Accueil » Ressources » Quackwatch » Auriculothérapie : un regard sceptique

Auriculothérapie : un regard sceptique

Dr Stephen Barrett
Auriculothérapie

L'auriculothérapie est basée sur la notion que les structures et les fonctions du corps sont en quelque sorte "cartographiées" sur la surface externe de l'oreille. Elle peut être définie comme la stimulation de la peau de l'oreille pour diagnostiquer et traiter des problèmes de santé dans d'autres parties du corps. Les deux approches principales ont une terminologie et des techniques qui se chevauchent mais des bases théoriques différentes. L'approche originale - communément appelée acupuncture de l'oreille, acupuncture auriculaire ou auriculoacupuncture - remonterait à la Chine ancienne et impliquait l'insertion d'aiguilles d'acupuncture pour stimuler les points sur l'oreille. Elle est basée sur les notions chinoises traditionnelles relatives au flux d’énergie non matérielle à travers des canaux hypothétiques appelés méridiens, mais les versions actuelles de cette approche postulent que cela fonctionne à travers un système de réflexes organisés sur la surface externe des oreilles [1,2]. Cette version de l’acupuncture auriculaire associe les "points d’acupuncture" à la fonction des organes et comprend des "points principaux" censés soulager la douleur, activer les glandes, produire une sédation et "équilibrer" les moitiés gauche et droite du cerveau [2].

L'approche "moderne" - plus communément appelée auriculothérapie - aurait été "découverte" au début des années 1950 par Paul Nogier, un neurologue français qui proposait que:

  • La surface du corps et les organes internes sont représentés sur l'oreille selon un motif ressemblant à un fœtus inversé (homunculus), comme indiqué sur le schéma à droite.
  • Les problèmes dans n'importe quelle partie du corps se traduisent par une sensibilité accrue à un point correspondant de l'oreille.
  • La stimulation électrique, l'acupuncture ou le massage du point approprié entraîne une suppression ou une diminution spectaculaire de la douleur dans la partie du corps correspondante.

Plus tard, Nogier produisit des diagrammes supplémentaires dans lesquels la ou les parties de l'oreille censées représenter un organe spécifique variaient en fonction de la "phase" de la maladie.

Les zones de la Phase 1 sont dites en corrélation avec la physiologie normale ou une pathologie aiguë. La Phase 2 correspond à des conditions dégénératives, le "fœtus inversé" étant transformé en position verticale. La Phase 3 correspond à des conditions subaiguës et chroniques, l’homunculus étant tourné à peu près à mi-chemin. Ainsi, les points liés aux structures distantes seraient localisés jusqu'à trois endroits selon le stade du processus pathologique [3].

Certains organes et structures du système auriculaire chinois diffèrent de ceux proposés par Nogier, car le modèle chinois se concentre sur les observations fonctionnelles et, plutôt que d'utiliser des descriptions anatomiques, les Chinois ont identifié certains points avec des noms fonctionnels ou métaphoriques. Ainsi, les points "d'acupuncture" sont localisés plus nébuleusement et n'ont pas été intégrés aux cartes utilisées par les disciples de Nogier [4].

Auricular Medicine International affirme désormais que "la médecine auriculaire est devenue un système médical à part entière" et que "le diagnostic auriculaire peut être utilisé pour découvrir plus de 200 maladies différentes, notamment des organes internes, gynécologiques, à cinq sens et toutes autres anomalies physiques et mentales. " Auricular Medicine International affirme également que le diagnostic peut être établi grâce à un examen, au repérage des points sensibles, à une pression au stylo pour voir comment la peau réagit, à la mesure de la résistance de la peau à un faible courant électrique et à un ordinateur pour interpréter les mesures de résistance [5].

Les recherches Google pour "auriculothérapie" et "auriculoacupuncture" indiquent qu'"auriculothérapie" est beaucoup plus commun, mais les termes sont souvent utilisés de manière interchangeable. Les termes acupuncture auriculaire ou acupuncture auriculaire sont utilisés lorsque la stimulation est obtenue en insérant des aiguilles d'acupuncture. Lorsque des points ou des zones spécifiques de l'oreille sont stimulés par une pression manuelle, l'approche est appelée acupression auriculaire ou réflexologie de l'oreille. Les points d'acupuncture sur l'oreille peuvent également être stimulés avec des lasers, des aimants et des pastilles auriculaires. Dans la suite de cet article, j'utiliserai l'auriculothérapie pour désigner toutes ces approches.

Les partisans affirment que l'auriculothérapie est efficace contre les douleurs faciales et divers maux du corps. Ils affirment en outre que la détection de la conductance et de la sensibilité électriques peut révéler des points spécifiques qui peuvent être stimulés pour modifier les schémas réflexes anormaux dans le cerveau, les organes internes et d'autres régions du corps. Un important manuel d’acupuncture affirme que "le système somatotopique auriculaire semble fonctionner comme un émetteur-récepteur miniature en contact direct avec le système nerveux". [2]

L’Auriculotherapy Institute, fondé en 1999, offre une certification en auriculothérapie, acupuncture auriculaire et médecine auriculaire. Son répertoire de sites web répertorie environ 340 praticiens certifiés aux États-Unis.

Considérations pratiques

Il n'y a aucune raison logique de croire que les cartes d'oreille sont valides. Il n’existe pas de voies anatomiques ou physiologiques connues par lesquelles des points de l’oreille sont reliés au reste du corps. Même si de nouvelles voies étaient découvertes, ils ne pourraient pas expliquer comment les dysfonctionnements d'organes pourraient être détectés ni comment les emplacements pourraient changer en fonction du stade de la maladie. L'auriculoacupuncture postule également agir par une action réflexe liée à des points spécifiques de l'oreille qui deviennent sensibles ou douloureux au toucher. Une étude bien conçue n'a révélé aucune relation entre les régions de douleur musculo-squelettique rapportées par les patients et les zones douloureuses indiquées sur les cartes d'auriculoacupuncture [7]. Quelques autres ont trouvé des relations, mais les revendications de base sont si absurdes qu'il est raisonnable de supposer que le concept de carte ne sera jamais justifié.

Seules quelques études ont vérifié si l’auriculothérapie pouvait soulager la douleur. L'une d'elles était une expérience bien conçue en deux parties impliquant 36 patients souffrant de douleur chronique. Une partie a comparé les effets de la stimulation de points désignés et de points de contrôle non liés à la zone douloureuse. La deuxième partie a comparé la stimulation des points désignés avec un contrôle placebo sans stimulation. Après que les scores de soulagement de la douleur n'ont montré aucune différence dans les deux expériences, les auteurs ont conclu que l'auriculothérapie n'était pas une procédure thérapeutique efficace pour la douleur chronique [8]. Une étude plus récente et bien conçue portant sur 90 patients cancéreux souffrant de douleur chronique a conclu que l'intensité de la douleur avait diminué de 36% après deux mois chez ceux traités par auriculoacupuncture et qu'elle avait peu changé pour ceux traités par un placebo. Les auteurs de l'étude ont également consulté la littérature médicale et ont trouvé trois autres essais randomisés déclarés positifs mais trop mal conçus pour être convaincants [9].

L'auriculothérapie peut-elle guérir la maladie ? Il n’y a certainement aucune preuve scientifique qui le permette, et il n’y a aucune raison logique de croire que manipuler l’oreille de quelqu'un puisse modifier le processus pathologique d’une partie éloignée du corps.

Même si l'auriculothérapie peut soulager la douleur, je doute qu'il soit rentable de l'utiliser à cette fin. Comme indiqué ci-dessus, les preuves d'efficacité sont minces. Les études n’étaient pas conçues pour vérifier si l’auriculoacupuncture permettrait aux patients de réduire ou d’éliminer leurs analgésiques. Même s'il le pouvait, cela coûterait probablement beaucoup plus cher qu'un médicament. De plus, le cadre dans lequel l’auriculoacupuncture est administrée doit être pris en compte. Il peut être sûr de l’obtenir dans un centre médical qui effectue des recherches sur ce que l’on sait de l’anatomie et de la physiologie humaines. Cependant, il est très insensé de demander conseil ou traitement à des personnes qui se fient à des idées farfelues sur le fonctionnement du corps.

 

Références

  1. History of auricular medicine. Auricular Medicine International Web site, accessed Feb 1, 2008.
  2. Helms JM. Acupuncture Energetics: A Clinical Approach for Physicians. Berkeley CA: Medical Acupuncture Publishers, 1995.
  3. Frank BL, Soliman N. Shen men: A critical assessment through advanced auriculotherapy. Medical Acupuncture 10(2), 1998.
  4. Frank BL, Soliman N. Obesity treatment through auricular therapy and auricular medicine. Medical Acupuncture 14(1), 2002.
  5. Auricular diagnosis. Auricular Medicine International Web site, accessed Feb 1, 2008.
  6. Definition of auriculotherapy and ear acupuncture. Auriculotherapy Certification Institute Web site, accessed Feb 1, 2008.
  7. Andersson E and others. Are auriculotherapy maps reliable for chronic musculoskeletal pain disorders: A double-blind evaluation. Acupuncture in Medicine 25:(3):72-79, 2007.
  8. Melzack, Katz J. Auriculotherapy fails to relieve chronic pain. A controlled crossover study. JAMA 251:1041-1043, 1984.
  9. Alimi D. Analgesic effect of auricular acupuncture for cancer pain: A randomized, blinded, controlled trial. Journal of Clinical Oncology 21:4120-4126, 2003.

Traduit par Damien Delbèque le 19 mars 2019.

Dernière mise à jour le 27 mars 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)