Ça ne va pas pour la vulgarisation scientifique

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4453
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Ça ne va pas pour la vulgarisation scientifique

#1

Message par DictionnairErroné » 01 avr. 2021, 08:17

«Science & Vie» perd son expertise scientifique
Le réputé magazine français Science & Vie est au bord du précipice. Las de voir son propriétaire, Reworld Media, vider la revue de son expertise scientifique, la quasi-totalité des rédacteurs ont annoncé leur démission mardi. Une situation qui risque de nuire à la crédibilité de la publication et au milieu du journalisme scientifique.

Malgré une grève, une motion de défiance et un appel au ministère de la Culture, rien n’a changé, poussant la quasi-totalité de l’équipe à jeter l’éponge. Reworld Media a depuis fait savoir qu’elle ne compenserait pas les départs.
https://www.ledevoir.com/culture/medias ... ientifique
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 5142
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Ça ne va pas pour la vulgarisation scientifique

#2

Message par Dominique18 » 01 avr. 2021, 08:25

Merci Dico pour l'info.
Ce qui complète ce que j'ai appris hier.
C'est pire que tout.
Il y a de quoi s'inquiéter.
Sciences & Vie était une institution. Un magazine fondé en 1913. Ça fait suer


https://www.lepoint.fr/medias/le-magazi ... 74_260.php

https://www.marianne.net/societe/medias ... -du-metier

Minsfatt_9
Messages : 344
Inscription : 28 janv. 2021, 17:18

Le magazine "Science & Vie" perd beaucoup de sa crédibilité depuis avril 2021

#3

Message par Minsfatt_9 » 11 oct. 2021, 12:32

@toutes et @tous,

J'étais parti pour vous faire part de mon analyse du dossier sur l'intuition du numéro de août 2021 de "Science & Vie". Mais j'ai changé d'idée après avoir lu cet article sur le Web qui date d'avril 2021. Après l'avoir lu, vous allez comprendre pourquoi.

https://www.ledevoir.com/culture/medias ... ientifique

Sciences "pures", vous dites ?
Dernière modification par Minsfatt_9 le 11 oct. 2021, 14:28, modifié 1 fois.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 25451
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Le magazine "Science & Vie" perd beaucoup de sa crédibilité depuis avril 2021

#4

Message par Jean-Francois » 11 oct. 2021, 13:00

J'ai fusionné le message de Minsfatt_9 à celle-ci et effacé la remarque de DictionnaireErroné qui perdait sa pertinente.

Jean-François
“There are seldom words or time enough to lay a conspiracy theory to rest. Each rebuttal is met with a fresh round of delusions” (Barton Gellman (2021) Trump’s Next Coup Has Already Begun. The Atlantic)

Minsfatt_9
Messages : 344
Inscription : 28 janv. 2021, 17:18

Re: Ça ne va pas pour la vulgarisation scientifique

#5

Message par Minsfatt_9 » 13 oct. 2021, 11:52

On dirait quasiment que c'est Donald Trump ou un de ses proches qui est à la tête de Reworld Media. Ce serait bien son genre de vouloir détruire une tradition d'excellence francophone qui existe depuis plus de 100 ans. :evil:

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2202
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Ça ne va pas pour la vulgarisation scientifique

#6

Message par ABC » 16 janv. 2022, 04:26

Ci-dessous le lien vers un fil intéressant, sur futura science, rubrique lectures scientifiques, concernant la vulgarisation scientifique, et, cerise sur le gateau, en Français.

Influenceurs francophones de qualité

Ce fil signale, en effet, bon nombre de liens présentant de la vulgarisation scientifique de qualité (me semble-t-il en première approche rapide), et ce, malgré un titre du fil "les influenceurs francophones de qualité" qui pourrait faire craindre l'inverse. Sans garantie pour l'ensemble des liens, le tirage au hasard d'un ou deux liens ne m'a pas réservé de surprise désagréable.

Un petit exemple trouvé en piochant dans cette liste :
La fiabilité des articles scientifiques | Hygiène Mentale & Zeste de Science | Le Vortex #15
Face à un résultat inédit, la moitié des études scientifiques relayées par les médias seront réfutées un jour.
Cela dit si ces informations, à destination d'un large public (et le choix des thèmes préférentiellement mis en avant) se limitaient à des études scientifiques sans lien immédiat avec des questions susceptibles d'influencer nos choix et décisions importantes, ce ne serait pas bien grave. Le sensationnel, ça se vend bien (et les messages et informations utiles mais moins susceptibles d'affoler l'audimat, moins bien). Ce qui se vend un peu trop bien, trop vite et trop facilement (que ce soit des services, des objets ou des idées géniales style buzz) on devrait apprendre à s'en méfier. Selon moi, tout ce qui est vraiment solide et sérieux demande du temps.

A qui doit on attribuer la responsabilité de nos choix parfois erronés, d'objets, de services ou d'idées, indignations, enthousiames, slogans ? Aux seuls arnaqueurs et au manque de temps ou aussi à nous-mêmes les arnaqués, victimes de nos biais de sélection et de nos biais d'appartenance tout autant que des arnaqueurs et du manque de temps ?

Dans le domaine des convictons/croyances, deux autres écueils me semblent à éviter :
  • la confusion entre ouverture d'esprit et fracture d'un crâne ainsi ouvert à tout vents, un esprit "ouvert" à tout et n'importe quoi,
  • la confusion entre esprit critique et conservatisme, une stabilité trop grande de nos croyances/convictions quand des éléments d'informations suffisamment probants légitimeraient une modération de certitude ou même un changement d'avis.
Dernière modification par ABC le 16 janv. 2022, 07:07, modifié 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 5142
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Ça ne va pas pour la vulgarisation scientifique

#7

Message par Dominique18 » 16 janv. 2022, 04:41

Ce qui se vend un peu trop bien, trop vite et trop facilement (que ce soit des services, des objets ou des idées géniales style buzz) on devrait apprendre à s'en méfier. Selon moi, tout ce qui est vraiment solide et sérieux demande du temps.

A qui doit on attribuer la responsabilité de nos choix parfois erronés, d'objets, de services ou d'idées, indignations, enthousiames, slogans ? Aux seuls arnaqueurs et au manque de temps ou aussi à nous-mêmes les arnaqués, victimes de nos biais de sélection et de nos biais d'appartenance tout autant que de l'arnaqueur et du manque de temps ?
Exemples étayant tes propos...
- La confrontation avec ce que propose un Jean-Marc Jancovici... Il en faut du temps, pour lire et/ou écouter, comprendre, assimiler, revenir en arrière pour vérifier des points et s'assurer de sa juste compréhension, non biaisée...
- Le rapport (avec annexes et autres documents) de la Commission Bronner: là aussi, il y en a pour un moment
- ...
- un rappel à la loi.... celle de Brandolini:
...la quantité d'énergie nécessaire pour réfuter des idioties est supérieure d'un ordre de grandeur à celle nécessaire pour les produire. Essayez d'imaginer le temps et l'énergie dépensée qu'il faudrait passer à vérifier et réfuter toutes les bêtises produites...
- je re-cite cette vidéo courte, dont le contenu pourrait apparaître défavorablement simpliste, et réductionniste. Pourtant...
Son auteur met le doigt sur un certain nombre de problématiques inhérentes à nos environnements "modernes"... qui devraient (en principe) conduire à des questionnements dont on peut supposer qu'ils soient éclairants...

https://m.youtube.com/watch?v=PnKsdgqhedg

Édit...
Dans le domaine des convictons/croyances, deux autres écueils me semblent à éviter :
- la confusion entre ouverture d'esprit et fracture d'un crâne ainsi ouvert à tout vents, un esprit "ouvert" à tout et n'importe quoi,
- la confusion entre esprit critique et conservatisme, une stabilité trop grande de nos croyances/convictions quand des éléments d'informations suffisamment probants légitimeraient une modération de certitude ou même un changement d'avis.
Un autre exemple, simple...
J'ai regardé hier soir, au cinéma, le très beau film: "Adieu, Monsieur Haffmann".
La salle obscure a son importance pour se pénétrer de l'atmosphère oppressante dégagée par ce film.

Image

Ce film est dérangeant à plusieurs titres, car il constitue un miroir, si on se donne la peine d'une introspection intime, avec la confrontation face à plusieurs valeurs fondamentales qui habitent tout être humain: le courage, la lâcheté, la dignité, les compromissions, l'humanité, pour les principales.
Ce film pose, dans un contexte aisément transposable à d'autres situations, la question du pourquoi et du comment.
Il n'y a pas de héros, de même qu'il n'y a pas d'exemplarité. Il s'agit de simples humains, avec leur parcours, et leurs rencontres, leurs qualités, leurs défauts, leurs faiblesses. Ils sont désespérément humains.
Les acteurs font preuve d'une excellence de jeu, d'une sobriété à laquelle nous ne sommes plus trop habitués. Leurs prestations sont on ne peut plus justes, et à ce titre, remarquables.

Le contenu de ce film peut correspondre à ce qu'a écrit ABC, cité.
Nous nous trouvons souvent, et plus que jamais, devant des "maîtres à penser", avérés ou pas, qui peuvent être redoutables pour les cerveaux ouverts à tous vents, qui peuvent influer et influencer nos choix et décisions que nous pensons propres, mais qui ne sont bien souvent que des réponses à des stimuli, à l'insu de notre plein gré.
Les "maîtres à penser", quels qu'ils soient, devraient toujours nous inciter à rester sur nos gardes.
En ces temps épuisants d'agitations médiatiques, ils se sont multipliés et pullulent.
Le contenu de ce film, il ne s'agit que de hasard, est en prise directe avec plusieurs événements actuels. De quoi procéder à un questionnement renforcé.

Pour information, quelques critiques de ce film:

https://www.allocine.fr/film/fichefilm- ... es/presse/

A noter que les plus négatives correspondent à ceux qui savent "parfaitement" distinguer le beau du laid, le bien du mal, ce qu'il faut regarder et ce dont on peut se dispenser.
Nous n'avons pas dû visionner le même film.
Ni d'autres, d'ailleurs (Bac nord...).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit