Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch en français » Opposition à l'immunization

  Opposition des naturopathes à l'immunisation

Kimball C. Atwood IV, M.D.

Stephen Barrett, M.D.

Une raison pourquoi les naturopathes (NDs) ne sont pas bien vus est leur opposition à l'immunisation. Certains naturopathes maintiennent aujourd'hui que leur opposition "ne reflète pas l'opinion courante des NDs formés dans les écoles accréditées." [1] Toutefois, une vue de près nous indique que l'opposition est encore très répendue.

Historique

La naturopathie attribue la maladie à la violation des "lois naturelles" et maintient que les pratiques médicales normales font que supprimer les symptômes. Benedict Lust, qui a présenté la naturopathie aux américains et a été le partisan avec le plus d'influence durant la première moitié du 20e siècle, était très opposé à la vaccination. Son Universal Directory of Naturopathy publié en 1918 déclare:

La vogue contemporaine de guérison de maladies est que les sérums, les innoculations et vaccins, qui, au lieu d'être une amélioration sur les faux médicaments des temps passés n'ont aucune valeur dans la guérison de maladies, mais au contraire introduisent des lésions dans l'organisme de l'homme des plus désastreuses et probablement fatales. . . .

Pour comprendre comment révoltants sont ces produits, allons seulement se référer à la composition du vaccin supposément un préventif efficace contre la variole. Qui serait assez idiot d'avaler le pus putride et corruption grattés des lésions écoeurantes de la variole qui a ont été implantés dans un veau? Même si quelqu'un était assez stupide de boire une telle substance atroce, son danger pourrait être neutralisé par les jus digestifs de tractus intestinal. Mais le danger à l'organisme est plus grand lorsqu'injecté dans le sang et les tissus directement, où aucune substance digestive pourrait possiblement neutraliser son poison [2].

La déclamation de Lust contre la vaccination faisait partie de son incrudilité plus générale des micro-organismes comme cause de maladie, un fait qui a été découvert par les innovateurs du 19e siècle dont Pasteur, Koch, et Lister. Cette théorie des microbes -- probablement la plus importante découverte médicale jamais faite -- est devenue la pierre angulaire des efforts médicaux et de santé publique qui eventuellement a sauvé des milliards de vies. Toutefois, elle refutait l'opinion des naturopathes que les individus se rendaient malades par eux-mêmes par leur mauvais comportement, que les naturopathes appellent "la cause réelle de maladies." Il serait intéressant de connaître comme Lust interprèterait le fait que la vaccination a fait disparaître la variole à travers le monde.

Les vues de Lust n'étaient pas seulement une anomalie de son temps. En 1968, le National Association of Naturopathic Physicians aurait présenté des matériels au U.S. Public Health Service durant un essai futile d'être inclus dans Medicare. Parmi les matériels présentés était un manuel, Basic Naturopathy, qui déclarait:

Un bon cas de variole peut éliminer le système de poisons plus scrofuleux, tuberculeux, syphillitiques entre autres contrairement à ce qui peut être éliminé autrement durant une vie. Alors, la variole est défitivement préférable à la vaccination. Le premier signifie l'élimination de maladies chroniques, l'autre la cause. . . .

Les naturopathes ne croient pas à l'immunisation artificielle [3].

Il y a près de 20 ans, une étude des naturopathes à Washington aurait trouvé que "beaucoup étaient opposés à l'immunisation de routine parce qu'ils considéraient la procédure non naturelle, non nécessaire et élitiste." [4]

Opinions plus récentes

La prise de position de l'American Association of Naturopathic Physicians  (AANP) sur la vaccination des enfants, qui est encore en vigueur, exagère les risques et ne dit rien sur les bénéfices [5]. Son message dans l'ensemble suggère que les vaccinations sont dangereuses et non nécessaires et les parents doivent être encouragés de les éviter:

ATTENDU QUE l'American Association of Naturopathic Physicians (AANP) est très en faveur de la médecine préventive et de la protection des enfants et adultes des conséquences graves des maladies infectieuses;

ATTENDU QUE les médecins naturopathes, comme préposés aux soins primaires, sont moralement obligés et légalement mandatés de suivre et mettre en application les lois de santé publique et devraient être authorisés d'administrer les vaccinations dans toutes les jurisdictions où les droits de pratique de naturopathie sont disponibles;

 ATTENDU QUE tous les médecins sont moralement obligés de donner aux parents l'information précise et courante sur les bénéfices et risques des vaccinations des enfants, i.e. "consentement informé," comme requis par les cliniques de santé publique de United States Public Health Service; et,

ATTENDU QU'il est bien documenté que certaines vaccinations courantes d'enfants ont été associées à une morbidité significative et sont d'efficacité et de nécessité variables.

ALORS IL EST RÉSOLU que la prise de position de l'AANP est que. .  . .

IV. Tous les médecins doivent respecter que les parents ou personne à charge aient la responsabilité et la liberté de décider selon l'étendue des options fournies par la loi de l'état si leurs enfants doivent recevoir les vaccinations [5].

Naturopathic Medicine: Treating the Whole Person, écrit par Roger Newman Turner, N.D., D.O., M.R.D., B. Ac., un naturopathe anglais, déclare que " le principe de la vaccination, selon le principe naturopathique de l'unité de la maladie, contourne les facteurs principaux responsables, qui sont habituellement environnementaux et nutritionnels" et que "tandis que l'anxiété [au sujet de la vaccination] ait été centrée sur les hasards plus immédiats. . . . nous avons ici une inquiétude que les effets à long terme sur les réserves immunitaires puissent être indésirables" [6].

En 1992, le militant de la santé du consommateur Kurt Butler aurait rapporté ce qui suit:

Certains naturopathes adoptent une "trousse d'immunisation" qui contient des solutions homéopathiques et des pilules qui supposément protègent contre la polio, la rougeole, la coqueluche, le tétanos, et autres maladies fatales. Le doyen du National College of Naturopathic Medicine, Jared Zeff, N.D., aurait dit, référant à tels produits, que certains naturopathes administrent des vaccins conventionnels et certains prescrivent des pilules homéopathiques qui "stimulent le système immunitaire." [7]

La première édition du Textbook of Natural Medicine, un manuel à feuilles mobiles de deux volume distribué en 1985 et mis à jour périodiquement jusqu'à 1996, contenait un chapitre intitulé "Vaccination et mal fonctionnement immunitaire," écrit par Harold E. Buttram, M.D., auteur d'un livre du même nom [8]. Le chapitre en question n'est pas disponible, mais dans d'autres écrits il accuse l'immunisation comme cause de l'autisme, la maladie de Crohn, l'ADHD (syndrôme de déficit d'attention et d'hyperactivité), et plusieurs autres problèmes de santé. Il nie que les immunisations aient été efficaces, sauf pour la polio et la variole. Il est contre le traitement de l'eau au fluor, il insiste que les "allergies alimentaires" sont la cause d'un grand nombre de problèmes physiques et de comportement, et maintient que les "toxines sont partout."

Le manuel de naturopathie est significatif parce qu'il était le manuel naturopathique le plus connu (et probablement le seul) durant la décénie durant laquelle il était en circulation et son co-auteur, Joseph Pizzorno, N.D., est considéré l'éducateur et le porte-parole le plus renommé de la naturopathie. La deuxième édition du livre (1999) n'inclut pas le chapitre de Buttram mais inclut quand même les commentaires négatifs de Benedict Lust mentionnés dans l'article en question [2]. De plus, le livre de Pizzorno Total Wellness de 1996 contient une attaque sur l'immunisation de trois pages qu'il dit être qu'un résumé du chapitre de Buttram. La section mentionne:

  • Les bénéfices réels de plusieurs vaccinations me sont probablement pas aussi bons qu'annoncés.
  • La vaccination produit une dépression transitoire de la dysfonction immunitaire.
  • Plusieurs problèmes liés à la vaccination n'ont pas été dévoilés à la population.
  • Les vaccinations peuvent contribuer au développement d'autres maladies [9].

Le numéro de 1994 du Journal of Naturopathic Medicine contient cinq articles négatifs au sujet des vaccinations:

  • Un éditorial déclare que plusieurs naturopathes ayant des enfants vont "au plus" les faire immuniser contre la polio et le tétanus. Il explique par la suite que "les différences marquées" entre l'opinion médicale établie et les démarches des ces naturopathes "consciencieux" sont reliées à des croyances que les méthodes naturelles peuvent conserver et renforcir le système immunitaire [10].
  • Un "article de revue"  maintient que certaines méthodes de production de vaccins impliquent des contaminants viraux qui peuvent "avoir la capacité de transformer les cellules humaines en cellules cancéreuses." Plusieurs des références datent d'il y a 40 à 60 ans, bien avant le développement des techniques modernes de préparation des vaccins. L'auteur cite cela mais cite aussi des spéculations d'un livre d'il y a 40 ans que "la pertinence de contamination virale des vaccins peut durer pendant plusieurs générations à venir." [11]
  • Un autre article, écrit par un "jounaliste en recherches" qui n'est pas un professionnel de la santé, conclut: "Un nombre de vaccins qui sont administrés de routine durant la petite enfance et en bas âge sont encouragés étant sans danger et efficaces. Les données scientifiques, toutefois, disputent ces prétentions." L'article suggère même que les microbes ne causent pas la maladie mais seulement s'attaquent et se multiplient dans des tissus malades [12].
  • Un autre article accepte que "la plupart des vaccins utilisés couramment produisent des degrés différents d'immunité, avec peu de risques." Mais il mentionne aussi que "nous créons de plus en plus d'immunisations sans avoir la compréhension de leurs effets à long-terme sur le système immunitaire." [13]
  • Un autre article suggère que les produits homéopathiques sont plus sécuritaires et plus efficaces que la vaccination pour la prévention de maladies [14]. L'auteur de l'article (Michael Traub, N.D.) a enseigné la santé publique au National College of Naturopathic Medicine et a aidé à formuler les prises de position de l'AANP sur l'immunisation et l'homépathie. Il recommande le vaccin contre le tétanos mais il est opposé au vaccin contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et la diphtérie. Après avoir rendu hommage à une thèse homéopathique sur la "vaccinose" publiée il y a plus de 100 ans, l'article de Traub décrit en détails l'emploi de nosodes homéopathiques pour la prévention de la diphtérie, la coquluche, la polio, l'influenza, la tuberculose, et la pneumonie à pneumocoques. Les nosodes sont des produits faits en diluant de façon répétée des échantillons de tissus pathologiques, bactéries, champignons, ovules, parasites, particules virales, levures, produits de maladie (comme du pus), ou des excrétions. Le protocol décrit par Traub utilise de "puissances 200C" ce qui signifie que les nosodes sont faites en diluant en série la substance originale 1 partie pour cent pour un total de 200 fois. (Après la 12e dilution, aucune molécule de la substance originale existe.) Traub déclare qu'il ne recommande plus les nosodes mais utilise d'autres stratégies homéopathique "préventives." Toutefois, il n'y aucune évidence scientifique que les nosodes ou toute autre préparation homéopathique soient efficaces pour quoi que ce soit; et il n'y en aura pas à l'avenir, parce que l'homéopathie a été refutée par les principes de la chimie, la physique, la pharmacologie et la pathologie [15].

Linda Rector Page, N.D., l'auteur du livre Linda Page's Healthy Healing qui est maintenant dans sa onzième édition, fournit cette réponse à la question, "Est-ce qu'on devrait faire vacciner nos enfants?"

Ça dépend des vaccins -- certains ont des effets secondaires sérieux chez les personnes sensibles . . . .La littérature médicale des dernières 70 années démontre une incidence élevée de lésions et de décès reliée aus vaccins. . . .Pour moi, la plupart des vaccins stimulent et créent un désiquilibre du système immunitaire de façon non naturelle, éventuellement permettant plusieurs dérangements immunologiques comme la sclérose en plaques, le lupus, le syndrôme de fatigue chronique, le candida et les infections herpétique [16].

Aucune étude n'a investigué l'effet des attitudes naturopathiques sur l'incidence réelle de la non-adhérence à des programmes raisonnables d'immunisation.Toutefois, une enquête récente des naturopathes de Massachusetts aurait trouvé que seulement 20% (3 sur 15) recommandaient aux parents les immunisations de leurs enfants [17].

Stratégie politique

La discipline de naturopathie a démontré un comportement continuel d'opposition aux immunisations. Quelques naturopathes qui publient sur le sujet sont complèment négatifs. Ceux qui ont des idées positives ainsi que négatives invariablement soulignent les négatives. Leurs directeurs réalisent que l'oppositon aux immunisations pourrait nuire à leur crédibilité lorsqu'ils font de la pression pour acceptation de leurs lois sur le droit de pratique ou d'autres reconnaissances législatives [14]. Ceux qui disent qu'ils acceptent "le choix des parents" négligent de mentionner l'étendue à laquelle eux et leurs collègues envisagent l'immunisation comme non nécessaire et dangereuse.

Pour être crédible, toute affirmation que les naturopathes sont en faveur de l'immunisation devrait nécessiter une modification formelle dans la prise de position de l'AANP et un virement dramatique dans leurs publications sur le sujet. À moins que cela arrive, toute telle affirmation devrait être considérée un essai malhonnête d'influencer les législateurs.

Références

1.. Silbert B. Naturopathy: Recommended for Licensure in Massachusetts. Presented to the Massachusetts Special Commission on Complementary and Alternative Medical Practitioners. April 17, 2001, p 117
2.  Lust B. The principles, aim and program of the nature cure system. Reprinted in Cody G. History of Naturopathic Medicine. In Pizzorno JE and Murray MT, editors. Textbook of Natural Medicine. London: Churchill Livingstone, 1999, pp 17-40.
3.  Harry Riley Spitler. Basic Naturopathy: a textbook (n.p.: American Naturopathic Association, Inc., 1948). pp. 214,271. Quoted in HEW Report on Naturopathy (1968).
4.  Naturopaths and childhood immunizations: Heterodoxy among the unorthodox. Pediatrics 68:407-410, 1981.
5.  American Association of Naturopathic Physicians' position on childhood immunizations. Resolution, AANP House of Delegates, Nov 1989.
6.  Turner RN. Naturopathic Medicine: Treating the Whole Person. Wellingborough, England: Thorsons Publishers Limited, 1990.
7.  Butler K. A Consumer's Guide to Alternative Medicine. Buffalo, NY. Prometheus Books, 1992, p 139
8.  Buttram HE. Vaccinations and immune malfunction. In Pizzorno JE Jr, Murray MT, editors. A Textbook of Natural Medicine. Seattle: John Bastyr College Publications, 1985-1986.
9.  Buttram HE, Piccola R. Current childhood vaccination programs: Do they cause more disease than they prevent? in Buttram HE, Piccola R. Who Is Looking After Our Kid's?
10.  Pizzorno J. Total Wellness: Improve Your Health by Understanding the Body's Healing Systems. Rocklin, CA: Prima Publishing, 1996, pp 55-57.
11.  D'Adamo PJ. The vaccination conundrum. Journal of Naturopathic Medicine 5(1):4, 1994.
12.  Wilde, G. Vaccine production and contamination as contributing etiologic factors in neoplastic disease. Journal of Naturopathic Medicine 5(1):6-16 1994.
13. Miller NZ. Vaccines and natural health. Journal of Naturopathic Medicine 5(1):32-39, 1994.
14. Milliman, WB. Childhood immunity. Journal of Naturopathic Medicine 5(1):44-49, 1994.
15. Traub M. Homeopathic prophylaxis. Journal of Naturopathic Medicine 5(1):50-60 ,1994.
16.  Barrett S. Homeopathy: The ultimate fake. Quackwatch, updated Aug 26, 2001.
17. Page LR. Healthy Healing: A Guide to Self-Healing for Everyone. Traditional Wisdom, March 2000, p 255.
18. L Lee CCL, Kemper K. Homeopathy and naturopathy: Practice characteristics and pediatric care. Archives of Pediatric and Adolescent Medicine 154:75-80, 2000.
________________________

Le docteur Atwood, qui est en pratique à Newton, Massachusetts, est certifiée en anesthésiologie et médecine interne. Elle est aussi " state medical society's representative on the Massachusetts Special Commission on Complementary and Alternative Medical Practitioners", un groupe ad hoc dont le but est d'informer les législateurs de l'état sur la naturopathie.

Cet article a été affiché au site original le 29 déc. 2001. Traduction affichée le 27 fév. 2010.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil Partager

© 2018 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2018 Les Sceptiques du Québec (version française)