Accueil » Ressources » Quackwatch » Les Feuilles de Sève: un attrape-nigaud

Les Feuilles de Sève: un attrape-nigaud

Stephen Barrett, docteur en médecine

Kenrico Limited., une entreprise située à Kanaya, Shizuoka, au Japon, voudrait vous faire croire que ses “coussinets plantaires détoxifiants” peuvent détoxifier votre corps et améliorer votre santé. À en croire le site web de l’entreprise:

  • Les coussinets sont réalisés à partir “d’extraits totalement naturels d’arbre et de bambou” et sont le “couronnement de siècles de savoir connu des Japonais et... transmis à travers les générations.”
  • Les Feuilles de Sève fonctionnent comme la pression osmotique dans une plante. Les racines d’un arbre transfèrent l’eau aux autres branches en se servant de sa membrane semi-perméable.
  • Etant donné que la majorité des terminaisons nerveuses du corps finissent sur la plante des pieds, il est mieux d’utiliser les Feuilles de Sève sur la plante du pied afin d’en nettoyer les impuretés et les matériaux toxiques qui sont éliminés avec la sueur.

Le site contient un schéma de réflexologie afin d’illustrer comment la Feuille de Sève est censée bénéficier aux organes à travers le corps:

 

Recevez 24 heures de traitement par réflexologie. La réflexologie est une technique de soin ancestrale, qui fait appel à une forme spécialisée de compression et de toucher qui se focalise sur les pieds. Les points de réflexe dans le pied reflètent l’entièreté du corps et stimuler ces points promeut l’équilibre dans la zone corporelle correspondante.

Théories incorrectes

Je ne crois pas que les Feuilles de Sève puissent fonctionner de cette manière. La peau n’est pas une membrane semi-perméable, ce qui signifie que les substances placées à l’extérieur du pied et les substances circulant à l’intérieur du corps ne vont pas s’écouler librement entre les deux côtés de la peau. Même si elles le pouvaient, cela ne supprimerait pas les “toxines” du corps. La vraie détoxification se déroule dans le foie, qui modifie la structure chimique des substances indésirables. Les substances modifiées vont ensuite circuler dans le flux sanguin jusqu’aux reins, qui les évacuent par l’urine. La peau n’a aucun lien avec ce processus et n’est pas un organe de détoxification. La sueur, qui contient de l’eau et du sel, aide à maintenir la température du corps mais ne joue pas un rôle significatif dans l’élimination des toxines. Les concepts réflexologiques de Kenrico sont également incorrects. La plupart des nerfs du corps n’aboutissent pas dans le pied, et il n’y a pas de couloir anatomique entre le pied et les organes internes comme cela est décrit dans les schémas de réflexologie. De plus, il n’y a pas de mécanisme physiologique permettant d’influer sur la santé des organes internes par stimulation du pied. En bref, l’explication de Kenrico pour ses coussinets pour pied combine les concepts aberrants de la détoxification avec ceux de la réflexologie.

 

Articles liés

 

 

Traduction en français le 09 mai 2019.

Dernière mise à jour le 14 mai 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2020 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2020 Les Sceptiques du Québec (version française)