Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch » Le chlorure de césium

La FDA interdit le chlorure de césium en tant que préparation magistrale

Dr Stephen Barrett

En 2018, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a interdit l'utilisation du chlorure de césium (CsCl) comme ingrédient dans des préparations magistrales [1]. Le chlorure de césium est un sel minéral que certains praticiens marginaux prescrivent aux patients atteints de cancer, même s'il n'est pas approuvé par la FDA. Au 30 juin 2018, la FDA avait recensé 23 cas de patients souffrant d'effets indésirables, allant jusqu'au décès de 6 d'entre eux. Dix-huit de ces rapports ont été publiés dans des revues médicales; les autres ont été signalés à la FDA. L'effet nocif le plus fréquemment rapporté a été une perturbation du rythme cardiaque [2].

La FDA a également annoncé qu'elle prendrait des mesures réglementaires, telles que l'envoi d'une lettre d'avertissement, la saisie du produit, la demande d'injonction d'un tribunal ou des poursuites pénales à l'encontre de toute pharmacie ou de tout professionnel de la santé préparant un médicament contenant du chlorure de césium. Avant l’annonce, le CsCl figurait sur la liste des substances de la «catégorie 1» pouvant être utilisées dans la composition sans crainte d’être réglementée jusqu’à ce qu’elles soient définitivement examinées par la FDA. La FDA a maintenant déplacé le CsCl vers la liste de «catégorie 2» des substances interdites en raison de risques importants pour la sécurité.

L'avocat Jann Bellamy estime que la FDA aurait dû faire cela il y a deux ans mais qu'elle s'est fiée aux « informations » fournies par l’American Association of Naturopathic Physicians, l'Alliance for Natural Health, le Integrative Medicine Consortium et les McGuff Compounding Pharmacy Services. Bellamy a écrit que ce qui s'est passé "devrait démontrer à tout le monde ... le mépris envers les preuves d'efficacité et de sécurité de la part des "médecins" naturopathes et des médecins intégrateurs et de leurs organisations "professionnelles " [3]. Elle a également critiqué les législateurs des États et les conseils médicaux pour ne pas protéger le public contre les praticiens non scientifiques [4,5].

La FDA est au courant du problème du chlorure de césium depuis au moins 20 ans. En 2001, Allen J. Hoffman a été condamné à 46 mois de prison fédérale et à un an de probation sous surveillance et à une indemnité de réparation de 222 506 $. Les procureurs ont déclaré que M. Hoffman, par le biais de sa société T-Up Inc., basée à Baltimore, avait traité plus de 3 000 patients avec un mélange d’aloe vera et de chlorure de césium. Selon des informations parues dans la presse, il aurait plaidé coupable devant le tribunal de district américain de Baltimore de deux chefs d'accusation d’introduction d’un nouveau médicament non approuvé dans le commerce entre États dans le but de frauder la FDA [6].

En 2019, Quackwatch a reçu un rapport sur une femme qui avait failli mourir après un mois de chlorure de césium prescrit par un naturopathe. Lors d'une sortie accompagnée de son mari, elle subit un arrêt cardiaque qui la fit s'écrouler au sol. Fort heureusement, son époux connaissait la RCR (réanimation cardio-respiratoire) et a su rétablir un rythme cardiaque, ce qui lui a permis d'être ensuite prise en charge et soignée en centre hospitalier.

 

Références

  1. Safety risks associated with certain bulk drug substances nominated for use in compounding. FDA Web site, July 31, 2018.
  2. FDA alerts health care professionals of significant safety risks associated with cesium chloride. FDA news release, July 23, 2018.
  3. Bellamy J. FDA blacklists cesium chloride, ineffective and dangerous naturopathic treatment. Science-Based Medicine. Aug. 2, 2018.
  4. Bellamy J. Legislative alchemy 2017: Naturopathy. Science-Based Medicine, Dec 21, 2017.
  5. Bellamy J. State medical boards should not recognize board certification in "integrative medicine". Science-Based Medicine.
  6. Willis L. Man gets term of 46 months in aloe vera case: Concoction distributed as a treatment for cancer. Baltimore Sun, Dec 1, 2001.

 

Traduit par Damien Delbèque le 19 mars 2019.

Dernière mise à jour le 23 mars 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)