Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch » Zones de cancer, statistiques et preuve

Zones de cancer, statistiques et preuve

John R. Vig, Ph.D.

Plusieurs événements que les médias (et les autres) considèrent comme significatifs sont de simples aberrations statistiques. Les zones géographiques d’apparition de cancer font fréquemment partie du tableau.

Par exemple, il y a quelques années, quelqu’un a remarqué qu’il existait une incidence supérieure de cas de cancer chez les gens habitant dans une rue de ma région. Rapidement, l’environnement fut suspecté (par ex., les eaux des puits). Après de nombreux tests, rien d’inhabituel ne fut trouvé mais certaines personnes étaient toujours convaincues qu’il existait une certaine relation de cause à effet entre le fait de vivre dans cette rue et la forte prévalence de cancer. Certaines personnes refusent de croire que de telles choses peuvent survenir sans raison particulière, c’est-à-dire qu’elles peuvent juste être dues à des variations statistiques.

Si vous lancez une pièce 10 fois, de manière répétée, sur la moyenne, vous obtiendrez 5 faces et 5 piles. Cependant, parfois, vous pourriez obtenir 7 faces, ou 8 piles, et environ 1 fois sur mille (en moyenne), vous obtiendrez 10 faces (ou 10 piles). Certains pourraient en conclure qu’il y a quelque chose de magique pour que la pièce tombe 10 fois du côté face.

De manière similaire, l’incidence moyenne de cancer pour chaque groupe de 100 personnes d’un voisinage pourrait être de 1 par an (je ne sais pas quel est le chiffre correct). Pour environ 250 millions d’habitants aux USA, cela fait 2.5 millions de groupes de 100 personnes. Parmi ces 2.5 millions de groupes, certains groupes ne présenteront pas de cas de cancer et certains groupes auront 10 cas de cancer. Le groupe sans cancer n’est pas nécessairement localisé dans une région plus sûre que le groupe comportant 10 cas de cancers. Il peut n’y avoir aucune cause particulière tant pour le groupe « zéro incidence » que pour le groupe « 10 cas ».

Donc, la prochaine fois que vous serez confronté à un « danger » relié au cancer, qui est « prouvé » à l’aide de statistiques, soyez conscient qu’il peut seulement s’agir d’une fluctuation statistique. Avant d’agir en fonction de ce que vous avez entendu, vérifiez votre information à l’aide d’une source fiable, ou cherchez des preuves supplémentaires qui confirment le danger.

 

Dr. Vig est un physicien dont les recherches sont dirigées sur les horloges de haute précision, les standards de fréquence et les senseurs. Il est président de Ultrasonics, Ferroelectrics and Frequency Control (UFFC) Society of the Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) et exploite les sites web UFFC et Colts Neck.

 

Voir aussi: Un message spécial pour les patients atteints de cancer qui recherchent des traitements "alternatifs".

 

Traduit par N. Garbacki, 2019.

Dernière mise à jour le 9 mars 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil Partager

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)