Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch » Idées fausses sur la vaccination. Idée fausse n°4

Idées fausses sur la vaccination

Idée fausse n° 4 :
Les vaccins entraînent de nombreux effets indésirables, voire la mort, et ils peuvent causer des effets à long terme dont nous n’avons pas connaissance.

Les vaccins sont en réalité très sûrs, malgré les implications contraires de nombreuses publications antivaccinales. Celles-ci parlent parfois du nombre de déclarations reçues par le Système de déclaration des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS) et suggèrent qu'elles représentent toutes des effets secondaires de vaccins. Ce nombre peut être trompeur, car la plupart des effets indésirables des vaccins sont mineurs et temporaires, tels qu'une douleur au bras ou une légère fièvre. Ils peuvent souvent être contrôlés en prenant du paracétamol avant ou après la vaccination. Des événements indésirables plus graves surviennent rarement (de l'ordre d’un par million de doses), et certains sont si rares que le risque ne peut pas être évalué avec précision. En ce qui concerne « les vaccins causant la mort », si peu de décès peuvent être attribués de manière plausible aux vaccins qu'il est difficile d'évaluer ce risque de manière statistique. De tous les décès déclarés au VAERS entre 1990 et 1992, un seul serait probablement associé à un vaccin. Chaque décès signalé au VAERS fait l’objet d’un examen approfondi afin de s’assurer qu’il n’est pas lié à un nouveau problème associé au vaccin, mais peu de preuves, voire aucune, suggèrent qu’un vaccin ait contribué à l’un des décès signalés. Dans son rapport de 1994, l'Institut de Médecine déclarait que le risque de décès dû aux vaccins était « extrêmement faible ».

Mais il ne suffit pas d'analyser les risques, il faut toujours examiner à la fois les risques et les avantages. Un seul effet indésirable grave après un million de doses de vaccin ne serait pas justifié si la vaccination ne procurait aucun avantage. S'il n'y avait pas de vaccins, il y aurait beaucoup plus de cas de maladies, avec des effets secondaires plus graves et plus de décès. Par exemple, selon une analyse des avantages et des risques de la vaccination DCT, si nous n’avions aucun programme de vaccination aux États-Unis, les cas de coqueluche pourraient être multipliés par 71 et les décès liés à la coqueluche pourraient être quadruplés. La comparaison du risque lié à la maladie avec le risque lié au vaccin peut nous donner une idée des avantages de la vaccination de nos enfants. Le tableau suivant compare ce risque pour six maladies.

Risques liés à la maladie

Effets indésirables de la vaccination

Rougeole
Pneumonie : 1 sur 20
Encéphalite : 1 sur 2 000
Décès : 1 sur 3 000

Oreillons
Encéphalite : 1 sur 300

Rubéole
Syndrome de rubéole congénitale :
1 sur 4
(si la femme est infectée
tôt dans la grossesse)

Vaccin ROR
Encéphalite ou réaction allergique grave :
 1 sur 1 000 000

Diphtérie
Décès : 1 sur 20

Coqueluche
Pneumonie : 1 sur 8
Encéphalite : 1 sur 20
Décès : 1 sur 20

Tétanos
Décès : 3 sur 100

 

Vaccin DCT
Pleurs continus, puis récupération complète :
1 sur 100
Convulsions ou choc, puis récupération complète : 1 sur 1 750
Encéphalopathie aiguë :
0-10,5 sur 1 000 000
Décès : Aucun prouvé

 

 

Le fait est qu’un enfant est de loin plus susceptible d’être sérieusement atteint par l’une de ces maladies que par un vaccin. Bien que tout dommage grave et tout décès causé par une vaccination soient de trop, il est également clair que les avantages de la vaccination dépassent largement ce risque et que beaucoup plus de lésions et de décès surviendraient sans la vaccination. En fait, il serait inacceptable de disposer d’une intervention médicale aussi efficace que la vaccination en prévention des maladies et de ne pas l'utiliser.

Le Service de santé publique des États-Unis mène des recherches pour mieux comprendre quels événements indésirables liés aux vaccins sont réellement causés par les vaccins et comment encore réduire le faible risque de lésion grave associée aux vaccins.

 

Ces informations sont adaptées du matériel publié en 1996 par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies afin d'aider les médecins à rassurer leurs patients.

Idées fausses sur la vaccination: n°1; n°2; n°3; n°4; n°5; n°6; n°7; n°8; n°9; n°10; n°11; n°12; Idées fausses sur la vaccination

 

Cette page a été publiée le 11 novembre 1997.

Traduction en français le 15 mars 2019 par le Dr Jacek Sierakowski.

Dernière mise à jour le 12 avril 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil Partager

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)