Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch » Idées fausses sur la vaccination

Idées fausses sur la vaccination

Introduction

Les vaccinations font partie intégrante des soins de santé de routine donnés par le médecin de famille (ou dans certains cas, d'un centre local de santé.). Une protection de longue durée est possible pour dix maladies : la rougeole, les oreillons, la rubéole, la poliomyélite, le tétanos, la coqueluche, la diphtérie, la varicelle, les méningites à Haemophilus influenzae B, et l'hépatite B. La vaccination contre toutes ces maladies est recommandée par l'American Academy of Pediatrics, l'American Academy of Family Practice, et l'Advisory Committee on Immunization Practices du Centers for Disease Control and Prevention (CDC)

Tous les états des États-Unis exigent une preuve de vaccination ou celle d'une immunité contre certaines de ces maladies pour l'admission à l'école. Toutefois, les exigences varient d'un état à l'autre, et des exemptions peuvent être données pour des raisons médicales, morales ou religieuses.

La vaccination est importante aussi pour les adultes. Ceux qui ne sont pas protégés contre ces maladies devraient faire un point sur les risques potentiels avec leur médecin. Les rappels de tétanos devraient être faits tous les 10 ans [1]. Les vaccins contre la grippe (qui donnent une protection saisonnière) et la vaccination contre la pneumonie pneumococcique sont recommandés pour les patients à risque, tels que les gens âgés et les travailleurs de certaines institutions.

Le succès des programmes de vaccination aux États-Unis et en Europe a inspiré le concept du 20e siècle de "la disparition de la maladie" - l'idée qu'une maladie particulière puisse être supprimée de toutes les populations par la coopération globale [2]. En 1977, après une décennie de campagne portant sur 33 pays, la variole a disparu dans le monde entier. La poliomyélite causée par un virus sauvage a été supprimée sur le continent américain ; les taux de vaccination des enfants aux États-Unis sont à un seuil élevé comme jamais ; la maladie et les décès causés par la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la rougeole, les oreillons, la rubéole et Haemophilus influenzae B (Hib) sont à des niveaux bas records. Le CDC's Parent's Guide to Childhood Immunizations donne des statistiques intéressantes en ce qui a trait à la vaccination pour des maladies chez les enfants :

 

Maladie Cas avant vaccin (par année) Cas en 2007 Baisse en pourcentage
Diphtérie 175 885 0 100%
Tétanos 1 314 28 98%
Rougeole 503 282 43 99.9%
Oreillons 152 209 800 99.5%
Rubéole 47 745 12 99.9%
Synd. Rubéole congénitale 823 0 100%

 

Fausses idées courantes

Au moins dix fausses idées peuvent mener les parents à se questionner sur la vaccination de leurs enfants. S'il en existe d'autres dont vous aimeriez que Quackwatch prenne connaissance, svp nous contacter par courrier électronique

  • Idée fausse n°1 : À cause de l'amélioration de l'hygiène et du système sanitaire, les maladies avaient déjà commencé à disparaître avant l'introduction de vaccins. Voir : Idée fausse n°1
  • Idée fausse n°2 : La majorité des gens qui présentent ces maladies ont été protégés par les vaccins. Voir : Idée fausse n°2 
  • Idée fausse n°3 : Il y a des lots de vaccins qui ont été associés avec plus de réactions secondaires et de décès que d'autres. Les parents devraient identifier ces lots et pas permettre à leurs enfants de se faire administrer ces vaccins. Voir : Idée fausse n°3 
  • Idée fausse n°4 : Les vaccins causent beaucoup d'effets indésirables graves, et même la mort - et peuvent causer des effets à long terme que nous ne connaissons même pas. Voir : Idée fausse n°4 
  • Idée fausse n°5 : Le DCT (diphtérie-coqueluche-tétanos) donne le syndrome de la mort subite du nourrisson. Voir : Idée fausse n°5 
  • Idée fausse n°6 : Les maladies qui sont empêchées par les vaccins ont été pratiquement supprimées aux États-Unis, alors il n'y a plus de raisons que je fasse vacciner mon enfant. Voir : Idée fausse n°6 
  • Idée fausse n°7 : Administrer plus d'un vaccin à la fois augmente le risque d'effets indésirables graves et peut surcharger le système immunitaire. Voir : Idée fausse n°7
  • Idée fausse n°8 : Il n'y a aucune bonne raison d'immuniser contre la varicelle puisqu'il s'agit d'une maladie banale. Voir : Idée fausse n°8
  • Idée fausse n°9 : Les vaccins provoquent l'autisme. Voir : Idée fausse n°9
  • Idée fausse n°10 : Le vaccin contre l'hépatite B cause des problèmes de santé chroniques, incluant la sclérose en plaques. Voir : Idée fausse n°10
  • Idée fausse n°11 : Le Thimérosal cause l'autisme. La thérapie de chélation peut le guérir. Voir : Idée fausse n°11
  • Idée fausse n°12 : Les enfants sont trop vaccinés. Voir : Idée fausse n°12

 

Idées fausses sur la vaccination: n°1; n°2; n°3; n°4; n°5; n°6; n°7; n°8; n°9; n°10; n°11; n°12.

 

Opposition de certains médecins

Il y a beaucoup de médecins non conventionnels qui conseillent aux parents de ne pas vacciner leurs enfants. Certains sont très sérieux sur le sujet. D'autres prétendent donner une vue 'équilibrée' mais exagèrent ce qu'ils considèrent comme des raisons négatives. Ces actions sont irresponsables et peuvent causer un tort énorme aux patients ainsi qu'à la société en général.

Notes

  1. En France, le calendrier vaccinal recommande le rappel du tétanos (avec la diphtérie et la polio) tous les 20 ans à âge fixe (25, 45 et 65 ans), puis tous les 10 ans à partir de 65 ans.
  2. Ce concept d'éradication est vrai pour les pathogènes qui ne peuvent vivre que dans les organismes humains, comme la rougeole par exemple. Cependant, ça ne marchera pas pour d'autres maladies comme le tétanos, par exemple, puisque le bacille de Nicolaïer (Clostridium tetani) se trouve à peu près partout dans les sols.

 

Pour renseignements additionnels

News and Commentary


 

En 1802, le satiriste britannique James Gillray a caricaturé une scène à l'hôpital Smallpox and Inoculation Hospital de St. Pancras, montrant Edward Jenner administrant le vaccin contre la variole aux jeunes femmes effrayées et aux vaches sortant de différentes parties du corps humain. La caricature a été inspirée par la controverse entourant la vaccination contre la redoutée maladie de la variole. On disait que le vaccin contre la variole bovine avait la capacité de faire germer des appendices semblables à ceux des vaches. Jenner se tient calmement au milieu de la foule. Un garçon à côté de lui tient un contenant portant l'étiquette "VACCINE POCK hot from ye COW" ; les papiers dans la poche du garçon portent l'étiquette "Benefits of the Vaccine". La baignoire sur le bureau à côté de Jenner est étiquetée "OPENING MIXTURE". Une bouteille à côté de la baignoire porte l'étiquette "VOMIT." Le tableau sur le mur représente les adorateurs du Veau d'Or. (Source : Wikipédia)

James Gillray

Dernière mise à jour le 7 avril 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)