Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch en français » Méfiez-vous des "examens gratuits" des pieds
Méfiez-vous des annonces d'"Examen gratuit des pieds"

 

Stephen Barrett, M.D.

 

Si vous recevez par courrier un coupon ou vous voyez dans les Pages Jaunes une annonce offrant un examen des pieds gratuit, soyez prudent. L'examen peut s'avérer coûteux. Les médecins en médecine podiatrique (DPM) -- aussi appelés des médecins des pieds ou podiâtres -- peuvent rendre des soins de santé appréciables. Ils participent souvent, avec d'autres professionnels de la santé, dans des dépistages subentionnés par des organisations sans but lucratif. Mais, comme dans toute profession reliée à la santé, certains podiâtres seraient impliqués dans des pratiques de facturation immorales.

Les patients parfois sont facturés pour des services qu'ils croyaient gratuits, qu'ils n'ont pas demandés, qu'ils n'avaient pas besoin, ou qui n'étaient pas faits. Certains sont même référés à des agences de collection s'ils refusent d'acquitter leur comptes. Il n'y aucun moyen de préciser quel pourcentage des examens "gratuits" sont légitimes et quel pourcentage ne le sont pas. Toutefois, il y a des moyens que vous pouvez prendre pour minimiser de vous faire prendre:

  • Si vous devez consulter pour un problème de pieds, faites votre choix du médecin selon sa formation et réputation professionnelle, non pas sur la grosseur de l'annonce ou sur l'offre fait qui peut paraître exagéré.
  • Les meilleurs podiâtres sont ceux qui voient que des patients référés par un médecin et ne font pas de publicité du tout. Il serait mieux que vous soyez référé par votre médecin.
  • Une fois dans le bureau du podiâtre, soyez prudent si on vous demande de signer pour des services que vous pensiez étaient gratuits.
  • Ne donnez pas votre numéro d'assurance sociale ou d'assurance de santé lors de l'examen apparemment gratuit. Si on vous fait des pressions pour cette information, il serait mieux pour vous de partir. Même si le docteur ne vous envoit pas de facture, la facturation faite à des compagnies d'assurance ou au gouvernement, suite à des examens "gratuits" contribuent à la fraude qui augmente les coûts de soins de santé pour la population.
  • Si vous croyez que vous vous être faits avoir, communiquez avec le bureau qui émet les permis de pratique des médecins.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil Partager

© 2018 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2018 Les Sceptiques du Québec (version française)