Accueil » Ressources » Quackwatch » L’escroquerie Aqua Detox

L’escroquerie Aqua Detox

Dr Stephen Barrett

Une façon d’arnaquer les gens est de diagnostiquer et de corriger un problème inexistant. Les praticiens d’Aqua Detox le font en prétendant éliminer les toxines et équilibrer l’énergie cellulaire. Pendant les séances de traitement, les pieds du client sont baignés pendant 30 minutes dans de l’eau salée soumise à un courant à basse tension transmis par un ensemble d’électrodes appelé “réseau” (l’objet cylindrique sombre auquel le fil est attaché). Aqua Detox International affirme que l’appareil « produit une fréquence d’ions positifs et négatifs, qui résonnent doucement à travers le corps et stimulent toutes les cellules qui le composent… Rééquilibrant l’énergie cellulaire, permettant aux cellules de fonctionner efficacement et de… libérer les toxines qui peuvent s’être accumulées. » [1] Pendant le processus, l’eau vire généralement au brun rougeâtre. Certains spécialistes du marketing qualifient ce processus de « nettoyage ionique » ou de « bain de pieds ionique ».

Aqua-Detox

Un autre spécialiste du marketing (Mobile Beauty) explique en outre que « le système aspire les toxines à travers la plante des pieds » et que « l’eau change de couleur en raison de la libération de substances toxiques à travers les 2000 pores de la plante des pieds ». Ses séances de traitement coûtent généralement entre 15 et 30 £. Le site Web de la société indique que « vous verrez les toxines excrétées dans l’eau. L’eau changera de couleur et de consistance – de l’orange au brun en passant par le noir ». Une couleur jaune proviendrait des reins et de la vessie, orange-marron des articulations, un vert-brun foncé tirant sur le noir du foie, de la vésicule biliaire et/ou de l’intestin, et le blanc du système lymphatique. De la graisse ou des particules de graisse peuvent flotter à la surface de l’eau. Selon la société, le processus peut être utilisé pour améliorer les fonctions hépatiques et rénales, la circulation, le métabolisme général, l’arthrite et les douleurs articulaires, les maux de tête, la fatigue, l’irritabilité, les douleurs menstruelles, les problèmes de peau, les intoxications dues au mercure et aux métaux lourds ainsi que les allergies alimentaires et les troubles digestifs [2].

Les affirmations ci-dessus sont absurdes. La plupart des maladies énumérées n’ont pas de base toxique. Les ions positifs et négatifs ne peuvent pas “résonner” dans tout le corps en réponse à un tel dispositif. Et la peau n’a pas la capacité d’excréter les toxines. Une véritable détoxification des substances étrangères se produit dans le foie, qui modifie leur structure chimique afin qu’elles puissent être excrétées par les reins, qui les filtrent à partir du sang, et elles sont finalement éliminées dans l’urine.

L’Aqua Detox aurait été développé par ‘‘Dr.’’ Mary Staggs d’après « la recherche » de Royal Rife [3]. Staggs, d’origine britannique, a obtenu deux diplômes en naturopathie d’une école par correspondance américaine non reconnue et semble effectuer l’essentiel de ses travaux en Espagne [4]. Rife était un inventeur américain qui, au cours des années 1920, a prétendu avoir mis au point un puissant microscope capable de détecter les microbes vivants grâce à la couleur des auras émises par leur taux de vibration [5]. Une enquête réalisée par le journaliste scientifique Ray Girvan a identifié au moins 19 autres appareils similaires à l’Aqua Detox [6] dont la plupart sont vendus pour un prix avoisinant 1 000 £.

De nombreux sceptiques ont soupçonné que le changement de couleur provoqué par l’Aqua Detox était dû à la rouille (fer oxydé) plutôt qu’à des toxines. Ben Goldacre, qui écrit la colonne « bad science » pour Guardian Unlimited (un journal britannique en ligne), a enquêté en utilisant une batterie de voiture pour envoyer du courant à travers deux clous en métal qu’il a placés dans un bol d’eau salée. L’eau a viré au brun et des boues sont apparues à sa surface. Ensuite, il a envoyé un collègue se « désintoxiquer » et collecter des échantillons d’eau avant et après le processus. Les tests de laboratoire ont montré que dans les deux cas, le changement de couleur de l’eau était dû à une augmentation importante de la teneur en fer [7]. Ainsi, il apparaît que le changement de couleur est dû principalement à la formation de rouille provoquée par la corrosion des électrodes, et que l’eau changerait de couleur, qu’un pied y ait été placé ou non.

L’article de Guardian Unlimited a eu un impact sur la commercialisation de l’Aqua Detox et de ses imitateurs. Certains spécialistes du marketing reconnaissent que les couleurs sont entièrement dues à la conversion des électrodes. On insiste moins sur l’élimination des toxines et davantage sur « l’équilibrage » de « l’énergie » qui n’est pas mesurable avec des instruments scientifiques (et qui est donc indiscutable). Mais ce qu’il faut retenir est très simple : tous ces dispositifs doivent être considérés comme médicalement sans valeur.

Références

  1. Research for Aqua Detox. Aqua Detox International site web, version de 2004.
  2. Miracle Beauty home page, version de 2004.
  3. American Cancer Society. Questionable methods of cancer management : Electronic devices. CA—A Cancer Journal for Clinicians 44:115-127, 1994.
  4. Mary Staggs. Biographical information on Contact Reflex Analysis and Nutritional research Foundation Web site, accessed Dec 27, 2004.
  5. Harris G. A detox to make your toes curl. Daily Telegraph, June 6, 2003.
  6. Girvan R. Dodgy detox. Apothecary's Drawer Weblog, May 28, 2004.
  7. Goldacre B. Rusty results. Guardian Unlimited, Sept 2, 2004.

Dernière mise à jour le 1 mars 2020.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2020 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2020 Les Sceptiques du Québec (version française)