Quackwatch
Accueil » Ressources » Quackwatch » Le thimérosal n'est pas responsable de l'autisme

Le thimérosal n'est pas responsable de l'autisme

Dr James R. Laidler

Il est difficile de savoir exactement quand l'hypothèse selon laquelle le mercure pourrait causer l'autisme a été proposée pour la première fois. L'idée circulait bien avant l'an 2000, l'année où le thimérosal, un agent de conservation contenant du mercure, a été retiré des vaccins pour enfants. Dans son rapport d'octobre 2001, « Immunization Safety Review: Thimerosal-Containing Vaccines and Neurodevelopmental Disorders », l'Institute of Medicine (IOM) a conclu que, bien qu'il soit biologiquement plausible que le thimérosal puisse causer l'autisme, aucune donnée ne permet de croire que ce soit le cas.

Depuis ce temps, beaucoup de choses se sont passées (et ne se sont pas passées). La chose la plus importante a été, comme le disait Sherlock Holmes dans "Silver Blaze", le "chien n'a pas aboyé". Comme les fabricants ont cessé d'utiliser le thimérosal dans les vaccins pour enfants en 2000, peu d'enfants de moins de quatre ans ont reçu un vaccin contenant du thimérosal. Même ceux qui sont nées de mères Rh négatif (qui ont reçu au moins une dose de RhoGam, contenant du thimérosal, pendant la grossesse) ont reçu beaucoup moins de thimérosal que les enfants plus âgés. Si le thimérosal était une cause majeure d'autisme, nous devrions assister à une baisse de l'incidence de l'autisme, qui ne s'est pas encore matérialisée.

Ce non-événement ne devrait pas être une surprise. Le Danemark a rendu obligatoire le retrait du thimérosal des vaccins en 1992. Même en tenant compte de l'utilisation des restants ((continue)) de stocks de vaccins contenant du thimérosal, les enfants danois étaient exempts de thimérosal en 1995. La prévalence de l'autisme au Danemark a augmenté exactement de la même façon qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Un certain nombre de partisans du lien thimérosal-autisme ont "corrigé" les chiffres des études danoises, manipulant les chiffres d'une manière qui ferait rougir les comptables d'Enron. Ils peuvent, par un tour de passe-passe mathématique, transformer la courbe exponentielle ascendante en une tendance à la baisse, mais ils n'ont pas encore expliqué pourquoi le nombre d'autistes au Danemark continue à augmenter chaque année si la prévalence diminue. Donc, peu importe le nombre de mécanismes possibles proposés, peu importe comment ils "massent" les données, les faits avérés sont les suivants :

L'exposition au thimérosal est en baisse.

Le nombre d'autistes n'a cessé d'augmenter.

La conclusion devrait être incontournable.

 

Pour de plus de renseignements :

 

Autres liens:

 

Cette page a été mise en ligne le 31 janvier 2005.

Dernière mise à jour le 15 septembre 2019.

Source: Quackwatch Retour à la page d'accueil

© 2019 Dr Stephen Barrett (version anglaise)
© 2019 Les Sceptiques du Québec (version française)