L’escroquerie Detox Foot Pad

Dr Stephen Barrett

Il existe divers produits, sous forme de coussinets ou de patchs, à appliquer sur les pieds dans un but allégué de ’’détoxication‘‘ de l’organisme. L’un des plus populaires est le coussinet de pied Kinoki Detox, censé éliminer les toxines, rétablir ’’l’équilibre‘‘ dans le corps et stimuler l’énergie. D’autres produits seraient destinés à renforcer le système immunitaire, réduire le stress, améliorer la circulation, le sommeil, la concentration mentale, soulager les maux de tête et les douleurs arthritiques. Les explications avancées pour leur action reposent sur la réflexologie, le ’’déblocage‘‘ des passages lymphatiques et les ions négatifs qui libèreraient des ’’rayons infrarouges lointains‘‘. Tous ces produits doivent être considérés comme des supercheries et les mécanismes proposés comme absurdes.

Les utilisateurs sont invités à appliquer ces produits sur la plante des pieds et à les laisser agir pendant la nuit. Ils affirment que le matin, les coussinets vont absorber les toxines et virer au marron ou au noir.

Les distributeurs de produits ’’detox‘‘ n’ont effectué aucune étude permettant d’identifier ce qu’ils prétendent éliminer, de mesurer leur niveau dans le corps, de voir si de telles substances s’accumulent dans les électrodes et si leur niveau diminue dans l’organisme. Il est peu probable qu’ils essaient un jour, car l’idée de base selon laquelle les toxines seront excrétées par la peau se heurte à ce que l’on sait de l’anatomie et de la physiologie humaines. Une véritable détoxification des substances étrangères se produit dans le foie, ce qui modifie leur structure chimique afin qu’elles puissent être excrétées par les reins qui les filtrent du sang dans l’urine. Les glandes sudoripares dans les pieds peuvent excréter de l’eau et certaines substances dissoutes. Cependant, son rôle mineur dans l’élimination du corps des substances indésirables n’est pas modifié par l’application de coussinets pour les pieds.

En avril 2008, ABC « 20/20 » a enquêté sur les tablettes Kinoki et Avon et a rapporté : [1]

  • Lorsqu’ils sont utilisés pendant la nuit, les coussinets s’assombrissent, mais on obtient le même noircissement en y déposant des gouttes d’eau distillée.
  • L’analyse en laboratoire des tampons utilisés par huit volontaires n’a révélé aucun signe significatif de métaux lourds ou de solvants couramment utilisés.
  • Lorsqu’on leur a demandé des tests démontrant que leurs produits fonctionnent réellement, les entreprises n’ont proposé aucune étude scientifique valide.

Quelques mois plus tard, une journaliste d’une radio californienne a mené une enquête similaire. Elle a d’abord demandé à son mari de porter les coussinets pendant la nuit, puis de les envoyer à un laboratoire pour des tests. Le laboratoire a découvert que la teneur en métaux lourds des coussinets utilisés était identique à celle d’un coussinet non utilisé, ce qui signifie que ces produits n’ « aspirent pas de toxines ». Puis elle a exposé un coussinet non utilisé à la vapeur produite par une casserole d’eau bouillante, ce qui a provoqué le noircissement du coussinet, indiquant que la couleur foncée résultant du port du coussinet Kinoki est due à un produit chimique présent dans le tampon qui réagit à l’humidité [2].

Le Better Business Bureau (agence nord-américaine chargée de l’éthique commerciale) a attribué à la société Kinoki Detox Foot Pads la note « insatisfaisant » [3].

Les bains de pieds dits ’’de désintoxication‘‘ doivent également être considérés comme des supercheries [4].

En 2009, la Commission fédérale du commerce a accusé Yehuda (’’Juda‘‘) Levin, Baruch Levin et leur société (Xacta 3000 Inc.) de publicité trompeuse. Selon la plainte, les défendeurs ont affirmé qu’appliquer des coussinets de pied de Kinoki sur la plante des pieds la nuit permettrait de retirer les métaux lourds, les déchets métaboliques, les toxines, les parasites, les produits chimiques et la cellulite. Les publicités ont également affirmé que l’utilisation des coussinets plantaires pourrait traiter la dépression, la fatigue, le diabète, l’arthrite, l’hypertension artérielle et un système immunitaire affaibli [5]. L’affaire a été réglée par un accord stipulé en vertu duquel Yehuda Levin et la société n’étaient pas autorisés à promouvoir ou à vendre des compléments alimentaires, des aliments, des médicaments ou des dispositifs médicaux, ni à aider les autres à faire de même. Les défendeurs ont accepté un jugement de 14,5 millions de dollars, ce qui représentait le total des revenus provenant de la vente des électrodes. Toutefois, compte tenu de leur incapacité de payer, le jugement a été suspendu dans son intégralité, mais deviendra exigible s’il est établi qu’ils ont présenté de manière erronée leur situation financière [6].

Références

  1. Stossel J. Ridding yourself of toxins or money ? Company says Kinoki Foot Pads ’capture toxins from your body.‘ ABC News, April 11, 2008.
  2. Varney S. Japanese foot pad is latest health fad. KQED, Aug 18, 2008.
  3. Kinoki Detox Foot Pads. BBB reliability report, Aug 23, 2008.
  4. Barrett S. L’escroquerie Aqua Detox. Device Watch, Dec 28, 2004.
  5. FTC charges marketers of Kinoki Foot Pads with deceptive advertising ; seeks funds for consumer redress. FTC news release, Jan 28, 2009.
  6. At FTC’s request, judge Imposes ban on marketers of ’detox‘ foot pads : Aadvertising claimed « ancient Japanese secret » could treat medical conditions. FTC news release, Nov 4, 2010.

Dernière mise à jour le 3 janvier 2020.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil