Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch » Idées fausses sur la vaccination. Idée fausse n°3

Idées fausses sur la vaccination

Idée fausse n° 3 :
Il existe des lots problématiques de vaccins, qui ont été associés à plus d'événements indésirables et de décès que d'autres. Les parents devraient trouver les numéros de ces lots et ne pas permettre que leurs enfants en reçoivent des vaccins.

Cette idée fausse a fait récemment l’objet d’une large publicité lorsque la sécurité des vaccins a fait l’objet d’un journal télévisé. Tout d’abord, le concept de lots problématiques de vaccins tel qu’il est utilisé dans ce contexte est faux. Il est basé sur la présomption que plus un lot de vaccins est associé à des rapports au VAERS, plus les vaccins contenus dans ce lot sont dangereux, et qu'en consultant une liste du nombre de rapports par lot, les parents peuvent identifier les lots de vaccins à éviter.

C’est trompeur pour deux raisons :

1. Le VAERS (Système de déclaration d’événements indésirables liés aux vaccins) est un système permettant de signaler les événements survenant après une administration de tout vaccin. Les rapports au VAERS ne doivent pas être interprétés comme impliquant une causalité. En d'autres termes, un rapport au VAERS ne signifie pas que le vaccin a été la cause de l'événement. Statistiquement, on peut s’attendre à ce qu’un certain nombre de maladies graves, voire de décès, surviennent par hasard chez des enfants récemment vaccinés. Bien que les vaccins soient connus pour provoquer des effets secondaires mineurs et temporaires tels que de la douleur ou de la fièvre, il existe peu de preuves, voire aucune, associant une vaccination à des problèmes de santé permanents ou au décès.
Le signalement d'un événement indésirable au VAERS ne signifie pas qu'il a été causé par un vaccin.

2. Les lots de vaccins ne sont pas tous les mêmes. La taille des lots de vaccins peut varier de quelques centaines de milliers à plusieurs millions de doses, et la distribution de certains lots est beaucoup plus longue que d’autres. Naturellement, un lot plus important et un lot qui est distribué plus longtemps seront associés à davantage d'événements indésirables, tout simplement par hasard. En outre, les vaccins administrés dans la première enfance sont associés à un plus grand nombre de décès coïncidents, car les taux de mortalité infantile sont les plus élevés au cours de la première année de vie. Donc, le fait de savoir que le lot A a été associé à un nombre x d'événements indésirables alors que le lot B a été associé à un nombre y ne dirait pas nécessairement quoi que ce soit sur l'innocuité relative des deux lots, même si le vaccin a effectivement provoqué les événements.

L'examen des listes publiées de lots problématiques n'aidera pas les parents à identifier le meilleur ou le pire des vaccins pour leurs enfants. Si le nombre et le type de rapports au VAERS relatifs à un lot de vaccins donné indiquaient qu'il était associé à plus d’événements indésirables ou de décès que prévu, la Food and Drug Administration (FDA) est légalement habilitée à rappeler immédiatement ce lot. D'après les rapports du VAERS, aucun lot de vaccin ne s'est révélé dangereux à l'époque moderne.

Toutes les installations de fabrication de vaccins et les produits vaccinaux sont agréés par la FDA. De plus, chaque lot de vaccins est soumis à des tests de sécurité par le fabricant. Les résultats de ces tests sont examinés par la FDA, qui peut répéter certains de ces tests comme mesure de protection supplémentaire. La FDA inspecte également régulièrement les installations de fabrication de vaccins afin de s’assurer du respect des procédures de fabrication et des réglementations en matière de test des produits, et elle examine les rapports hebdomadaires du VAERS pour chaque lot, à la recherche de profils inhabituels. La FDA rappellerait un lot de vaccins dès les premiers signes de problème. Pour la FDA et pour le fabricant, il n’y a aucun intérêt à permettre à un vaccin dangereux de rester sur le marché. Le public américain ne tolérerait pas les vaccins s’ils n’étaient pas soumis aux normes de sécurité les plus rigoureuses. Le simple fait qu'un lot de vaccins est toujours en cours de distribution indique que la FDA le considère comme sûr.

 

Ces informations sont adaptées du matériel publié en 1996 par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies afin d'aider les médecins à rassurer leurs patients.

Idées fausses sur la vaccination: n°1; n°2; n°3; n°4; n°5; n°6; n°7; n°8; n°9; n°10; n°11; n°12; Idées fausses sur la vaccination

 

Cette page a été publiée le 11 novembre 1997.

Traduction en français le 15 mars 2019 par le Dr Jacek Sierakowski.

Dernière mise à jour le 12 avril 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)