Soirée-Conférence

Conférences: Prochaine Futures Salle Adhésion Abonnement
Lectures: Revue En ligne Livres Caricatures Argumentaires

Prochaine conférence : 

Notre prochaine vidéoconférence aura lieu le jeudi 13 mai 2021 à 19 heures. Cette conférence se fera par vidéo, avec le programme Zoom, et sera suivie d’une période de questions. Elle est gratuite pour toutes personnes.

Vidéoconférence du jeudi 13 mai 2021 - 19 heures par Zoom.

L’amour, la haine et le cerveau,

au temps des médias sociaux, des changements climatiques, de la pandémie et du terrorisme

Michel Rochon,

Journaliste scientifique et médical, auteur,chargé de cours et conférencier

Comme jamais auparavant, depuis une dizaine d’années, par le truchement des médias sociaux, l’humanité se trouve face à elle-même sur les plans individuel et collectif. Que se passe-t-il pour qu’on y retrouve tant de haine et si peu d’amour?

Au cours des millénaires, le cerveau de l’homo sapiens n’a pas évolué dans un écosystème artificiel comme celui de Facebook et de Twitter. Il est donc aujourd’hui forcé de s’adapter rapidement, mais, dans le processus, il réagit avec des comportements et des automatismes correspondant à des conditions beaucoup plus anciennes. Et on constate que la peur, la violence, la haine et l’amour s’expriment sans filets dans le monde virtuel avec des conséquences directes sur le réel.

Cette conférence fera état des plus récentes recherches en neurosciences sur les émotions que sont l’amour et la haine, qui s'expriment face à ces grands enjeux de notre société qui sont de plus en plus abordés sur les médias sociaux: pandémie de Covid-19, changements climatiques et terrorisme.

Michel Rochon est physiologiste de formation. Il a été journaliste scientifique, notamment à l’émission Découverte et au Téléjournal de Radio-Canada. Il a beaucoup traité des neurosciences et du cerveau. Comme auteur, il a publié aux Éditions MultiMondes Le cerveau et la musique, finaliste aux Prix Hubert-Reeves et Opus, ainsi que L’amour, la haine et le cerveau.

 

CONNEXION À ZOOM

Pour participer à une session zoom, nous recommandons d’utiliser un PC ou un Mac avec de grands écrans et caméra vidéo/micro, mais il est possible de suivre la séance sur une tablette et même un téléphone intelligent.

Pour les personnes qui ne sont pas habituées à utiliser cette application, vous pourrez vous connecter dans les 15 minutes précédant la conférence. L’utilisation de cette plateforme de vidéoconférence est facile et conviviale.

Comment se connecter via Zoom : cliquez sur le lien suivant et suivez les instructions https://us02web.zoom.us/j/86369124618?pwd=RFBEU055Tnd5eU45LytJR3pqbk5zdz09

ou, depuis votre application Zoom, entrez l’ID de réunion : 863 6912 4618 et le mot de passe : 465 758.

Pour installer Zoom sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone intelligent, il s’agit de télécharger le programme à partir de https://zoom.us/download

Quand : le jeudi 13 mai, à partir de 18 h 45 pour se connecter (la conférence débutera à 19 heures).

La conférence est gratuite, mais vous pouvez contribuer aux frais encourus en devenant membre ou en faisant un don : https://www.sceptiques.qc.ca/association/paypal

 

Détails et conférences précédentes


Conférences futures

Date Titre (à confirmer) Conférencier
13 mai 2021
L'amour, la haine et le cerveau Michel Rochon
13 juin 2021
La crise d'octobre 1970 au Québec - entre la raison et la manipulation Bernard Dagenais
13 septembre 2021
Ovnis au Québec - engins extraterrestres, supercheries ou erreurs d'interprétation ? Christian Page
13 octobre 2021
Améliorer les impacts écologiques de l’agriculture : par où commencer? Serge-Étienne Parent

Revue Le Québec sceptique

Caricature

Le dernier numéro du Québec sceptique (104, printemps 2021), est paru le 13 avril. En vente à nos soirées-conférences (lorsque les rassemblements seront possibles), il est aussi offert en librairie à Montréal (librairie Zone libre).

On peut aussi s’abonner à la revue par Internet (PayPal) ou par la poste. On peut également s'en procurer une version électronique par téléchargement d’un fichier PDF.

Plusieurs des articles de ce numéro portent sur les craintes injustifiées face à certains produits chimiques et aux ondes électromagnétiques.

Un premier article présente une critique du soi-disant « documentaire » intitulé Toxic Beauty qui met en garde la population contre l’ensemble des produits chimiques qu’on retrouve dans les cosmétiques, mais sans donner de preuves de leur toxicité. Ce film, qu’on pourrait qualifier de complotiste, s’attaque en priorité à la poudre pour bébés de Johnson & Johnson et on y allègue que l’usage de ce produit par les femmes sur leurs parties génitales serait la cause du cancer des ovaires. La compagnie Johnson & Johnson est l’objet de plusieurs poursuites à ce sujet.

C’est le même type d’histoire qu’on a vécu avec l’herbicide glyphosate, mieux connu sous le nom de Roundup, de Monsanto (maintenant Bayer). Joe Schwarcz montre bien, dans son article, que sa toxicité alléguée, causant prétendument le lymphome non hodgkinien, n’a pas été confirmée par les études épidémiologiques les plus rigoureuses.

L’électrosensibilité n’est pas en reste. Sébastien Point, spécialiste des radiations non ionisantes (ce qui inclut les ondes cellulaires) dresse une comparaison entre les diverses phobies, l’électrosensibilité et la sensibilité à de multiples produits chimiques synthétiques. Il démontre que, quelle que soit la phobie, il y a environ deux fois plus de femmes atteintes que d’hommes, et ce ratio est constant.

Finalement, ces craintes et allégations de toxicité non avérées donnent lieu à de multiples poursuites judiciaires. Paul Conge montre ce qui se passe en France, avec l’électrosensibilité, où les plaignants gagnent leurs causes envers et contre toutes les données scientifiques bien établies. Ces dernières ne font malheureusement pas le poids devant les juges, jurés, avocats et plaignants !

Viennent ensuite deux articles sur l’astrophysique : le compte-rendu de la conférence de Robert Lamontagne sur l’expansion de l’Univers et un chapitre du futur livre de Daniel Fortier relatant l’histoire des idées sur la source d’énergie du Soleil et le caractère changeant et éphémère des astres et de la vie.

Dans le volet « scepticisme, psychologie et sexologie », on retrouvera le compte-rendu de la conférence de Normand Mousseau présentant une critique réfléchie et non conspirationniste des mesures instaurées pour diminuer la propagation de la COVID-19. Suit une critique des travaux de Hans Eysenck, le troisième psychologue le plus cité dans le monde, après Freud et Piaget. Celui-ci aurait falsifié ses données à plusieurs reprises et aurait défendu des thèses soutenant l’existence du paranormal. Georges-André Tessier nous propose ensuite un article analysant la méthodologie déficiente de l’étude de Manon Bergeron, professeure au Département de sexologie de l’UQAM, sur les violences sexuelles en milieu collégial, suivi d’une critique par Gabriel Lepage d’un article défendant l’idée que la science devrait être redéfinie parce que la démarche scientifique ne représente que « la subjectivité des hommes »…

Finalement, dans un volet « religion, laïcité et athéisme », vous trouverez un article d’Andréa Richard et de Romain Gagnon selon lequel la Charte des droits et libertés devrait s’appuyer sur la laïcité. Suit le compte-rendu, rédigé par François Doyon, d’un livre décrivant le marché des aliments halal et cachère, ainsi que les revenus générés de la sorte pour des groupes religieux fondamentalistes. Le même auteur répond ensuite à certains arguments des croyants selon lesquels l’athéisme est une croyance religieuse et la morale tire son origine de prescriptions divines.

Voir la liste des articles.

Avis aux abonnés - dates de parution d'un numéro : 13 avril, 13 août, 13 décembre.

Appel aux auteurs - dates de tombée d'un numéro : 15 janvier, 15 mai, 15 septembre : détails


Lectures en ligne :

Articles par thème : laïcité, religion, santé, psychologie, ovnis, controverses.