Géobiologie

Tous les sujets qui concernent les objets volants non identifiés sont ici.
BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Géobiologie

#1

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 09:15

Voici la réflexion que j'ai repris d'un site pour éclairer ma position :

PREAMBULE :

"Pour donner une preuve scientifique:

1° L’objet de l’étude doit pouvoir être isolé des influences extérieures.
2° Le phénomène étudié doit est compris.
3° Il doit être reproductible à volonté.
4° Ses effets doivent être mesurables.
5° Il doit être possible d’annuler le phénomène en changeant la procédure ou en utilisant un "remède".
6° Aucun des éléments entrant dans la preuve scientifique ne peut être approximatif ou variable.
7° Aucune personne travaillant sur l’étude ne doit avoir des intérêts financiers, économiques ou commerciaux avec l’objet étudié, ses créateurs, fabricants, représentants, vendeurs ou diffuseurs.

Autrement dit:
De tous les phénomènes étudié, ne peuvent être scientifiquement prouvés que ceux dont l’Humain a été assez malin pour les isoler, les comprendre, les reproduire, les mesurer, pouvoir les annuler et qui ne comprennent pas de facteur humain."

(...)

CONSEQUENCES:

Les contraintes imposées font que la preuve scientifique ne peut pas être négative
C'est-à-dire qu’une étude ne peut déboucher que sur les réponses suivantes :
a) Oui le phénomène étudié existe parce que nous avons répondu aux critères de base.
b) Nous n’avons pas réussi à établir cette preuve parce que nous n’avons pas PU ou SU répondre aux critères de base.
c) Tel qu’il nous a été décrit précisément, le phénomène ne répond pas aux critères de la preuve.
d) En l’état actuel de la science, nous ne pouvons pas démontrer …….

L’étude ne peut en aucun cas affirmer que le phénomène n’existe pas."

GEOBIOLOGIE & GEOBIOTHERAPIE:

"Pour la géobiologie, il faut donc laisser de côté la preuve scientifique pour les raisons suivantes :
a) Elle est, par définition, inapplicable dès qu’intervient un facteur humain, puisque le seuil de tolérance n’est pas le
même pour tout le monde.
b) Une analyse géobiologique met toujours en évidence plusieurs facteurs de perturbation.
c) Il est totalement illusoire d’imaginer pouvoir isoler un lieu des influences artificielles extérieures (pollutions,
communications sans fils, etc.)
d) Le plus important, ce qui intéresse le géobiologiste, ce n’est pas de savoir comment chaque paramètre d’une analyse
peut influer sur la qualité de vie. C’est que l’ensemble des paramètres d’un lieu s’harmonisepour faire de ce lieu de
vie un endroit où il fait bon vivre."
http://www.geobiologie-masini.org/La%20 ... ifique.htm

Merci de me donner vos avis sur ce qui précède et de ne pas vous adonner ici encore à de fallacieux arguments ad hominem contre la personne qui a écrit ce texte soumis à votre analyse et contre ma personne.
Les injures et autres qualificatif du genre "charlatan" sont les "arguments de ceux qui n'en ont pas", suivant le dicton populaire. On doit rester entre gens civilisés sinon toute discussion devient impossible. MercI.
Vu l'attitude de NEMROD34 à mon égard, je ne discuterai plus avec lui.
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1869
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Géobiologie

#2

Message par switch » 17 janv. 2011, 09:56

BaudouinLabrique a écrit : "Pour la géobiologie, il faut donc laisser de côté la preuve scientifique pour les raisons suivantes :
Lorsqu'on n'arrive pas à amener la preuve scientifique qu'un phénomène existe, j'en conclu pour ma part qu'il n'existe pas.

Et vous ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#3

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 10:08

switch a écrit :
BaudouinLabrique a écrit : "Pour la géobiologie, il faut donc laisser de côté la preuve scientifique pour les raisons suivantes :
Lorsqu'on n'arrive pas à amener la preuve scientifique qu'un phénomène existe, j'en conclu pour ma part qu'il n'existe pas.

Et vous ?
Votre option est typiquement scientiste :
Définition de l'encyclopédie Agora :

"Le scientisme est une croyance qui consiste à reporter sur la science les principaux attributs de la religion. C'est le biologiste Félix le Dantec qui lança ce mot dans un article paru en 1911 dans la Grande Revue. «Je crois à l'avenir de la Science : je crois que la Science et la Science seule résoudra toutes les questions qui ont un sens ; je crois qu'elle pénétrera jusqu'aux arcanes de notre vie sentimentale et qu'elle m'expliquera même l'origine et la structure du mysticisme héréditaire anti-scientifique qui cohabite chez moi avec le scientisme le plus absolu. Mais je suis convaincu aussi que les hommes se posent bien des questions qui ne signifient rien. Ces questions, la Science montrera leur absurdité en n'y répondant pas, ce qui prouvera qu'elles ne comportent pas de réponse. »

«Selon le dictionnaire philosophique Lalande, les mots scientisme et scientiste (l'adepte du scientisme) désignent 1-soit l'idée que la science fait connaître les choses comme elles sont, résout tous les problèmes réels et suffit à satisfaire tous les besoins légitimes de l'intelligence humaine, 2- soit, moins radicalement, l'idée que l'esprit et les méthodes scientifiques doivent être étendus à tous les domaines de la vie intellectuelle et morale sans exception.»"
http://agora.qc.ca/dossiers/Scientisme

Pour vous montrer les limites de votre croyance, le soleil n'existe donc pas pour vous, parce qu'on n'est pas capable scientifiquement d'en démontrer l'existence (en effet, c'est un phénomène non reproductible et donc, à vous suivre, vous devez donc nier l'existence de phénomènes dans la mesure où ils ne seraient pas reproductibles comme on l'exige en expérimentation scientifique !).
Dernière modification par BaudouinLabrique le 17 janv. 2011, 10:31, modifié 1 fois.
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4540
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: Géobiologie

#4

Message par NEMROD34 » 17 janv. 2011, 10:19

L’étude ne peut en aucun cas affirmer que le phénomène n’existe pas.
Si, parce que si tu n'arrives pas à démontrer qu'il existe, alors c'est qu'il n'existe pas jusqu'à ce que tu le démontre correctement.
Tu fais la classique inversion de charge de preuve...
"Pour la géobiologie, il faut donc laisser de côté la preuve scientifique pour les raisons suivantes :"
Non, comme tout le reste elle n'y échappe pas, sans preuve scientifique c'est de la pseudo-science, de la croyance, du charlatanisme.
Et bien sûr ça n'existe pas.
l'idée que l'esprit et les méthodes scientifiques doivent être étendus à tous les domaines de la vie intellectuelle et morale sans exception
Donc famille politique société etc... Serais tu en mesure de démontrer qu'il pense celà ? Sans ça ce n'est qu'une affirmation sans preuve ...
Pour vous montrer les limites de votre croyance, le soleil n'existe donc pas parce qu'on n'est pas capable scientifiquement d'en démontrer l'existence (en effet, c'est un phénomène non reproductible et donc vous deveez donc nez l'existence de phénomènes dans la mesure où ils ne seraient pas reproductibles comme on l'exige en expérimentation scientifique !).
J'ai rarement lu quelque chose d'aussi idiot! C'est un concours ? :mrgreen:
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1869
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Géobiologie

#5

Message par switch » 17 janv. 2011, 10:36

BaudouinLabrique a écrit : Pour vous montrer les limites de votre croyance, le soleil n'existe donc pas pour vous, parce qu'on n'est pas capable scientifiquement d'en démontrer l'existence (en effet, c'est un phénomène non reproductible et donc vous deveez donc nez l'existence de phénomènes dans la mesure où ils ne seraient pas reproductibles comme on l'exige en expérimentation scientifique !).
C'est un piètre exemple, il existe de multiples preuves scientifiques que le soleil existe, car contrairement à votre géobiologie, on peut le mesurer avec de multiples instruments, on peut également le ressentir sans être investi de sensibilité spécifique ou de pouvoir extra-lucide.

Dans le cas de la géobiologie, il faudra nous expliquer en quoi elle serait en dehors du domaine d'investigation de la science. Prétendre qu'un phénomène qui ne se mesure pas, ne s'explique pas, ne se démontre pas, mais peut néanmoins avoir un impacte sur la santé, ce n'est qu'une pseudo-science mâtiné d'effet placebo.
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#6

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 10:53

switch a écrit :Dans le cas de la géobiologie, il faudra nous expliquer en quoi elle serait en dehors du domaine d'investigation de la science. Prétendre qu'un phénomène qui ne se mesure pas, ne s'explique pas, ne se démontre pas, mais peut néanmoins avoir un impacte sur la santé, ce n'est qu'une pseudo-science mâtiné d'effet placebo.
Tout d’abord pour qu’un domaine puisse être qualifié à un moment donné de pseudo-science, il faudrait au départ que ceux qui le promeuvent déclare que c’est une science, ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne mes approches ; donc les qualifier de pseudo-sciences est me faire un faux procès !

Par rapport aux effets bénéfiques d’une thérapie qui ne serait pas prouvés scientifiquement, vous les qualifier dogmatiquement d’effets placébo ! C’est encore une option scientiste !
Rappel du mot du chirurgien devenu psychothérapeute, Thierry Janssen :
« La tentation du scientifique est [...] de nier la véracité des faits sous prétexte que ceux-ci ne s’expliquent pas à l’aide des acquis de la science ».
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1869
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Géobiologie

#7

Message par switch » 17 janv. 2011, 11:02

BaudouinLabrique a écrit : Tout d’abord pour qu’un domaine puisse être qualifié à un moment donné de pseudo-science, il faudrait au départ que ceux qui le promeuvent déclare que c’est une science, ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne mes approches ; donc les qualifier de pseudo-sciences est me faire un faux procès !
Nous sommes donc d’accord, la géobiologie n'est pas une science. Pourquoi donc vous préoccupez-vous de lui fournir une preuve scientifique ? Ce n'est utile qu'en science.

Il suffit de résumer votre page en :

"La géobiologie n'étant pas une science, ne demandez pas de preuves scientifiques, nous n'en fournirons pas"
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3317
Inscription : 11 juin 2007, 03:39
Localisation : Paris
Contact :

Re: Géobiologie

#8

Message par Poulpeman » 17 janv. 2011, 11:14

BaudouinLabrique a écrit : Tout d’abord pour qu’un domaine puisse être qualifié à un moment donné de pseudo-science, il faudrait au départ que ceux qui le promeuvent déclare que c’est une science, ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne mes approches ; donc les qualifier de pseudo-sciences est me faire un faux procès !
Ne vous en déplaise, c'est parfaitement juste.
Dans la mesure où vous affirmez que votre géo-machin-chose soigne sans en apporter la preuve, ça le renvoie directement au rang des pseudo-médecines. Or les pseudo-médecine sont des pseudo-sciences. CQFD.
Par rapport aux effets bénéfiques d’une thérapie qui ne serait pas prouvés scientifiquement, vous les qualifier dogmatiquement d’effets placébo ! C’est encore une option scientiste !
Je passe sur le fait que vous vous plaignez souvent des ad hominem sans pour autant vous retenir de qualifier vos interlocuteurs de scientistes à la première contradiction.

Soit le bénéfice est démontré, soit il ne l'est pas et l'effet tient donc du placebo. Ce n'est pas du scientisme, c'est de la logique.
Quand à la logique que vous présentez pour votre pseudo-thérapie, c'est juste complètement tordu. Ca revient à dire "Mon truc marche, mais on ne peut pas prouver que ça marche".

Peut-être que ça marche sur quelques crédules, mais là vous êtes sur un forum sceptique. Ne vous attendez pas à être pris pour un messie de la thérapeutique avec un truc aussi idiot.

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#9

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 11:20

Pour mieux faire comprendre la subtilité de mon travail en Géobiothérapie et je l’esprèe faire comprendre sinon l’impossibilité (à mon point de vue) du moins toute la difficulté d’une quelconque investigation scientifique, voici un triple exemple (partie du travail effectué et en ce qui me concerne à la fin et sans détenir quelque information au sujet des raisons qui ont poussé à engager mes services,

Il s’agit d’identifications à l’aveugle (sur le plan réalisé par un des 'habitants et sans avoir visité préalablement l'habitat) via l’antenne de Lecher (position 8,3 reporté sur elle) qui indiquent la présence d'un stress particulier dont le commun dénominateur observé empiriquement concerne la manière concrète (physique) avec laquelle se construit ce qui est ressenti chez l'habitant comme une attaque précise et redoutée (mais pas conscientisé ou d’une manière insuffisante pour que les intéressés aient eu en temps et en heure le réflexe d'intervenir selon ce que j’observe, ce qui "justifie" dès lors mon intervention) :

- Un redoutable l'intrus : Découvert au troisième étage d'une maison, dans un coin précis d'une chambre, ce signal a indiqué précisément l'endroit atteint par la mérule (le "champignon des maisons") qui s'attaquait au bois vu des conditions particulières d'humidité excessive. Après cette découverte, le propriétaire m'avoue alors que c'est la raison pour laquelle il m'avait fait venir de bien loin d'ailleurs et qu'il était particulièrement stressé à l'idée que toute la maison soit atteinte par la mérule.

- Passage facilité : il s'agit d'un endroit qui donne un accès vers la route, au travers d'une haie discontinue et qui sert de clôture à une grande propriété : la haie n'arrivait pas à pousser suffisamment à cet endroit. La propriétaire des lieux me fait alors part de ce qu'elle avait constamment peur qu'un étranger ne pénètre précisément par cet endroit !

- Escalier dangereux de la cave : endroit précis où les marches se décomposent (mélange bois et maçonnerie) et qui a aussi été déclaré ensuite comme étant le gros facteur de stress chez l’un des habitants (femme enceinte).

Comment voulez-vous reproduire à l’identique de telles observations qui sont la réunion d’un fait physique et d’une perception psychique (et donc propre aux ressentis des habitants, ce qui est une variable non maîtrisable et non isolable).

Le travail thérapeutique (suivant les demandes expresses des intéressés) a d’abord été la prise de conscience complète de tels éléments matériels, mis en lien avec des ressentis alors pleinement exprimés et dans chaque cas la recherche (non directive) des solutions appropriées pour ne plus subir de tels stress. C’est ici que la dimension psychothérapeutique intervient (basée en ce qui me concerne sur deux axes principaux :
1) une relation d’aide de type maïeutique socratique ;
2) un souci constant du primum nil nocere hippocratique.
Dernière modification par BaudouinLabrique le 17 janv. 2011, 11:34, modifié 4 fois.
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4540
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: Géobiologie

#10

Message par NEMROD34 » 17 janv. 2011, 11:28

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9rule_pleureuse
Sans géobiologie n'importe qui comprend quel est le facteur de stress....
C'est vraiment de la foutaise en barre! Ça lui à coûté combien ?
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#11

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 11:30

Poulpeman a écrit :
BaudouinLabrique a écrit : Dans la mesure où vous affirmez que votre géo-machin-chose soigne sans en apporter la preuve, ça le renvoie directement au rang des pseudo-médecines. Or les pseudo-médecine sont des pseudo-sciences. CQFD.
Je ne prétends pas davantage que mon approche est assimilable avec une médecine au sens commun du terme.
Poulpeman a écrit :
BaudouinLabrique a écrit :Par rapport aux effets bénéfiques d’une thérapie qui ne serait pas prouvés scientifiquement, vous les qualifier dogmatiquement d’effets placébo ! C’est encore une option scientiste !
Je passe sur le fait que vous vous plaignez souvent des ad hominem sans pour autant vous retenir de qualifier vos interlocuteurs de scientistes à la première contradiction.
Je parle d’option scientiste mais je ne prétends pas que la personne EST scientiste et donc il ne s’agit pas d’attaque ad hominem (je ne m’en prends pas à la qualité de la personne mais à l’un de ses comportements, ce qui est tout différent !).

Poulpeman a écrit : Soit le bénéfice est démontré, soit il ne l'est pas et l'effet tient donc du placebo. Ce n'est pas du scientisme, c'est de la logique.
Quand à la logique que vous présentez pour votre pseudo-thérapie, c'est juste complètement tordu. Ca revient à dire "Mon truc marche, mais on ne peut pas prouver que ça marche".
Rappel : ce n’est pas parce qu’on en peut pas prouver que ça marche que cela ne marche pas (encore une option scientiste !)
Voici un texte que je livre à votre méditation et dont on peut remplacer le mot « médecines » par approches thérapeutiques :
« Les autres médecines manquent de ces références quasi mathématiques, mais se trouvent confortées par des références affectives ou historiques et par l’expérience humaine. Nous connaissons tous des malades nous ayant rapporté les succès de confrères pratiquant une médecine étrangère à nos pré requis. Rejeter a priori ce qui nous est étranger confine à la discrimination. Ce n’est pas acceptable. Une attitude éthique consiste, soit à accéder à un savoir suffisant des préceptes régissant l’autre médecine, soit à adopter une politique tolérante vis à vis des principes que nous ne connaissons pas. Dans les deux cas, il convient de ne pas déstabiliser le patient qui a ses propres repères et qui doit en tirer profit. »
(Extrait du Bulletin de Janvier 2007 du Conseil de l’Ordre de Côte d’Or et émanant de sa Commission d’Ethique).
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1869
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Géobiologie

#12

Message par switch » 17 janv. 2011, 11:33

Aucun argument d'autorité n'arrivera à vous sauver ;) , vous ne décrivez pas le fonctionnement de la médecine de manière très objective.

A votre avis, comment procède-on pour mettre au point un médicaments en médecine "moderne" (et scientiste) ?

Pourquoi le fait-on ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#13

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 11:46

switch a écrit :Aucun argument d'autorité n'arrivera à vous sauver ;) , vous ne décrivez pas le fonctionnement de la médecine de manière très objective.
A votre avis, comment procède-on pour mettre au point un médicament en médecine "moderne" (et scientiste) ? Pourquoi le fait-on ?
Je sais vous décrire le processus mais on est pas à l'école et je ne tomberai pas dans le piège écule de me faire attaquer périphériquement, vu que c’est l’expression d'une manipulation destinée à détourner le débat de son vrai sujet pour tenter de me déstabiliser en voulant me discréditer.
(On m'a déjà fait ce genre de "proposition-tarte à la crème" sur d'autres forums zététiques).
Cela sent d’ailleurs à plein nez l’argument (sophistique) ad nauseam (aussi appelé avoir raison par forfait) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme)
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#14

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 11:48

Poulpeman a écrit :Peut-être que ça marche sur quelques crédules, mais là vous êtes sur un forum sceptique. Ne vous attendez pas à être pris pour un messie de la thérapeutique avec un truc aussi idiot.
Poulpeman
Argumentum ad odium (sophisme) (Le fait de rendre odieux/inacceptable les arguments de l'opposition à travers une présentation à connotation péjorative).
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme)
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3317
Inscription : 11 juin 2007, 03:39
Localisation : Paris
Contact :

Re: Géobiologie

#15

Message par Poulpeman » 17 janv. 2011, 12:29

BaudouinLabrique a écrit :
Poulpeman a écrit :Peut-être que ça marche sur quelques crédules, mais là vous êtes sur un forum sceptique. Ne vous attendez pas à être pris pour un messie de la thérapeutique avec un truc aussi idiot.
Poulpeman
Argumentum ad odium (sophisme) (Le fait de rendre odieux/inacceptable les arguments de l'opposition à travers une présentation à connotation péjorative).
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme)
Faire remarquer que vos propos sont idiots ne tient pas du sophisme mais d'un constat logique.

Vous vouliez des remarques sur le fond, non ? Bah voilà : le fond de votre argumentation est idiot. Dire "Ca marche mais on ne peut pas le prouver" est idiot. Comment pouvez-vous savoir si marche alors qu'il n'est pas possible de le prouver ?

C'est de la pseudo-médecine. Et comme tous les thérapeutes farfelus (magnétiseurs, homéopathes, etc.), vous accusez la science de ne pas être en mesure d'attester vos hypothèses saugrenues plutôt que de vous demander si le problème ne vient pas en fait de vos hypothèses.

Mais la réalité c'est que la science peut tester objectivement n'importe quelle méthode thérapeutique. Si la votre échoue, c'est que vos méthodes sont inefficaces. Vous pouvez toujours tartiner des blocs de rhétorique sur vos ressentis magnétiques ou je-ne-sais-trop-quoi, le constat reste le même.

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#16

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 12:35

switch a écrit : Nous sommes donc d’accord, la géobiologie n'est pas une science. Pourquoi donc vous préoccupez-vous de lui fournir une preuve scientifique ? Ce n'est utile qu'en science.
Il suffit de résumer votre page en :

"La géobiologie n'étant pas une science, ne demandez pas de preuves scientifiques, nous n'en fournirons pas"
Je veux tenter de faire comprendre que le dogme qui tient pour vrai que tout ce qui n’est pas déjà démontré scientifiquement, en l’occurrence l’efficacité des approches non conventionnelles, devrait se soumettre au tamis (restrictif) de la méthode scientifique, et s’il ne se soumet pas ou si s’y étant soumis aucune preuve (scientifiquement) n’ayant été faite sur sa validité (bénéfices effectivement produits), lesdites approches ne sont donc pas efficaces et doivent être rangées au (au mieux) rayon newagiste…

Cette compulsion à vouloir tout prouver par la science et les méfaits qu’elle produit parce qu’il y a alors un injuste et dogmatique discrédit jeté sur les approches en question, me rappelle le constat consternant de Romain Gary (lauréat du prix Goncourt) :
« Le paradoxe de la science [°]est qu'il n'y a qu'une réponse à ses méfaits et à ses périls : encore plus de science. »

(°) celle que prônent les 'tout-au-scientifique' sachant qu'il y a des scientifiques modestes et davantage conscients des limites de la méthode scientifique qui ne saurait alors être assimilable à une sorte de panacée universelle.
Dernière modification par BaudouinLabrique le 17 janv. 2011, 13:27, modifié 2 fois.
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#17

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 12:58

Poulpeman a écrit : Faire remarquer que vos propos sont idiots ne tient pas du sophisme mais d'un constat logique.
C’est un jugement personnel et donc pas assimilable à un constat logique sinon suivant votre propre logique qui, je l’espère n’a pas la prétention d’être universellement reconnue ni être une sorte de vérité révélée !
Poulpeman a écrit : Vous vouliez des remarques sur le fond, non ? Bah voilà : le fond de votre argumentation est idiot. Dire "Ca marche mais on ne peut pas le prouver" est idiot. Comment pouvez-vous savoir si marche alors qu'il n'est pas possible de le prouver ?
Quand j’ai écrit « prouver » il fallait entendre, ce qui est induit ici puisqu’on se trouve sur un forum scientifique, « prouver scientifiquement ».
L’établissement de la preuve n’est pas l’apanage exclusif des scientifiques !
Il existe par exemple des preuves juridiques, des preuves qui servent à établir la vérité historique … mais qui ne revêtent aucun caractère scientifiquement prouvé !
Poulpeman a écrit : Mais la réalité c'est que la science peut tester objectivement n'importe quelle méthode thérapeutique. Si la votre échoue, c'est que vos méthodes sont inefficaces. Vous pouvez toujours tartiner des blocs de rhétorique sur vos ressentis magnétiques ou je-ne-sais-trop-quoi, le constat reste le même.
Re-dogme !
Poulpeman a écrit : (…)
vous accusez la science de ne pas être en mesure d'attester vos hypothèses saugrenues plutôt que de vous demander si le problème ne vient pas en fait de vos hypothèses.
Je ne formule aucune hypothèse dans le cadre de mon travail qui a un caractère phénoménologique (ce qui est phénoménologique fait référence à ce qui est de l’ordre des phénomènes observés et donc, sous l’angle de l’expérience concrète telle que la livre le consultant) ; je n’ai strictement aucune hypothèse à formuler et si je faisais, je me poserais en gourou :
voici l’éclairage du Dr Thierry Janssen (chirurgien devenu psychothérapeute) :
Les associations effectuées par le thérapeute ne sont pas forcément les mêmes que celles que pourrait faire le patient. En d’autres mots : l’inconscient du thérapeute ne dit pas forcément la même chose que celui du patient. Le thérapeute doit donc être prudent. […] La manière dont le thérapeute pose ses questions, l’attention plus ou moins importante qu’il prête à certaines réponses, ses insinuations et ses suggestions participent alors à la construction d’une histoire très différente de celle du patient (1) . […]L’importance […]est sans doute que chacun [nda : le patient] puisse découvrir le sens qu’il souhaite donner à ses expériences. (2)

(1) Thierry Janssen, La maladie a-t-elle un sens ? Enquête au delà des croyances, Éd. Fayard, 2008, pp. 174–175.
(2) ibidem p. 179.

En revanche, le Pr Robert Rosenthal a démontré que les expérimentateurs en psychologie, en éducation, en médecine et en sciences de la matière peuvent affecter inconsciemment les résultats des études entreprises dans le sens de ce qu’ils attendaient, par contamination des hypothèses émises (Jo Godefroid, Psychologie, science humaine et cognitive, Éd. De Boeck Université, Bruxelles, 2008, p. 105). Cela devrait conduire les fervents de l’expérimentation scientifique à bien plus d’humilité !
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1869
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Géobiologie

#18

Message par switch » 17 janv. 2011, 13:26

BaudouinLabrique a écrit : Cela devrait conduire les fervents de l’expérimentation scientifique à bien plus d’humilité !
Amen.

Donc on vous crois sans restriction, merci de nous avoir éclairé de votre sci.. votre quoi déjà ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#19

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 13:31

switch a écrit :
BaudouinLabrique a écrit : Cela devrait conduire les fervents de l’expérimentation scientifique à bien plus d’humilité !
Amen. Donc on vous crois sans restriction, merci de nous avoir éclairé de votre sci.. votre quoi déjà ?
Voilà un exemple d'argument sophsitique ad consequentiam "Appel au ridicule (ridiculisation des arguments de l'opposant pour les rendre plus facilement réfutables") (Wkipédia)

On fait fort ici dans les arguments sophistiques !
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1869
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Géobiologie

#20

Message par switch » 17 janv. 2011, 13:44

A part mettre un nom latin ou un acronyme pseudo-savant sur chaque intervention pour établir votre autorité, vous n'avez, vous-même pas répondu à une seule question ou réfuté un argument.

Répondez-nous donc sur ces points :

1) Le réseau de Hartman n'existe pas, on ne peut le mesurer avec aucun instrument de mesure, il n'est basé sur aucune thérorie scientifique connue et n'a pas plus de substance que l'existantce des trolls des bois (qui eux existent !)

Il est serait pourtant facile de démontrer son existence puisqu'il existe depuis des millénaires (selon votre site), mais notre science est sans doute encore trop "jeune" pour ça.

2) le réseau de Curry pareil

Commençons donc par ça, parce que la suite est encore pire :

Est-ce que les réseaux de Curry et de Hartann existe ? Qulle sont les preuves de leur existence ? De quoi sont-ils constitués ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3317
Inscription : 11 juin 2007, 03:39
Localisation : Paris
Contact :

Re: Géobiologie

#21

Message par Poulpeman » 17 janv. 2011, 13:54

BaudouinLabrique a écrit :
Poulpeman a écrit : Faire remarquer que vos propos sont idiots ne tient pas du sophisme mais d'un constat logique.
C’est un jugement personnel et donc pas assimilable à un constat logique sinon suivant votre propre logique qui, je l’espère n’a pas la prétention d’être universellement reconnue ni être une sorte de vérité révélée !
Ce n'est pas MA logique mais de LA logique, qui est en effet universelle.
Et le fait que vous répliquez par un épouvantail plutôt que par une contre-argumentation montre bien que vous n'avez rien à y répondre.
Poulpeman a écrit :Quand j’ai écrit « prouver » il fallait entendre, ce qui est induit ici puisqu’on se trouve sur un forum scientifique, « prouver scientifiquement ».
L’établissement de la preuve n’est pas l’apanage exclusif des scientifiques !
Quand il s'agit de déterminer si un phénomène naturel existe ou non, c'est bien à la science que l'on fait appel.
Au fond ça revient au même : dire "ma méthode marche mais on ne peut pas le prouver scientifiquement" reste idiot.
Poulpeman a écrit : Mais la réalité c'est que la science peut tester objectivement n'importe quelle méthode thérapeutique. Si la votre échoue, c'est que vos méthodes sont inefficaces. Vous pouvez toujours tartiner des blocs de rhétorique sur vos ressentis magnétiques ou je-ne-sais-trop-quoi, le constat reste le même.
Re-dogme !
"Dogme", "option scientiste"... Sont-ce la vos uniques répliques à vos contradicteurs ?
Savez-vous que ce que vous qualifiez si fréquemment de dogme ou de scientiste n'est en fait qu'une démarche scientifique standard ?

Si c'était un dogme, vous auriez sorti des exemples montrant que ce dogme est faux. Mais vous ne l'avez pas fait et ne le ferez pas, parce que c'est une réalité et non un dogme.
Je ne formule aucune hypothèse dans le cadre de mon travail qui a un caractère phénoménologique (ce qui est phénoménologique fait référence à ce qui est de l’ordre des phénomènes observés et donc, sous l’angle de l’expérience concrète telle que la livre le consultant) ; je n’ai strictement aucune hypothèse à formuler et si je faisais, je me poserais en gourou :
Bah vous supposez que ce que vous observez subjectivement est une réalité. C'est déjà une hypothèse en soi.

De toute façon vous vous débrouillez pour maintenir un discours flou pour tenir votre géo-machin-truc hors des critiques : pas d'hypothèse, pas une science, pas prouvable scientifiquement, etc.
En fait si on vous écoute, votre truc, c'est rien du tout :)

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#22

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 14:04

switch a écrit :A part mettre un nom latin ou un acronyme sur chaque intervention savant pour établir votre autorité, vous n'avez, vous-même pas répondu à une seule question ou réfuté un argument.
Répondez-nous donc sur ces points :
1) Le réseau de Hartmann n'existe pas, on ne peut le mesurer avec aucun instrument de mesure, il n'est basé sur aucune théorie scientifique connue et n'a pas plus de substance que l'existantce des trolls des bois (qui eux existent !)
Il est serait pourtant facile de démontrer son existence puisqu'il existe depuis des millénaires (selon votre site), mais notre science est sans doute encore trop "jeune" pour ça.
2) le réseau de Curry pareil
Commençons donc par ça, parce que la suite est encore pire :
Est-ce que les réseaux de Curry et de Hartann existe ? Qulle sont les preuves de leur existence ? De quoi sont-ils constitués ?
Je ne teste pas directement la présence de réseaux que nous appelons cosmotelluriques et dont font partie traditionnellement les réseaux Hartmann (avec deux n merci pour lui !) et Curry.
Mon travail à l’aveugle m’a permis jusqu’à présent de mettre au jour (par le truchement d’une méthode où c’est le consultant qui tient le capteur de l’antenne et donc c’est lui qui teste en fait) des endroits de perturbations de ce type mais pas de signal précis comme celui que générerait la présence d’un réseau H ou C.
Donc votre remarque tombe bien à côté (certes vous ne pouvez pas savoir exactement comme je travaille). L'avantage d'un travail à l'aveugle est de se prémunir davantage contre l'induction et donc éviter la contamination de croyances personnelles...

Par rapport au réseau Hartmann, il y a certes eu quelques expériences scientifiques mais je m’attends ici à d’immanquables critiques :

- Lu sur « Géobiologie ou biologie topique » (source disparue à présent sur Internet mais reprise par d’autre sites) : démonstration de ce qui se passe lorsque des souris subissent les champs stressants d’une veine d’eau :

« De 1932 à 1939 l’ingénieur Lienert et le docteur Jenny, de Sühr les Aarau, en Suisse, ont effectué une longue série de géobiologie expérimentale à l’aide de souris blanches. Ils ont construit des caisses en bois longues de trois mètres, posées partie sur sol neutre et partie sur sol perturbé en raison de la présence d’une veine d’eau en dessous. En sont résultés les acquis suivants :
1/ Les souris faisaient leur nid en zone neutre. Et chaque fois que l’on tournait les cages de 180° les souris emmenaient leurs souriceaux en zone neutre.
2/ Chaque fois que l’on a forcé les souris à demeurer en zone perturbée, elles sont tombées rapidement malades, ont perdu du poids, et présentèrent après quelques mois des tumeurs en grand nombre en opposition avec les souris en bonne santé des lots témoins, libres de choisir leur gîte.
3/ Les souris furent badigeonnées avec des goudrons réputés cancérigènes.
Toutes celles placées en zone perturbée sont mortes de cancer, tandis qu’un faible pourcentage de celles placées en zone neutre furent atteintes de néos et carcinomes.
4/ Pendant les 12 années de prolongation de l’expérience après 1939, et sur les 24000 souris étudiées durant cette période, il fut établi que celles qui étaient placées en zone neutre étaient calmes et avaient trois fois plus de petits que celles placées en zone géopathogène, lesquelles étaient irritées, rongeaient le treillis de leurs cages, dévoraient leurs petits, et avaient 30 % de tumeurs en plus que les animaux témoins.


Cette derrière partie de l’expérimentation est en quelque sorte plus sûre que les premières, puisqu’elle évite cet incident qu’est l’effet de synchronicité. (Cet effet se caractérise en ce que, lorsqu’on a foi en quelque chose et qu’on est clair, on en suscite plus ou moins la venue expérimentale, au moins une fois).

- L'expérience de Vilsbiburg

Le Baron Von Pohl était en 1929 fin connaisseur en radiesthésie ; c'était un chercheur qui a tenté avec succès, en utilisant la sensibilité subjective de l'organisme humain, d'établir des résultats objectifs par rapport aux effets géopathogènes des réseaux telluriques. Le Baron Von Pohl proposa aux autorités de la ville de Vilsbiburg en 1929, dans un double but, expérimental probant et dépistage, d'établir à la baguette de coudrier, et sous contrôle serré, un zonage des parties salubres ou géopathogènes du sol urbain.

Ceci fut accepté et réalisé la même année, les indications qu'il donnait étant a mesure reportées sur le plan de la ville. Suite à cela les autorités firent indiquer sur le plan les emplacements exacts de chaque lit ayant fait usage à une personne atteinte de cancer.

Et l'on a pu constater que tous les lits de cancéreux étaient sur zones géopathogènes. Ces zones furent attribuées par Von Pohl à l'agissement des conduites et cours d'eau souterrains impurs.

En 1972 l’ingénieur Staengle refait l’expérience de Vilsbiburg avec un scintillomètre gamma. Les enregistrements graphiques du comptage des éclats fluorescents émis par le scintillomètre à montrent de manière frappante que cette radioactivité (signalétique) double à triple au-dessus des cours d'eau souterrains impurs et corroborent les résultats du Baron Von Pohl.
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#23

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 14:31

Poulpeman a écrit : Ce n'est pas MA logique mais de LA logique, qui est en effet universelle.
Et le fait que vous répliquez par un épouvantail plutôt que par une contre-argumentation montre bien que vous n'avez rien à y répondre.
Affirmer n’est pas prouver !
Poulpeman a écrit : Quand il s'agit de déterminer si un phénomène naturel existe ou non, c'est bien à la science que l'on fait appel.
Certainement lorsqu’on est en prise avec une pensée scientiste qui ne veut prouver que par l’exclusive démarche scientifique…
Poulpeman a écrit : Si c'était un dogme, vous auriez sorti des exemples montrant que ce dogme est faux. Mais vous ne l'avez pas fait et ne le ferez pas, parce que c'est une réalité et non un dogme.
La charge de la preuve revient à celui qui initialement prétend, comme vous, être détenteur de certaines vérités (que vous avancez comme telles sans preuves) !
« Actor incumbit probatio » et vous vous adonnez à vouloir renverser la charge de la preuve, ce qui est encore sophsitique.
Poulpeman a écrit : Je ne formule aucune hypothèse dans le cadre de mon travail qui a un caractère phénoménologique (ce qui est phénoménologique fait référence à ce qui est de l’ordre des phénomènes observés et donc, sous l’angle de l’expérience concrète telle que la livre le consultant) ; je n’ai strictement aucune hypothèse à formuler et si je faisais, je me poserais en gourou :
Bah vous supposez que ce que vous observez subjectivement est une réalité. C'est déjà une hypothèse en soi.
De toute façon vous vous débrouillez pour maintenir un discours flou pour tenir votre géo-machin-truc hors des critiques : pas d'hypothèse, pas une science, pas prouvable scientifiquement, etc. En fait si on vous écoute, votre truc, c'est rien du tout :) [/quote]
AMEN !
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3317
Inscription : 11 juin 2007, 03:39
Localisation : Paris
Contact :

Re: Géobiologie

#24

Message par Poulpeman » 17 janv. 2011, 14:52

BaudouinLabrique a écrit : Affirmer n’est pas prouver !
Vous devriez appliquer ce principe à vous-même avant de donner des leçons :)
Poulpeman a écrit : Quand il s'agit de déterminer si un phénomène naturel existe ou non, c'est bien à la science que l'on fait appel.
Certainement lorsqu’on est en prise avec une pensée scientiste qui ne veut prouver que par l’exclusive démarche scientifique…
Ah ? Et vous connaissez quoi d'autre comme méthode ? La foi aveugle ?
Poulpeman a écrit : La charge de la preuve revient à celui qui initialement prétend, comme vous, être détenteur de certaines vérités (que vous avancez comme telles sans preuves) !
T-t-t-t-t-t-t ! Piroutette grotesque.
C'est vous qui avez commencé par affirmer que votre gogo-thérapie n'était pas testable par la science, en justifiant ça par une logique absurde.
Il ne faut pas demander des preuves quand on n'est pas fichu d'en fournir :)

Bon je suis lassé. Je vous laisse à votre rhétorique vaseuse et à votre poignée de réplique ("dogme", "scientiste", "blabla") fort pratique pour ne pas avoir à répondre aux remarques.

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

BaudouinLabrique
Messages : 118
Inscription : 28 mars 2009, 12:59
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Géobiologie

#25

Message par BaudouinLabrique » 17 janv. 2011, 15:20

Poulpeman a écrit :
BaudouinLabrique a écrit : Affirmer n’est pas prouver !
Vous devriez appliquer ce principe à vous-même avant de donner des leçons :)
Argument fallacieux tu quoque
(Pourquoi s'arrêter en aussi 'bon" chemin sur la route des sophismes ?)
Poulpeman a écrit : Quand il s'agit de déterminer si un phénomène naturel existe ou non, c'est bien à la science que l'on fait appel.
Certainement lorsqu’on est en prise avec une pensée scientiste qui ne veut prouver que par l’exclusive démarche scientifique…
Ah ? Et vous connaissez quoi d'autre comme méthode ? La foi aveugle ?
A l’inverse de vous je ne prétends pas être détenteur d’une doctrine passe-partout, universelle et irréfutable et qui en plus confine à l’intégrisme !
Poulpeman a écrit : La charge de la preuve revient à celui qui initialement prétend, comme vous, être détenteur de certaines vérités (que vous avancez comme telles sans preuves) !
T-t-t-t-t-t-t ! Piroutette grotesque.
C'est vous qui avez commencé par affirmer que votre gogo-thérapie n'était pas testable par la science, en justifiant ça par une logique absurde.
Il ne faut pas demander des preuves quand on n'est pas fichu d'en fournir
Re-tu quoque !!!
Si quelqu'un croit me déstabiliser en dénigrant mes propos voire en s'en prenant à ma personne, ce sera en pure perte...
"Dans le monde de l'hyper-communication, la communication entre les hommes est réduite à presque rien".
(François Bayrou)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit