Argument de richard sur la parapsychologie

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Argument de richard sur la parapsychologie

#1

Message par richard » 10 juin 2022, 07:23

Comme je l’ai exprimé ailleurs, je commence à penser que le temps n’existe pas dans les phénomènes paranormaux. Comme la science ne s’occupe que des phénomènes engendrés par une cause et que la causalité nécessite un temps irréversible. Si pas de temps irréversible alors pas de causalité et si pas de causalité alors pas de possibilité de science.

Divisé de cette enfilade et titre modifié.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#2

Message par richard » 10 juin 2022, 12:24

Merci Jean-Francois d’avoir ouvert une discussion en mon nom en transposant ma réponse dans l’autre discussion sur la parapsychologie. C’est trop d’honneur!
Suite à une réflexion de spin-up sur l’impossibilité d’obtenir des résultats fiables dans le domaine paranormal, j’en avais déduit que le principe de causalité nécessitait un temps irréversible et que dans les cas qui échappaient au monde normal, le temps n’était plus le temps ordinaire, tel qu’on le vit habituellement, qu’il n’y avait plus alors de causalité et donc que ces faits ne pouvaient être appréhendés scientifiquement.
En résumé phénomène scientifique => causalité => temps irréversible, inversement: temps réversible => non-causalité => phénomène non scientifique.
C’est juste une hypothèse, une idée vague. Je parle à voix haute. Peut-être pour avoir un écho.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 6070
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#3

Message par Lambert85 » 10 juin 2022, 13:07

Plus c'est vide, plus il y a de l'écho !
Русский военный корабль, иди нахуй ! 🇺🇦

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4631
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#4

Message par DictionnairErroné » 10 juin 2022, 13:29

richard a écrit : 10 juin 2022, 07:23 Comme je l’ai exprimé ailleurs, je commence à penser que le temps n’existe pas dans les phénomènes paranormaux. Comme la science ne s’occupe que des phénomènes engendrés par une cause et que la causalité nécessite un temps irréversible. Si pas de temps irréversible alors pas de causalité et si pas de causalité alors pas de possibilité de science.
La conclusion de cette théorie est que les phénomènes paranormaux n'existent pas. :gratte:
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#5

Message par richard » 10 juin 2022, 13:39

Ce qui pose la question de l’existence. Que veut dire exister? Est-ce ce qui est perceptible ?
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Invité
Messages : 4637
Inscription : 16 janv. 2004, 11:47

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#6

Message par Invité » 10 juin 2022, 17:21

« If something can kick back, it exists » David Deutsch The Fabric of Reality

I.
"Whatever intelligence is, it can't be intelligent all the way down. It's just dumb stuff at the bottom." [Andy Clark]

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 4199
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#7

Message par PhD Smith » 10 juin 2022, 19:19

La version de Chong Li à Franck Dux: "La brique ne rend pas les coups." (Bloodsport)
:china:
https://youtu.be/wNibi-NWW4o
Version Bruce avec du bois : https://youtu.be/btYESVu-Slk
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Invité
Messages : 4637
Inscription : 16 janv. 2004, 11:47

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#8

Message par Invité » 10 juin 2022, 23:00

Pour un physicien oui. ;)

I.
"Whatever intelligence is, it can't be intelligent all the way down. It's just dumb stuff at the bottom." [Andy Clark]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#9

Message par richard » 11 juin 2022, 05:10

Puisque Jean-Francois m’a laissé un espace de parole (Merci qui? Merci Jean-Francois!), je vais tout vous dire. J’arrive à une représentation du monde sous la forme d’une sphère (une hypersphère en fête). La réalité perceptible est la surface de cette sphère. La projection de cette sphère sur une surface plane donne la réalité physique du monde (le réel physique). Cette projection est proche de celle de Mercator. Je la recherche. En fait la surface de cette sphère est définie par un indice de réfraction égal à 1, c’est à dire ce qu’on perçoit dans le vide ou dans l’air, notre quotidien. Ce qui se passe sur la surface place (le réel physique) nous est imperceptible, mais non moins réel; ça existe mais on ne peut l’appréhender directement, on ne perçoit qu’indirectement, comme dans les effets de la mécanique quantique, par exemple. Dès qu’on observe, qu’on mesure, on passe du réel physique (le réel caché de Bernard d’Espagnat) à la réalité perceptible, donc de la surface plane à la surface sphérique.
Et la parapsychologie dans tout ça? Je la recherche aussi dans cette représentation.
Image
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#10

Message par richard » 12 juin 2022, 06:29

En fait, le monde perceptible (la sphère) est de l’ordre de la vision, c’est ce que l’on perçoit visuellement, y compris la détection des particules lors de leur passage devant un détecteur. Les spécialistes pourront apporter quelques éclaircissements. Ce que nous percevons visuellement ne serait pas la réalité; les longueurs perçues visuellement ne sont pas les vraies longueurs, les distances perçues visuellement ne sont pas les vraies distances, les vitesses perçues visuellement ne sont pas les vraies vitesses. Tout ça est encore un peu flou (fou?) pour moi. Pour les longueurs je comprends mais j’ai du mal pour les distances; une distance perçue, mesurée visuellement, ne serait pas la vraie distance, celle qu’on effectuerait à bord d’un vaisseau spatial. Les galaxies seraient en fait bien plus éloignées de ce qu’on mesure visuellement.
Mais il est vrai que dans la théorie du big-bang il existe deux distances, la distance mesurée et la distance comobile. Peut-être que celle-ci correspond à la vraie distance de ma proposition.
Bon! parce c’est vous et que je vous apprécie je vous donne la formule de la vraie distance L:
L = Lp((1 - Lp2/r2)-1/2, Lp étant la distance mesurée et r le rayon de l’univers visible soit 13,77 millards d’Al.
Je cherche où placer les phénomènes paranormaux dans cette représentation du monde mais je crois qu’ils ont plus à voir avec le temps, comme je l’ai déjà exprimé, qu’avec la perception spatiale du monde.
C’est bien gentil, de la part de Jean-Francois, d’avoir ouvert une discussion à propos de mon approche de la parapsychologie, mais je suis, autant que vous, dans le brouillard total.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#11

Message par richard » 14 juin 2022, 12:24

Image Le monde physique pourrait donc être représenté par deux espaces liés par une transformation conforme; sa perception visuelle par une classe d’observateurs serait représentée par une sphère Si à six dimensions* et la réalité de ce monde physique par un espace euclidien G également à six dimensions*.
Le rayon r d’une sphère du visible serait donc égal à 13,77 milliards d’Al. Les points fixes par rapport à l’observateur O seraient situés sur l’équateur, les points mobiles seraient fonction de l’angle θ, les points éloignés de l’angle φ. Une hypothèse très simple lie les fréquences d’une onde électromagnétique perçues par l’observateur O aux angles θ et Φ et donc à la vitesse et à la distance du corps observé. Avec cette hypothèse le redshift n’est plus expliqué par une expansion de l’univers. L’univers redevient statique.
Les longueurs perçues sont fonction de la vitesse et de l’éloignement. Ce sont des effets de perspective dûs à la vitesse** et à l’éloignement. La vitesse uφ est fonction de l’angle θ. La vitesse uθ correspond à une accélération. La vitesse ur correspondrait à un décollage de la réalité. Je me pose en effet des questions sur l’extérieur de la sphère, j’y verrais bien quelque voyage astral, mais là c’est purement spéculatif.
J’en reste à la réalité perceptible, la réalité visuelle (la surface des sphères Si) et à la réalité tangible, le réel physique (l’espace euclidien G), et c’est déjà pas si mal. Mais bon cette histoire de voyage hors de la surface de la réalité est peut-être à creuser. Une piste pour la parapsychologie ?

* Attention! Ce ne sont pas six dimensions d’espace mais trois d’espace (φk) et trois de vitesse (θk), k ε K = (1,2,3). Ainsi tous les points fixes et mobiles par rapport à un observateur donné figurent-Ils sur la surface des hyper sphères Si et dans l’espace général euclidien G.
** La longueur L d’un segment MjNj d’un espace Ej perçue par un observateur en mouvement par rapport à cet espace est L = Lo sin θ, Lo étant la longueur propre de ce segment.
:hello: A+

yquemener
Messages : 2337
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#12

Message par yquemener » 21 juin 2022, 08:35

Sans causalité, on ne peut en effet utiliser aucun des outils classiques de la logique.

Mais sans causalité, aucun des outils magiques, paranormaux ou psychiques ne fonctionne non plus. Que proposes tu au niveau fondamental comme analyse?

Pour moi une chose non causale est indiscernable du hasard.

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 3586
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#13

Message par jroche » 21 juin 2022, 09:15

yquemener a écrit : 21 juin 2022, 08:35 Mais sans causalité, aucun des outils magiques, paranormaux ou psychiques ne fonctionne non plus. Que proposes tu au niveau fondamental comme analyse?
En effet, et il ne peut même pas y avoir de libre-arbitre sans causalité globale. Le libre-arbitre suppose une visibilité et une prévisibilité, limitée, restreinte, mais non nulle, sur les conséquences des décisions.

Mais s'il n'y a que la causalité il ne peut pas non plus y avoir libre-arbitre, sans parler de paranormal (qui serait en somme du libre-arbitre étendu).

Quant aux implications de l'absence totale de libre-arbitre, c'est une autre histoire. Les implications du rejet de la possibilité même d''un libre-arbitre en sont encore une autre.
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 8491
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#14

Message par richard » 21 juin 2022, 12:30

yquemener a écrit : 21 juin 2022, 08:35 Sans causalité, on ne peut en effet utiliser aucun des outils classiques de la logique.
D’accord!
Mais sans causalité, aucun des outils magiques, paranormaux ou psychiques ne fonctionne non plus.
Que sont ces outils ? Non, je crois qu’il n’y a plus de temps, plus de causalité, donc que tout est en désordre, comme une boîte de jeu qu’on aurait renversée sur la able. Je crois aussi qu’alors la conscience disparaît, qu’on est dans l’inconscient, donc plus proche du réel et peut-être même plus proche de l’être.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4631
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Argument de richard sur la parapsychologie

#15

Message par DictionnairErroné » 22 juin 2022, 10:50

jroche a écrit : 21 juin 2022, 09:15
yquemener a écrit : 21 juin 2022, 08:35 Mais sans causalité, aucun des outils magiques, paranormaux ou psychiques ne fonctionne non plus. Que proposes tu au niveau fondamental comme analyse?
En effet, et il ne peut même pas y avoir de libre-arbitre sans causalité globale. Le libre-arbitre suppose une visibilité et une prévisibilité, limitée, restreinte, mais non nulle, sur les conséquences des décisions.

Mais s'il n'y a que la causalité il ne peut pas non plus y avoir libre-arbitre, sans parler de paranormal (qui serait en somme du libre-arbitre étendu).

Quant aux implications de l'absence totale de libre-arbitre, c'est une autre histoire. Les implications du rejet de la possibilité même d''un libre-arbitre en sont encore une autre.
Je reviens avec le graphique, je trouve ça intéressant concernant le libre arbitre. Nous croyons avoir un libre arbitre, il faut se demander pourquoi avant tout. Nous devons partir de l'impression vers la source et non le contraire, sinon c'est absurde.

Je propose que cette impression de libre arbitre est l'équivalent d'un graphique à nuages de points comme ci-dessous.

Les humains fonctionnent généralement de la même façon avec des réactions un peu différentes. La moyenne des réactions serait la ligne du graphique, les écarts seraient la variété de chacun. Nous pouvons considérer que le libre arbitre sont les points du graphique et qui forment la ligne de la moyenne.

Nous pouvons considérer que la moyenne, la ligne, est le déterminisme principal et que les points sont les variations de différentes causes-effets du même déterminisme et que nous percevons, une impression, de libre arbitre.

Nous pourrions créer un libre arbitre artificiel à un IA en programmant une fonction aléatoire ayant une tendance autour d'une moyenne de comportements humains.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit