce que ça laisse croire au public, à tort, que les juges, vont appliquer le droit différemment alors qu’ils ne peuvent pas, indique la juge en chef. C’est aussi une expression qui présume que l’allégation de violence est fondée. Ça porte atteinte, à mon avis, à notre obligation de neutralité et d’impartialité.»
(…)
Pas question d’affecter une équipe de juges dédiés strictement aux causes de violence conjugale ou aux agressions sexuels. «Ce n’est pas la recommandation du rapport Rebâtir la confiance, fait remarquer la juge en chef Rondeau. C’est important de varier le type de dossiers pour maintenir l’équilibre personnel du juge et c’est essentiel d’avoir des assignations diversifiées et équilibrées entre les juges pour partager cette lourde charge de travail qui est celle des juges.»
(…)
Plusieurs plaignantes ont décrit sur différentes tribunes à quel point elles avaient trouvé le processus judiciaire pénible, notamment leur contre-interrogatoire par l’avocat de l’accusé.
Le contre-interrogatoire des plaignantes restera toujours une chose difficile, tout comme l’est le contre-interrogatoire de l’accusé, croit la juge en chef.
https://www.lesoleil.com/actualite/une- ... a7528c1850
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4841
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#759

Message par Dash » 07 oct. 2021, 19:13

LoutredeMer a écrit : 07 oct. 2021, 12:19
Dash a écrit : 06 oct. 2021, 21:27
LoutredeMer a écrit : 06 oct. 2021, 13:33
Kraepelin a écrit : 06 oct. 2021, 09:23 Je ne conteste pas l'opinion du juge.
Si.
Ça fait avancer le sujet ce genre de commentaire insignifiant non développé? :roll: :hausse:
Il dit qu'"il ne conteste pas l'opinion du juge" alors que c'est précisément ce qu'il fait sur deux ou trois posts. Mon "Si" est alors bien assez explicite (enfin pour qui veut comprendre évidemment).

Et toi, as-tu fait avancer le sujet avec tes accusations à mon égard? Ou vas-tu encore nous coller une tartine d'ego et d'ad hominems de 300 lignes?
Et l'autre où tu ne fais que t'exclamer de rire en qualifiant d'hystérie?

Mais c'est bon, j'ai saisi : toi c'est justifié, toi tu as le droit et moi non. Et, au pire, tu as juste à accuser Dash de faire dans le ad hominem. Finalement, c'est la même tactique que certains wokes qui qualifient de raciste un individu dès qu'ils sont critiqués. :|

Toi tu te donnes le droit de me faire remarquer que mon humour n'est pas utile, mais moi, si je te fais remarquer quoi que ce soit, je me verrai tjrs accusé de faire dans l'ad hominem. Deux poids, deux mesures! Et ça ose parler de biais parfois :yeux:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6838
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#760

Message par LoutredeMer » 07 oct. 2021, 19:33

Je ne sais pas dans quelle boucle tu es Dash. :hausse:

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4841
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#761

Message par Dash » 07 oct. 2021, 22:58

LoutredeMer a écrit : 07 oct. 2021, 19:33 Je ne sais pas dans quelle boucle tu es Dash. :hausse:
Si.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3744
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#762

Message par DictionnairErroné » 08 oct. 2021, 07:11

Kraepelin a écrit : 07 oct. 2021, 17:52 À propos des objections de la juge en chef, j'ai trouvé ça:
Le «tribunal spécialisé en violence conjugale et sexuelle», c’est une expression que la Cour du Québec ne retient pas, parce que ça laisse croire au public, à tort, que les juges, vont appliquer le droit différemment alors qu’ils ne peuvent pas, indique la juge en chef. C’est aussi une expression qui présume que l’allégation de violence est fondée. Ça porte atteinte, à mon avis, à notre obligation de neutralité et d’impartialité.»
(…)
Pas question d’affecter une équipe de juges dédiés strictement aux causes de violence conjugale ou aux agressions sexuels. «Ce n’est pas la recommandation du rapport Rebâtir la confiance, fait remarquer la juge en chef Rondeau. C’est important de varier le type de dossiers pour maintenir l’équilibre personnel du juge et c’est essentiel d’avoir des assignations diversifiées et équilibrées entre les juges pour partager cette lourde charge de travail qui est celle des juges.»
(…)
Plusieurs plaignantes ont décrit sur différentes tribunes à quel point elles avaient trouvé le processus judiciaire pénible, notamment leur contre-interrogatoire par l’avocat de l’accusé.
Le contre-interrogatoire des plaignantes restera toujours une chose difficile, tout comme l’est le contre-interrogatoire de l’accusé, croit la juge en chef.
https://www.lesoleil.com/actualite/une- ... a7528c1850
Je ne sais trop où ira ce tribunal. Il faut tout de même garder l'esprit de justice égale pour tous et présomption d’innocence. Je comprends fort bien la problématique que les personnes harcelées, agressées psychologiquement, violentées peuvent avoir pour que cette violence cesse. Il ne suffit plus d'être à l'écoute, il faut des actions concrètes. Nous n'avons qu'à référer au témoignage en lien mentionné dans mon précédent billet. Socialement, c'est inacceptable.

Que faire? Au minimum c'est d'accompagner la personne dans le processus de ce labyrinthe judiciaire puisqu'elle est démunie et affaiblie à cause de cette violence psychologique et parfois physique. Et comme la dame signalait, comment prouver des sentiments de peur, d'anxiété, d'angoisse causée par un harceleur.e chronique? Même sermonné par la justice, ille continu.e.

Point vu loi et justice, des amendements devraient être créés. Déclaré comme harceleur.e à contrôler serait un bon pas je crois.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8165
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#763

Message par Kraepelin » 08 oct. 2021, 08:25

DictionnairErroné a écrit : 08 oct. 2021, 07:11
Je ne sais trop où ira ce tribunal. Il faut tout de même garder l'esprit de justice égale. Je comprends fort bien la problématique que les personnes harcelées, agressées psychologiquement, violentées peuvent avoir pour que cette violence cesse. Il ne suffit plus d'être à l'écoute, il faut des actions concrètes.
+1
DictionnairErroné a écrit : 08 oct. 2021, 07:11 Que faire? Au minimum c'est d'accompagner la personne dans le processus de ce labyrinthe judiciaire puisqu'elle est démunie et affaiblie à cause de cette violence psychologique et parfois physique. Et comme la dame signalait, comment prouver des sentiments de peur, d'anxiété, d'angoisse causée par un harceleur.e chronique? Même sermonné par la justice, ille continu.e.
Je ne trouve pas que ton exemple est le meilleur. Dans cette cause, la culpabilité semble très évidente et le refus de la part du harceleur de se conformer aux ordonnances va l'enfoncer par dessus la tête. Il va plonger pour 2 ans minimum. Un cas, de santé mentale, j'espère que tu t'en rends compte. Mêmes évidents, ces cas ne sont pas faciles, mais l'épreuve pour la victime est rarement en cour. L'épreuve est dans l'agression (harcèlement) elle-même. Lorsqu'un harceleur ou un agresseur a un trouble de santé mentale, l'avocat de la défense est rarement agressif dans le contre-interrogatoires des victimes. Pour ces cas, je ne vois pas ce qu'un tribunal spécialisé apportera de plus.

S'il y beaucoup de vrais cas de harcèlement incontestables, il y en a aussi de bien plus équivoques et c'est souvent là que les contre interrogatoires sont musclés. Par exemple, un cas de figure que j'ai souvent rencontré en clinique: Le monsieur est sous le coup d'une ordonnance. Il ne peut pas s'approcher d'elle. La madame lui téléphone pour l'inviter a souper parce qu'elle s'ennuyait de lui. Le monsieur, qui s'ennui aussi d'elle, s'imagine soit qu'il est libéré de son ordonnance parce qu'elle lui téléphone, soit qu'il y a peu de chances qu'elle porte plainte étant donné que c'est elle qui lui a téléphoné. BEUUUUUUUUU ! Il est dans l'erreur dans les deux cas. Il se rend au soupé. Parfois ça se passe très bien le soir même. Il couche sur place. Le lendemain matin la chicane pogne et le gars, qui se contrôle mal, devient agressif (souvent violent) et «Bing!» la madame téléphone à la police et le monsieur retourne en prison pour agression et bris d'une ordonnance.

Les cas de viol sont plus problématiques pour les victimes. En l'absence de preuves circonstancielles, c'est un témoignage contre un autre. Les contre-interrogatoires sont musclés et les violeurs s'en tirent parfois (trop souvent s'en doute). C'est dans ces cas que l'épreuve est lourde pour les victimes et que le sentiment d'injustice devient aigu et contagieux. Et lorsque les victimes ont du "soutient", ça ne change pas grand chose à l'issu du procès et au sentiment d'injustice.

Pour ces cas, je ne vois pas non plus ce qu'un tribunal spécialisé apportera de plus, à moins que de changer la règle de preuve ou de piper les dés en "fabriquant" avec l'aide de spécialistes des témoignages plus convainquant. Mais dans ce cas, on ouvrirait la porte à des abus, à des innocents injustement condamnés et ce serait l'appareil juridique qui serait responsable. Oui, oui! Parce que, autrefois, trop souvent des vraies victimes n'ont pas été cru, il est de bon ton d'affirmer aujourd'hui que l'on croit les victimes et ce peu importe, parfois, l'invraisemblance de leurs témoignages. Pourtant, les fausses accusations existent aussi et ça aussi je l'ai rencontré en clinique. Des clientes caractérielles m'ont confessé avoir faussement dénoncé des hommes pour se venger d'un affront quelconque. Les femmes aussi peuvent êtres très méchantes parfois...

Du côté des tribunaux, je ne ferais qu'augmenter les peines (autant pour les agresseurs que pour les auteurs de fausses accusations). mais, je serais surtout porté à chercher des solutions en amont. J'irai du côté de l'éducation des petits garçons et des petites filles. Le but ultime n'est pas de mettre plus d'hommes en prison. Le but est de faire en sorte que moins de femmes soient victimes d'agression ou de harcèlement.
DictionnairErroné a écrit : 08 oct. 2021, 07:11 Point vu loi et justice, des amendements devraient être créés. Déclaré comme harceleur.e à contrôler serait un bon pas je crois.
Dans le cas de ton zozo, oui ce serait une bonne idée.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3744
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#764

Message par DictionnairErroné » 08 oct. 2021, 09:09

Kraepelin a écrit : 08 oct. 2021, 08:25 Je ne trouve pas que ton exemple est le meilleur...
C'était pour représenter tout de même que c'est un cas qui a duré 7 ans et que le risque de récidive après l'emprisonnement est probable. C'est un exemple que le système judiciaire fait sérieusement défaut.

Je suis d'accord avec vous concernant des troubles psychologiques qui peuvent entraîner des comportements harceleurs (homme ou femme). Une prise en charge est prioritaire à ce moment.

J'ai essayé par l'utilisation de "la personne", "harceleur.se", "délinquant.e" de dégenrer mes propos, pas facile à faire vrai dire. Les hommes n'ont que peu de services sociaux de toute sorte comparativement aux femmes et c'est dommage. Encore aujourd'hui, un homme qui se fait harceler de façon obsessionnelle par une femme se fera très discret pour toute sorte de raison. Car lui aussi aura la problématique, peut-être plus puisqu'il existe un biais contre lui, à démontrer ses sentiments de peur, d'anxiété, d'angoisse causée par une harceleuse chronique.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4802
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#765

Message par Wooden Ali » 09 oct. 2021, 03:05

Kraepelin a écrit :Pour ces cas, je ne vois pas non plus ce qu'un tribunal spécialisé apportera de plus, à moins que de changer la règle de preuve ou de piper les dés en "fabriquant" avec l'aide de spécialistes des témoignages plus convainquant.
Vouloir changer un principe fondamental de notre législation sous prétexte qu'il manque d'efficacité dans un certain nombre de cas me rappelle l'attitude des anti-science qui veulent changer la méthode scientifique sous prétexte qu'elle est incapable de valider leurs fantasmes et leur lubies.

Je ne pense pas qu'un fait supposé qui ne dépend que de paroles contre d'autres relève de la Loi. A moins bien sûr qu'on accepte qu'un jugement ne soit qu'une comparaison de crédibilités. Jusqu'à preuve du contraire, ceux qui savent le mieux faire avec la crédibilité sont ... les escrocs !
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6183
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#766

Message par Etienne Beauman » 09 oct. 2021, 06:17

Wooden Ali a écrit : 09 oct. 2021, 03:05 Je ne pense pas qu'un fait supposé qui ne dépend que de paroles contre d'autres relève de la Loi.
:shock:

C'est l'établissement du fait qui est relatif au témoignage contradictoire pas le fait lui-même !

Un viol relève de la loi. Toujours.
Wooden Ali a écrit : 09 oct. 2021, 03:05 A moins bien sûr qu'on accepte qu'un jugement ne soit qu'une comparaison de crédibilités.

Le doute bénéficie à l'accusé présumé innocent.
Ce genre de jugement parole contre parole favorise les agresseurs, et je voie pas bien ce qu'on pourrait y faire.
Il ne s'agit donc pas de seulement comparer les crédibilités, heureusement !
Wooden Ali a écrit : 09 oct. 2021, 03:05 Jusqu'à preuve du contraire, ceux qui savent le mieux faire avec la crédibilité sont ... les escrocs !
:grimace:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit