Le fils caché français de Hitler

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Le fils caché français de Hitler

#1

Message par Aéroplaneur » 19 févr. 2012, 11:11

EXCLUSIF LE POINT.FR.

Le Point.fr - Publié le 17/02/2012 à 06:44

Hitler aurait eu un fils avec une Française

"Maître, je suis le fils d'Hitler ! Dites-moi ce que je dois faire." François Gibault, avocat parisien, n'en
croit pas ses oreilles. L'homme qu'il a devant lui est plutôt grand, parle un français parfait sans accent,
et n'a rien d'un hurluberlu. Son histoire édifiante n'en est pas moins vraie.

Engagé en 1914 dans l'armée allemande, le caporal Adolf Hitler combat contre les troupes françaises
près de Seboncourt en Picardie. De temps à autre, les soldats sont envoyés à l'arrière pour récupérer,
reprendre des forces et parfois... s'amuser. À Fournes-en-Weppe, petite ville située à l'ouest de Lille,
Hitler fait la connaissance de Charlotte Lobjoie, une jeune femme d'à peine 16 ans.

"Un jour, je faisais les foins, avec d'autres femmes, lorsqu'on vit un soldat allemand, installé de l'autre
côté de la rue, révèle celle-ci à son fils bien des années plus tard. Il avait une sorte de carton et
semblait dessiner. Toutes les femmes trouvèrent intéressant ce soldat et se montrèrent curieuses de
savoir ce qu'il dessinait. Je suis désignée pour essayer de l'approcher." L'inconnu se montre attentif,
puis chaleureux, et même amical avec la jeune paysanne. Commence alors une relation qui durera
plusieurs semaines.

"Lorsque ton père était là - très rarement -, il aimait m'emmener dans des promenades à la campagne.
Mais ces promenades se terminaient en général plutôt mal. En effet, ton père, inspiré par la nature,
entreprenait un discours auquel je ne comprenais pas grand-chose. Ne pouvant s'exprimer en français,
il déclamait en allemand, s'adressant à un auditoire absent. Si je parlais l'allemand, je ne pouvais le
suivre, d'autant plus que l'histoire de la Prusse, de l'Autriche ou de la Bavière ne m'était pas familière,
loin de là. Ma réaction mettait ton père en colère en me voyant rester de marbre à ses effets oratoires
!" Sous le petit caporal perçait déjà le tribun illuminé...

Un soir de juin 1917, revenant un peu éméché d'une soirée avec un ami, il se fait très entreprenant
auprès de Charlotte. En mars de l'année suivante naît un fils. Aux yeux des enfants du village, le petit
Jean-Marie est un "fils de Boche". Souvent, il fait le coup de poing avec ses camarades pour laver cette
infamie. Les années passent, et Charlotte refuse de s'exprimer sur les mystérieuses circonstances de la
naissance de son fils. Pire, miséreuse et vaguement honteuse, elle délaisse son fils et le confie à la
garde d'un couple plus aisé chez qui l'une de ses soeurs est employée. Cette "nouvelle famille" finira par
adopter l'enfant en 1934. Son "vrai père" de son côté ne le reconnaît pas, refuse de le voir, mais
continue de loin en loin à prendre des nouvelles de sa mère. Chose extraordinaire, au début des années
vingt, sa famille d'adoption se retrouve propriétaire d'un immeuble à Francfort qu'elle ne paye pas...

Quelques semaines avant de mourir, au début des années cinquante, Charlotte avoue à son fils la
véritable identité de son père. Le choc est terrible. "Afin de ne pas tomber dans l'anxiété, je travaillais
sans relâche, ne prenant jamais de vacances, jamais de distraction : 20 ans sans rentrer dans une salle
de cinéma", raconta Jean-Marie Loret dans un livre (*) qu'il publia dans l'indifférence générale en 1981
aux éditions de l'Université et de l'Enseignement moderne.

Car au milieu des années soixante-dix, devenu adulte et père de famille, Loret souhaite faire
officialiser sa triste ascendance. Il s'adjoint les services d'un historien, retourne sur les lieux de son
enfance, interroge quelques rares témoins et diligente une série d'enquêtes : une expertise en méthode
d'identification par la physionomie comparative , une autre de l'Institut d'anthropologie et de génétique
de l'université de Heidelberg, qui montre notamment que père et fils ont le même groupe sanguin, une
étude comparative psychographologique entre Adolf Hitler et Jean-Marie Loret ainsi qu'une
comparaison graphologique des écritures des deux hommes . Toutes aboutissent à la même conclusion.
Jean-Marie Loret est sans doute le fils d'Adolf Hitler. Des photos plaident également pour cette thèse,
tant il y a un "air de famille" entre les deux hommes...

Cette thèse a toujours fait l'objet d'une grande dispute entre historiens. En Allemagne et au Japon elle
semble désormais acquise, tandis qu'en France, elle n'a jamais été sérieusement discutée. Pourtant
d'autres éléments troublants émergent : il est établi que, pendant l'Occupation, des officiers de la
Wehrmacht apportaient des enveloppes d'argent liquide à Charlotte. À la mort de sa mère, Jean-Marie
Loret découvrira dans le grenier de la maison des toiles signées "Adolf Hitler" tandis qu'en Allemagne on
mettra la main sur un portrait qui ressemblait trait pour trait à celui de sa mère...

"Lorsqu'il vient me voir en 1979, se souvient maître Gibault, j'ai devant moi un homme un peu paumé
qui ne sait pas s'il doit se faire reconnaître comme le fils d'Adolf Hitler ou s'il doit effacer tout cela d'un
trait de plume. Il éprouve ce que ressentent beaucoup d'enfants naturels : l'envie de retrouver un passé
aussi lourd soit-il, mais la peur de retourner de vieilles boues. J'ai énormément parlé avec lui, jouant
plus le rôle d'un psychologue que d'un avocat. Certes, il pouvait revendiquer une part des droits d'auteur
de Mein Kampf et, pourquoi pas, des comptes en banque que le Führer avait peut-être ouverts en
Suisse, mais à 60 ans passés était-ce raisonnable ? Après avoir conversé avec moi et avec ses enfants,
il a de lui-même décidé de ne pas révéler son sulfureux état civil." Quelques mois plus tard, Jean-Marie
Loret publie un livre qui passera inaperçu. Dans la France d'alors, Maurice Papon est ministre du Budget
(de 1978 à 1981) tandis que François Mitterrand élu en mai 1981 reçoit René Bousquet à sa table. Au
Japon, la télévision publique recevra dans ses studios ce curieux personnage qu'elle présentera comme
le fils du dictateur nazi.

Ironie du sort, Jean-Marie Loret s'enrôle dès 1939 dans les corps francs qui se battirent en avant de la
ligne Maginot. L'année suivante, son unité mène une bataille violente contre les troupes allemandes
dans les Ardennes en 1940. Pendant l'Occupation, il est même contacté par le réseau de la Résistance
OCM (Organisation civile et militaire) au sein duquel il porta le nom de "Clément". Ignorant alors ses
origines, il devient naturellement un résistant aux armées hitlériennes. Bon sang saurait mentir...

(*) Ton Père s'appelait Hitler de J.-M. Loret et R. Mathot. Les Dossiers de l'Histoire, éditions de
l'Université et de l'Enseignement moderne
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5150
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Le fils caché français de Hitler

#2

Message par Etienne Beauman » 19 févr. 2012, 11:48

Un journaliste de Marianne a écrit :L’article du Point oublie toutefois de mentionner que l’histoire du fils caché français d’Hitler a trouvé son issue définitive en 2008. Le journaliste flamand Jean-Paul Mulders à mis un point final à cette énigme.
Après de multiples voyages entre l’Allemagne, l’Autriche, la France et les Etats Unis, le journaliste a retrouvé la trace d’individus ayant un lien de parenté avec Hitler.

En comparant leur ADN avec celui de Jean-Marie Loret, ce dernier ne partageant pas le chromosome Y avec les arrière neveux américains que portent tous les mâles d’une même famille, l’hypothèse du fils caché français d’Hitler s’en est trouvé balayée.
:roll:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3715
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Le fils caché français de Hitler

#3

Message par PhD Smith » 19 févr. 2012, 12:26

Etienne Beauman a écrit : En comparant leur ADN avec celui de Jean-Marie Loret, ce dernier ne partageant pas le chromosome Y avec les arrière neveux américains que portent tous les mâles d’une même famille, l’hypothèse du fils caché français d’Hitler s’en est trouvé balayée.
:vieux: Information relayée par L'Aisne Nouvelle :vieux:

L'article interviewe le fils et conclut:
Décédé en 1985 à Saint-Quentin, Jean-Marie Loret a toujours été convaincu qu'Adolf Hitler était son père. Il a travaillé avec un historien, recueilli des indices, notamment des groupes sanguins concordants. Dans la préface de son ouvrage, il avait écrit : « Mon père est Adolf Hitler. Croyez-le ou non, ce point est sans importance. C'est un fait gênant, paraît-il, pour un peu tout le monde. Je crois, moi, en ma filiation, parce que je crois en ma mère. »
Aujourd'hui, le fils de Jean-Marie Loret et présumé petit-fils d'Adolf Hitler, Jean-Charles Loret, peut reprendre cette phrase à son compte (lire par ailleurs) : « J'ai vu mon père y croire, j'y crois. Comment voulez-vous, sa mère lui a dit ça sur son lit de mort. »
Pour lui, peu importent les recherches ADN réalisées en 2008, qui ont conclu à la non-correspondance des ADN de Jean-Marie Loret et d'Hitler. Il n'est pas convaincu de « la méthode utilisée ». Alors, si la quête de vérité de son père semblait avoir pris fin il y a quatre ans, il n'est pas mécontent de la voir à nouveau relancée.
Dernière modification par PhD Smith le 19 févr. 2012, 12:33, modifié 1 fois.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: Le fils caché français de Hitler

#4

Message par Brève de comptoir » 19 févr. 2012, 12:31

C'est du délire cette histoire... Certaines femmes qui élèvent seule leur enfant en viennent à raconter des histoires totalement rocambolesque pour cacher des histoires pas moins sordides. Un secret grossier et incroyable pour en cacher un autre non avouable...

Mais c'est surtout ce qu'on peut lire dans l'article qui est du délire...
qui montre notamment que père et fils ont le même groupe sanguin, une
étude comparative psychographologique entre Adolf Hitler et Jean-Marie Loret ainsi qu'une
comparaison graphologique des écritures des deux hommes .
Wow énorme. Ils sont bruns tous les deux en plus ! c'est une preuve !

La graphologie, c'est déjà douteux. Mais alors la psychographologie, c'est énorme. Et l'étude comparative psychographologique... wow c'est plus de la pseudo-science, c'est de la fumette en barre.

Pas cliché l'histoire d'Hitler dessinant dans les champs de blé...

Quant à celle des comptes d'Hitler, ils peuvent fantasmer. Au bout de dix ans, un compte est bloqué et au bout de trente, il me semble que ça tombe dans les poches de l'Etat. C'est du moins ainsi en France. Je n'ai pas encore de compte en Suisse. A moins bien sûr que Hitler ait continué à faire des mouvements sur ses comptes après 1945... Ce qui je n'en doute pas fera l'objet d'un autre article sur le point.fr (sérieux on dirait un article du daily mail...).

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5150
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Le fils caché français de Hitler

#5

Message par Etienne Beauman » 19 févr. 2012, 12:33

Alors, si la quête de vérité de son père semblait avoir pris fin il y a quatre ans, il n'est pas mécontent de la voir à nouveau relancée.
:interro:
Relancée par quoi ?
Un article du point qui n’apporte aucun nouvel élément ?
Je comprends pas cette histoire...
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 16:11

Re: Le fils caché français de Hitler

#6

Message par Ildefonse » 19 févr. 2012, 12:35

C'est un complot illuminati pour détourner l'attention des élections présidentielles françaises. Je ne vois que ça.
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5150
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Le fils caché français de Hitler

#7

Message par Etienne Beauman » 19 févr. 2012, 12:37

Ildefonse a écrit :C'est un complot illuminati pour détourner l'attention des élections présidentielles françaises. Je ne vois que ça.
Ah bah merci, j'y avais pas pensé !
Ouf je vais pouvoir dormir c'te nuit.
:mrgreen:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Le fils caché français de Hitler

#8

Message par Aéroplaneur » 19 févr. 2012, 12:43

Etienne Beauman a écrit :
Alors, si la quête de vérité de son père semblait avoir pris fin il y a quatre ans, il n'est pas mécontent de la voir à nouveau relancée.
:interro:
Relancée par quoi ?
Un article du point qui n’apporte aucun nouvel élément ?
Je comprends pas cette histoire...
Moi non plus je ne comprends pas.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: Le fils caché français de Hitler

#9

Message par Brève de comptoir » 19 févr. 2012, 12:44

Article de Jérôme Béglé. Ancien de Gala. Ca classe un homme... Il va se faire allumer par la profession le bonhomme. Quel élément nouveau lui permet de relancer cette histoire ?... Exclusif : "lepoint.fr" est le nouveau daily mail français".

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Le fils caché français de Hitler

#10

Message par Aéroplaneur » 19 févr. 2012, 13:06

Brève de comptoir a écrit :
Wow énorme. Ils sont bruns tous les deux en plus ! c'est une preuve !

La graphologie, c'est déjà douteux. Mais alors la psychographologie, c'est énorme. Et l'étude comparative psychographologique... wow c'est plus de la pseudo-science, c'est de la fumette en barre.

Pas cliché l'histoire d'Hitler dessinant dans les champs de blé...
Néanmoins, je constate que la compatibilité de leur signe du zodiac respectif n'a pas été vérifiée. :?
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19090
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

Et la radiesthésie?

#11

Message par Denis » 19 févr. 2012, 13:30

Aéroplaneur a écrit :je constate que la compatibilité de leur signe du zodiac respectif n'a pas été vérifiée. :?
Pour avoir une confirmation absolue, faudrait monter en radiesthésie.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23031
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Et la radiesthésie?

#12

Message par Jean-Francois » 19 févr. 2012, 15:49

Denis a écrit :Pour avoir une confirmation absolue, faudrait monter en radiesthésie
Mieux que ça: le spiritisme, les tables ne mentent pas. À priori, R. Mainville est libre.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Le fils caché français de Hitler

#13

Message par Aéroplaneur » 19 févr. 2012, 16:49

Le National Post en rajoute :
Is Jean-Marie Loret Hitler’s long lost son?
Araminta Wordsworth Feb 17, 2012 – 5:13 PM ET



Jean-Marie Loret was told decades ago that his father was one of the most infamous men ever to have lived: Adolf Hitler.

He even wrote a book on the subject, which sank without trace.

Not everyone believed him, but the controversial claim has refused to die. Now, new research published by a French magazine is giving added credence to his belief.

His mother Charlotte Lobjoie described on her deathbed how the Nazi leader — then a young corporal in the Kaiser’s army — had fathered her child during a brief liaison in the First World War, Le Point reported.

Related
Nazis obsessed over Hitler-saluting dog, claims historian
“I was helping make the hay with the other women when we saw a German soldier on the other side of the road,” she told him.

“He had some kind of cardboard and was drawing. I was delegated to approach him and ask what he was doing.”

One thing led to another, and the French teenager found herself left holding the baby, born in March 1918.

Everyone in their village of Fournes-en-Weppe, near Lille, knew Mr. Loret had a German for a father and children at school taunted him by calling him “the son of the Boche.”

Ms. Lobjoie had him adopted by the wealthy family who employed one of her sisters.

While Mr. Loret was shocked by his mother’s revelations, they set him off on a crusade to discover the truth.

The information made sense of things that had seemed inexplicable before.

Although Hitler refused to acknowledge his son, he kept up a correspondence with Ms. Lobjoie and sent money.

During the German occupation of France, this would be in the form of cash, delivered in envelopes by officers wearing the Wehrmacht uniform.

After his mother’s death, Mr. Loret discovered paintings in the attic allegedly signed “Adolf Hitler.” The family apparently became owners of a property in Frankfurt without paying a penny for it.

The man enlisted the help of a historian and went back to the scenes of his childhood, questioning the few surviving residents about their memories of the period.

He also sought the aid of science.

A study by the University of Heidelberg reportedly shows Hitler and Mr. Loret have the same blood group. Another study showed that their handwritings are similar. Photographs also reveal a resemblance.

Mr. Loret died in 1985, after having been married several times and fathering as many as nine children.

There are plans to publish a revised version of Mr. Loret’s book, Your Father’s Name is Hitler. The family’s lawyer also suggests they may be able to claim royalties from Hitler’s Mein Kampf.

However, the claim has been disputed, particularly by Belgium journalist Jean-Paul Mulders. Several years ago Mr. Mulders said he had collected DNA samples of relatives of Hitler and Mr. Loret and compared them.

They did not match, he said.

National Post, with file from news services

Posted in: News, U.S. Tags: Hitler, Jean-Marie Loret


SOURCE : http://news.nationalpost.com/2012/02/17 ... -lost-son/
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3715
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Le fils caché français de Hitler

#14

Message par PhD Smith » 19 févr. 2012, 19:14

Le National Post a écrit : :

SOURCE : http://news.nationalpost.com/2012/02/17 ... -lost-son/
JM Loret est connu au lointain Canada anglophone :smoker:
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit