Les Sceptiques du Québec

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 21 juillet 2019Vos flux RSS

Le Stockmeyer : apprendre la grammaire détruit l’estomac

Par : gperra

Poursuivons notre lecture du Stockmeyer, l’ouvrage de base très secret de la pédagogie Steiner-Waldorf. Dans ce passage, Rudolf Steiner explique que l’apprentissage de la grammaire peut provoquer des troubles intestinaux avec 15 ou 20 ans de décalage :

« Dans le cadre des questions d’hygiène scolaire traitées le 6 février 1923, la grammaire est aussi évoquée: «On peut tout à fait pêcher contre ces choses –les mesures d’hygiène scolaire. Vous pouvez par exemple pêcher contre tout l’état de santé de l’enfant en l’occupant une
heure avec ce que l’on nomme habituellement grammaire. Il suffit que les enfants s’occupent
de distinguer tout ce que l’on nomme sujet, objet, attribut, indicatif, subjonctif, etc., qu’ils s’occupent de toutes ces choses qui ne les intéressent qu’à demi, pour qu’ils soient mis dans cette situation: pendant qu’ils doivent déterminer s’ils ont affaire à un indicatif ou à un subjonctif,leur petit déjeuner tout entier bouillonne dans leur organisme sans action de l’âme; on cultive ainsi une véritable indisposition d’estomac pour une période qui se situe peut-être quinze ou vingt ans plus tard. Les maladies de l’estomac et de l’intestin viennent très souvent de l’enseignement de la grammaire. Ceci est d’une importance extraordinaire : toute l’attitude intérieure que le maître introduit à l’école se transmet réellement aux élèves par d’innombrables canaux subtils.» pages 58-59

Il est important de savoir que les conceptions médicales ésotériques délirantes de l’anthroposophie ne concernent pas que les médecins scolaires anthroposophes de ces écoles, mais irriguent toute cette « pédagogie », jusqu’à la manière de faire les cours de grammaire.

gperra

La recherche « par hélicoptère » : une pratique condamnable

Le terme « recherche par hélicoptère » désigne, dans le jargon de certains chercheurs, les pratiques de collègues qui partent en Afrique faire l'acquisition de données qu'ils exploitent ensuite sans mentionner les noms des responsables de terrain. Il peut également s'appliquer à une situation plus générale : des personnes participent à une étude en tant que « sujets » et, à ce titre, sont en droit d'obtenir en retour ses résultats, tout comme les citoyens qui la financent. Un rapport américain de 335 pages (...) Science & conscience

Les abeilles domestiques contaminent les bourdons

Par : Seppi

Les abeilles domestiques contaminent les bourdons « RNA virus spillover from managed honeybees ( Apis mellifera ) to wild bumblebees ( Bombus spp.) » (des virus à ARN se répandent des abeilles domestiques (Apis mellifera) aux bourdons sauvages (Bombus...

UN AUTRE DANGER DE L’HOMÉOPATHIE, et des médecines alternatives, la dérive sectaire

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-dimanche-7-octobre-2018_2948649.html

Après le « mysticisme subtil » de l’homéopathie, vanté par Pierre Rabhi, « le 13h15 » de Laurent Delahousse nous rappelle opportunément que ces dangers ne sont pas toujours « subtils »… lorsqu’ils mènent à une dérive sectaire.

A2. l'emprise-jpg

« tout un cheminement alchimique », fascinant …

Avertissement … sans frais !

Misère ! Il y a du monoxyde de dihydrogène radioactif dans l'eau !

Par : Seppi

Misère ! Il y a du monoxyde de dihydrogène radioactif dans l'eau ! André Heitz* La banane est un aliment radioactif, au point qu'on a inventé une « dose équivalente en banane » (DEB). La radioactivité de l'eau de la station de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne)...

Hier — 20 juillet 2019Vos flux RSS

Le Stockmeyer : une bonne diction protège de la tuberculose

Par : gperra

Poursuivons notre lecture du Stockmeyer, l’ouvrage de base très secret des pédagogues Steiner-Waldorf. À la page 55, Rudolf Steiner y explique qu’apprendre aux enfants à bien articuler et à projeter leurs voix aurait un effet préventif sur les maladies pulmonaires :

« La douzième conférence contient une indication de grande importance sur la conduite de l’enseignement de la langue, on pourrait même dire sur l’hygiène de la parole: «Précisément à l’âge de l’enfance, l’action sur le corps de ce qui a été traité de manière juste sur le plan de l’âme est d’une prodigieuse importance. C’est ainsi que revêt une prodigieuse importance le fait que l’enfant apprenne à parler distinctement, d’une voix pleine, et avant tout rondement, selon le terme que j’ai employé, qu’il apprenne à dire pleinement les phrases, les syllabes, à les dire à la perfection. On aura à se soucier sans cesse de cela. Car une juste respiration dépend chez l’homme d’une manière juste de parler, d’une élocution conforme à la langue; la formation correcte des organes de la poitrine est ainsi liée à une bonne élocution. On devrait considérer sous cet angle la statistique des maladies de poitrine qui font tellement rage de nos jours. On devrait se poser cette question: “Dans quelle mesure le fait que l’on porte bien trop peu d’attention, à l’école, à une élocution qui respecterait vraiment chaque syllabe, qu’avant tout on ne prête pas attention à ce que l’enfant respire vraiment à fond pour parler (et l’élocution ne doit pas découler de la respiration, mais la respiration de l’élocution), dans quelle mesure tout cela est-il responsable de la tuberculose pulmonaire?” Il faut avoir une bonne élocution. Il faut développer le sens d’une élocution juste, du caractère de longue ou de brève des syllabes et des mots. Alors la respiration s’installe. Croire que l’on devrait exercer la respiration pour parvenir à une élocution juste est un non-sens. La respiration, la respiration juste doit être une conséquence d’une élocution ressentie comme juste.» page 55

Ainsi, la pédagogie Steiner-Waldorf est conçue par son fondateur comme une pédagogie hygiéniste. En vertu des considérations spiritualo-médicales de Rudolf Steiner, il serait possible de prévenir des maladies comme la tuberculose en insistant sur la bonne diction des enfants durant leurs récitations en classe.

Et le rôle des microbes dans la survenue de la tuberculose Herr Doktor ?

gperra

Réfugiés : intégration ou exploitation ?

Par : Seppi

Réfugiés : intégration ou exploitation ? Le samedi 6 juillet 2019, France 2 a consacré son « 13h15 le samedi » à l'intégration de réfugiés sous le titre « Le champ des possibles ». Ce 35 minutes est de la belle ouvrage, au ton juste et émouvant, qui présente...

Harcèlement de Mme Emmanuelle Ducros : « Discours pro-science : tout le monde se lâche ! » sur European Scientist

Par : Seppi

Harcèlement de Mme Emmanuelle Ducros : « Discours pro-science : tout le monde se lâche ! » sur European Scientist Glané sur la toile 374 « Discours pro-science : tout le monde se lâche ! » est un éditorial de M. Jean-Paul Oury dans European Scientist...

À partir d’avant-hierVos flux RSS

« [S]top à l’inquisition médiatique », une tribune de M. Jean-Baptiste Moreau et 16 autres députés dans l'Opinion

Par : Seppi

« [S]top à l’inquisition médiatique », une tribune de M. Jean-Baptiste Moreau et 16 autres députés dans l'Opinion Glané sur la toile 372 ( Source ) Le titre complet est : « "Glyphosate: stop à l’inquisition médiatique". La tribune de Jean-Baptiste Moreau...

Pesticides : les États-Unis d'Amérique sont-ils irresponsables ?

Par : Seppi

Pesticides : les États-Unis d'Amérique sont-ils irresponsables ? À propos d'un article « scientifique » Une étude militante mais néanmoins intéressante Environmental Health a publié le 7 juin 2019 un article, en principe scientifique, « The USA lags behind...

La littératie : comprendre et utiliser l'information écrite dans la vie courante

Le concept de literacy, traduit en français par l'anglicisme littératie (ou parfois encore par alphabétisme), répond à de nombreuses définitions. L'Unicef définit la littératie fonctionnelle comme la capacité à lire, écrire et compter pour le fonctionnement efficace et le développement de l'individu et de la communauté [1]. Dans le cadre du programme pour l'évaluation des compétences des adultes (PIACC), l'OCDE a mis en place un observatoire du niveau de littératie dans ses pays membres. Les résultats de la (...) Articles

Episode #442: Des hommes sur la Lune en 2024?

Interview de Thibaut Alexandre (astronome amateur) à propos des déclarations du président Donald Trump concernant des hommes sur la Lune en 2024.

Selon des scientifiques, l’édition de gènes pourrait sauver le cacaoyer du Ghana de l’extinction

Par : Seppi

Selon des scientifiques, l’édition de gènes pourrait sauver le cacaoyer du Ghana de l’extinction Joseph Opoku Gakpo* Une nouvelle étude met en garde : le changement climatique pourrait entraîner la disparition de l’industrie ghanéenne du cacao – un destin...

Dans le Monde : la « fausse science » selon Mme Dominique Méda

Par : Seppi

Dans le Monde : la « fausse science » selon Mme Dominique Méda La « fausse science » a pignon sur rue ces derniers temps. L'Opinion en France, la Libre en Belgique, le Soleil au Canada et Heidi News en Suisse ont publ ié les 14 et 15 juillet 2019 une...

La science comment ça marche ?

La science comment ça marche ? Les faits clairement expliqués Collectif Éditions Le Courrier du Livre, 2019, 256 pages, 23 € Cette mini-encyclopédie passionnante et foisonnante est orchestrée en cinq grandes parties : matière, énergie et forces, vie, espace, Terre. À l'intérieur de chacune d'elles, chaque sujet s'étale copieusement sur une double page avec des illustrations simples, lisibles et schématiques, et une profusion de petits encadrés, serrés et à l'écriture parfois trop petite. Le livre, aux (...) Notes de lecture

Surfer vers la vérité

Par Nicolas Gauvrit et Marielle Guillaud

Dessin de Steve Sack (page d'origine)

 

Un test sur l'effet boomerang et la façon dont Internet peut réduire les attitudes anti-vaccinales

Cet article est une traduction en français d'un article à paraître dans Skeptic Magazine numéro 24(3), pages 54-55.

Il est co-écrit avec Marielle Guillaud, qui a réalisé seule les expériences et analyses décrites.

 

Internet est souvent accusé de participer à la prolifération de fausses nouvelles et de croyances irrationnelles. L'accusation n'est pas sans fondement[1]. Les attitudes de méfiance à l'égard des vaccins, par exemple, pourraient être renforcées par la puissance du web[2]. Plus précisément, on s'attend à ce que les internautes tombent dans une série de pièges cognitifs, amplifiés par Internet. Tout d'abord, le fameux biais de confirmation pourrait inciter les utilisateurs à chercher des informations en accord avec leurs idées antérieures, en sélectionnant les requêtes et en choisissant de consulter des sites qui répondent à leurs idées préconçues[3].

Le biais de confirmation pourrait également être renforcé par le fait que nous vivons (sur les réseaux sociaux en particulier) dans des chambres d'écho[4], entourés de gens qui partagent nos croyances, même les plus étranges, et qui ne voient que des sites sélectionnés pour eux par les moteurs de recherche.

Ce n'est pas tout. Dans le cas où nous serions confrontés à un argument contraire à nos opinions (par exemple, si nous recevons des informations sur la fiabilité des vaccins qui contredisent notre rejet de la vaccination... ou l'inverse), nous serions tentés de ne pas l'évaluer de manière honnête et rationnelle, mais de les rejeter, voire de renforcer nos opinions. Cet effet de retour de flamme (ou effet boomerang) rendrait les partisans des vaccins de plus en plus pro-vaccins, et ceux contre la vaccination de plus en plus profondément enracinés dans leur croyance. En fin de compte, chaque groupe deviendrait plus radical, donnant lieu à une opposition de plus en plus extrême, un phénomène appelé polarisation[5].

Tous ces phénomènes sont indéniables, mais sont-ils inévitables ? C'est ce que nous voulions étudier de façon contrôlée, en demandant à des personnes de chercher de l'information sur Internet. Nous nous attendions à trouver les biais habituels, mais nous avons été surpris de découvrir des résultats plutôt rassurants sur l'avenir des croyances irrationnelles et les effets d'Internet, du moins dans certaines conditions.

L'Expérience

Vingt-huit adultes francophones (âge moyen de 40,5 ans) ont participé à l'expérience et validé toutes les étapes requises par le protocole. Les participants étaient plutôt éduqués, avec une moyenne de 3,3 années d'études supérieures.

L'attitude des participants à l'égard des vaccins a été mesurée au moyen d'un questionnaire de 14 items. Chaque item était une affirmation (7 en faveur du vaccin, 7 contre le vaccin) que les participants devaient évaluer sur une échelle de Likert à 6 points allant de « totalement en désaccord » à « totalement d'accord ». Par exemple, l’item 8 (anti-vaccin) correspond à : « Je pense qu’il existe un risque de contracter la maladie que vise un vaccin du fait de ce même vaccin. » L’item 1 (pro-vaccin) : « Je pense que certaines maladies ont disparu ou presque grâce à la vaccination. »

Sept jours plus tard, les sujets ont reçu la consigne de chercher sur Internet, pendant 20 minutes, des informations sur les vaccins, afin de se faire une idée la plus juste possible de leurs avantages ou inconvénients ; l’objectif étant de mieux connaître le sujet pour pouvoir, par exemple, débattre ensuite sur cette question. Pendant les recherches sur Internet, tout ce qui s’est passé sur l’écran a été enregistré pour traitement. Après la séance de recherches sur Internet, les participants ont de nouveau renseigné le questionnaire d’attitude.

Résultats

Conformément à la notion répandue d'un effet délétère d'Internet sur les croyances irrationnelles, nous nous attendions à constater un biais dans le choix des requêtes. Nous pensions que ceux qui étaient le plus en faveur des vaccins auraient tendance à chercher des sources pro-vaccin, tandis que ceux qui étaient contre la vaccination auraient tendance à favoriser les sources anti-vaccin. Cependant, nous ne l'avons pas observé. Au contraire, les gens cherchaient l'information en utilisant des demandes neutres en première ligne. Les requêtes les plus fréquentes étaient « vaccins », « avantages et inconvénients des vaccins », « ce que nous devons savoir sur les vaccins », « vaccins obligatoires » et « définition des vaccins ».

Le biais de confirmation n'apparaît donc pas dans les requêtes. Toutefois, il pourrait apparaître dans le choix des sites à consulter, parmi tous ceux proposés par les moteurs de recherche. Encore une fois, nous n'en avons pas trouvé dans cette sélection. En fait, la plupart des internautes ont choisi des sites neutres ou favorables à la vaccination, indépendamment de leur attitude initiale à l’égard des vaccins, probablement parce qu'ils apparaissent dans les premières pages des moteurs de recherche. Ainsi, les premiers sites consultés sont, dans l'ordre : (1) vaccination-info-service (site du ministère de la santé), (2) Inpes santé publique, (3) site de l’OMS, suivie par les organisations médicales, les sites de diffusion scientifique, les encyclopédies, etc.

Néanmoins, le biais de confirmation pourrait encore se produire plus tard. Il se peut que les personnes les plus favorables aux vaccins passent plus de temps sur des sites pro-vaccins que les gens qui se méfient de la vaccination. Mais une fois de plus, nous n'avons pas observé un tel effet : la corrélation entre l'attitude initiale et le pourcentage de temps passé sur les pages favorables aux vaccins est presque nulle (r = 0,02, p > 0,9) !

Ainsi, les internautes n'ont pas choisi l'information d'une manière biaisée en fonction de leur attitude initiale. Ils n'ont pas non plus passé plus de temps sur des sites qui confirment leurs croyances. Il est vrai qu’ils ont été confrontés à une majorité d'informations favorables à la vaccination. L'effet que l'on peut craindre alors est que les arguments en faveur du vaccin renforcent les attitudes déjà en faveur de la vaccination, mais produisent l'effet inverse (effet retour de flamme) sur les personnes opposées aux vaccins. Ce n'est pas le cas : dans notre échantillon, l'attitude des internautes à l'égard des vaccins s'est améliorée, et cet effet est encore plus marqué chez les antivax que chez les autres !

Le pourcentage de temps passé dans des sites favorables à la vaccination est corrélé au changement d'attitude (r = 0,44, p = 0,02), ce qui indique que les arguments librement recueillis sur Internet par les participants semblent avoir un effet.

Conclusion

Faut-il donc penser qu'Internet réduira (voire éliminera définitivement) les croyances irrationnelles ? Malheureusement, probablement pas. Mais ces résultats sont néanmoins encourageants, parce qu'ils montrent que, sous certaines conditions, les internautes peuvent se faire une idée de plus en plus rationnelle sur un sujet controversé. Les conditions de l'étude sont, à plusieurs égards, particulières :

(1) Les participants étaient des adultes instruits, et il se peut que l'effet bénéfique observé exige une certaine culture de pensée critique et scientifique.

(2) En matière de vaccination, les premiers résultats qui apparaissent dans le moteur de recherche sont conformes au consensus scientifique, du moins en France où l'étude a été réalisée. Pour d'autres sujets, l'effet pourrait être très différent.

(3) Enfin, et c'est probablement le point crucial, les internautes de notre échantillon avaient pour tâche d'essayer d'obtenir les informations les plus précises possibles en matière de vaccins. Ils ont surfé sur le web avec l'idée de découvrir la vérité. Il est tout à fait possible que, la plupart du temps, nous ne lisions pas un site par curiosité, mais simplement par plaisir, et que le biais de confirmation apparaisse alors.

Cette étude suggère fortement que lorsque les idées rationnelles sont plus visibles sur Internet que les « vérités alternatives », les internautes qui recherchent réellement la vérité scientifique l'atteignent. Les préjugés dont nous souffrons tous ne suffisent pas à nous détourner d'une réalité accessible. Il est toujours nécessaire que nous recherchions réellement des informations fiables. À cette fin, il faut espérer qu'une éducation accrue en matière de pensée critique favorisera une génération qui recherchera des connaissances objectives et profitera donc des avantages d'une culture de l'esprit critique. de l'information accessible.

 

REFERENCES

[1] Lazer, D.M., Baum, M. A., Benkler, Y., Berinsky, A. J., Greenhill,K.M., Menczer, F., … & Schudson,M. 2018. The Science of Fake News. Science, 359 (6380), 1094-1096.

[2] Vrdelja, M., Kraigher, A., Vercic, D., & Kropivnik, S. 2018. The Growing Vaccine Hesitancy: Exploring the Influence of the Internet. European Journal of Public Health, 28 (5), 934-939.

[3] Del Vicario, M., Scala, A., Caldarelli, G., Stanley, H. E., & Quattrociocchi, W. 2017. Modeling Confirmation Bias and Polarization. Scientific Reports,7, 40391.

[4] Dubois, E., & Blank, G. 2018. The Echo Chamber Is Overstated: the Moderating Effect of Political Interest and Diverse Media. Information, Communication & Society, 21(5), 729-745.

[5] Tewksbury, D., & Riles, J. M. 2015. Polarization as a Function of Citizen Predispositions and Exposure to News on the Internet. Journal of Broadcasting & Electronic Media, 59 (3), 381-398.

Données disponibles sur ResearchGate, ici

 

Marielle Guillaud dirige une clinique privée à Royan, en Charente-Maritime. Elle est également expert-visiteur pour la Haute Autorité de Santé. Etudiante en 3èmeannée de psychologie à l’IED de l’Université Paris 8, elle a commencé ses recherches au sujet de l’impact du numérique sur les processus cognitifs dans le cadre d’un projet de recherche universitaire.

The post Surfer vers la vérité appeared first on Raison et psychologie.

Adnan Oktar, leader d’une « secte » en Turquie, risque jusqu’à 870 ans de prison

Le controversé télévangéliste Adnan Oktar est visé par une vingtaine d’accusations, dont espionnage et agression sexuelle Son arrestation l’année dernière avait secoué le pays. Adnan Oktar, leader d’un étrange groupe religieux mêlant islam, créationnisme et danses langoureuses, risque jusqu’à 870 ans de prison, rapporte la presse turque. Ce dernier est en effet depuis un an sous le […]

Cet article Adnan Oktar, leader d’une « secte » en Turquie, risque jusqu’à 870 ans de prison est apparu en premier sur Centre Contre les Manipulations Mentales.

A LIRE : «La nuit, j’écrirai des soleils» de Boris Cyrulnik : quand les mots chassent les maux

Dans « La nuit, j’écrirai des soleils », le neuropsychiatre explore l’écriture comme survie chez de grands auteurs. Mais écrire ne suffit pas toujours… Dans son nouveau livre « La nuit, j’écrirai des soleils », le neuropsychiatre, spécialiste de la résilience, Boris Cyrulnik, investit le monde des écrivains, très souvent des orphelins a t-il constaté […]

Cet article A LIRE : «La nuit, j’écrirai des soleils» de Boris Cyrulnik : quand les mots chassent les maux est apparu en premier sur Centre Contre les Manipulations Mentales.

Manifestation au rassemblement des Témoins de Jéhovah

À l’occasion d’un rassemblement de milliers de Témoins de Jéhovah à la Place Rogers à Edmonton, une poignée d’anciens fidèles ont dénoncé dimanche les politiques du groupe religieux qui, selon eux, contribueraient à dissimuler des abus sexuels commis sur des mineurs. Quelques manifestants ont tenté de se faire entendre devant le temple des Oilers, transformé […]

Cet article Manifestation au rassemblement des Témoins de Jéhovah est apparu en premier sur Centre Contre les Manipulations Mentales.

La science dans l’enseignement contestée au nom des croyances

Une récente enquête [1] du Comité national d’action laïque auprès des enseignants (de l’école primaire au lycée) montre que 38 % d’entre eux estiment que les contenus de l’enseignement font l’objet de contestations pour des raisons de croyance religieuse, et parmi ces situations d’enseignement contestées, 22 % concernent l’enseignement délivré dans les cours de sciences. Outre les difficultés liées […]

Cet article La science dans l’enseignement contestée au nom des croyances est apparu en premier sur Centre Contre les Manipulations Mentales.

❌